Playoffs 2019

Un CSP tel-LE MANS facile ! 65-80

Illustration

Belle victoire de 15pts du CSP, en champion, sur le parquet du Mans qui n'a pas su exploiter les faiblesses dans l'effectif limougeaud. Chapeau aux arrières (Heiko 16, Léo 12 et Nobel 23) qui ont alimenté la marque permettant à Zerbo (16pts) et Daniels de faire oublier qu'ils n'avaient pas de remplaçants. ANALYSE.

QT1 - Limoges accélère au Mans

Surprise à Antarès : Limoges s'en sort plus que bien grâce à son secteur... intérieur ! Will Daniels a mis le CSP sur les rails d'un 24-15 alors que les manceaux s'entêtent de loin sans succès (en creusant une stat de réussite à 3pts qui échouera à un violent 1/13 in fine soit 7,7%... non, pas d'erreur). Fréjus ZERBO a donné 10 min, ce qui n'avait jamais dû lui arriver depuis qu'il est limougeaud. Mike Gélabale qui fait preuve de plus d'impact (sur le terrain et dans la presse puisqu'il a déclaré qu'il bénéficierait de plus de responsabilités au Mans qu'à Limoges) se voit contraint d'aller s'asseoir avec deux fautes alors qu'il est censé porter le MSB... Coach Kunter préfère jouer la sécurité.

QT2 - Le MSB revient dans les rétros limougeauds

En moins de 2 min Le Mans respecte mieux les consignes de coach Kunter et colle un 7-0 qui force Philippe Hervé à prendre un TM. Johan PASSAVE-DUCTEIL galère aux commentaires sur MCS pour expliquer ce qu'est le spacing, mais les manceaux lui filent un coup de main en en faisant une belle démonstration. Les extérieurs s'écartant plus, McKee trouve des accès au cercle et les aides sont en retard mais cela ne dure qu'un temps. Par un (encore une fois) très bon Westermann et un NBC en confiance (qui claque un 3pts en contre-attaque à 1 vs 5... joueur le Nobel !) Limoges revient et reste devant mais les arrières du MSB emmenés par un Westrol en feu trouvent des espaces et terminent à 36-39 à la pause. Le meneur US petit mais tanké possède un premier pas de folie et danse au milieu des limougeauds. Signataire d'un contrat courte durée jusqu'à la semaine prochaine il avait à coeur de se montrer. Il a réussi.

QT3 - Sortie de route des manceaux

Avec Daniels et Zerbo qui se font siffler sur des actions fort contestables (respectivement une faute sur un step out en défense et un passage en force floppé comme un King par Cornelie), le CSP se voit forcé de s'appuyer sur ses arrières aidés par un bon Diallo (20 ans) pour tenir. Et il faut avouer que Shaffartzik régale derrière l'arc. S'il est capable de tels exploits en Euroleague (comprenez avec des défenseurs plus costauds), il faut arrêter de chercher un shooteur et lui signer un contrat tout de suite, que ça plaise ou non au président ! Wojcie a les centimètres pour jouer en 4 mais ne connaît visiblement pas les systèmes à ce poste et c'est dommage. Gatens refuse de prendre des responsabilités, le CSP va gagner des miles sur sa carte Air France ! Le MSB finit par exploser face au small-ball improvisé par Philippe Hervé pour échouer à 51-61 avec 10 min à jouer.

QT4 - Le lion est mort ce soir

Gatens a du lire les lignes précédentes il enchaine deux beaux paniers (mais quand on mène de 10+ il y a moins de pression... donc pour moi : avion !). Le Mans semble endormi alors que le CSP joue sans pivot avec un espoir dessous et un ailier issu de ProB qui boxe des rebonds ! L'écart enfle de nouveau à +20 sous l'impact de Diallo qui tente crânement sa chance et engrange 15min d'expérience et de Westermann toujours ultra-précieux à la passe et dans le timing. Si le MSB se réveille à 3min de la fin en sortant enfin la boîte à claque en défense, la messe est déjà dite et les arbitres comme souvent penchent en faveur de l'équipe qui est en tête offrant à Limoges des fautes offensives mancelles généreuses et des no-calls coupables en défense. Le club de la Sarthe enchaine donc une seconde contre-performance après sa déconvenue à Chalon alors que Limoges que l'on pensait condamné prouve qu'il a des ressources et qu'il faut toujours se méfier d'une bête blessée. Ca tombe bien, la prochaine sortie sera à Beaublanc en Euroleague et il en faudra des ressources pour ne pas être ridicule, en espérant enregistrer quelques retours d'ici là.

BILANS

Victoire inattendue

Et bien, celle là elle vient de loin ! Votre serviteur n'aurait pas misé un kopeck sur une victoire du CSP et encore moins de 20pts ! Le Mans semble bien construit, a un bon coach, des étrangers intéressants et affrontait un CSP diminué. Ceci rendait certes Limoges inscoutable et donc imprévisible mais pas besoin d'un diplôme du MIT pour deviner qu'il fallait taper sous le cercle pour vite sortir Zerbo et Daniels, les rescapés du secteur intérieur cercliste. Au lieu de ça, Cornélie et James ont regardé leurs extérieurs décoller la peinture tout autour du cercle et ont ensuite enchaîné un nombre de bourdes à faire rougir Mr Bean... Le regard de Kunter sur certaines action faisait... peur ! Ca va chier des bulles carrées au Mans cette semaine.

Des enseignements sur l'effectif ?

OUI. Définitivement OUI. Cette équipe a une âme et un leader : plus question de tergiverser, le successeur de Moerman est là et il s'appelle LEO WESTERMANN. On l'a vu dès le premier jour, il pue le talent et il a connu une période difficile, en délicatesse pour revenir de sa blessure et en panne d'adresse. Mais son petit stage en EdF nous l'a transformé. Il a une hargne pas possible, un leadership incontestable et franchement, il se balade depuis trois matches. L'adresse à 3pts est de retour (33% soit 10 unités de plus que la saison dernière) il distribue et prend ses responsabilités. Il n'hésite plus à poster les meneurs de poche du haut de son mètre 96 et si tout se passe bien on devrait avoir le Léo version Partizan cette saison. Tout aussi inespéré que sa présence en Limousin cette année.

ZEEERBOOOOOOOOOO

Allez un petit coup de "on vous l'avait bien dit". Des années que nous défendons le grand Fréjus et b*rdel que ça fait plaisir de le voir comme ça. Il ne sera jamais Sabonis mais qu'est ce qu'il régale quand il conclut au dunk ou qu'il arrache des rebonds. Toujours sifflé comme un benjamin d'1m80 mais bon, on a les arbitres qu'on mérite en ProA... j'y reviendrai plus bas.

WIR WOLLEN HEIKO!

Nous avons lu comme vous que Fred Forte ne serait pas fan du style du meneur allemand et franchement c'est à n'y rien comprendre. Il sait mener et organiser (denrée rare dans ce monde de meneurs US qui tournent à 20pts) il cartonne à 3pts en créant son shoot avec son excellent ball-handling (parlez-en à Pape Philippe Amagou qui a dansé comme un petit rat face à Heiko). Allez Fred, un p'tit contrat stp, ce sera pas pire que Kanté !

MATT GATENS

Objet de vifs débats en commentaires, Matt semble parti pour tenir deux rôles cette saison s'il vient à rester : cible mouvante ou cause perdue. Les coupeurs de tête ont envie de le suspendre au dessus de la cheminée pendant que les mères Thérésa en herbe souhaitent attendre 6 mois et un bilan indéfendable pour continuer à le défendre (c'est le principe des causes perdues) au nom de la bienséance, de l'amour de son prochain ou de l'espoir éternel. Ce soir, comme expliqué plus haut nous avons vu qu'il est trop crispé quand la situation est serrée et qu'il passe systématiquement la balle au lieu d'engager vers le cercle. Certains couloirs étaient ouverts mais il n'a joué aucun 1 contre 1. Cela a changé lorsque le CSP menait plus largement mais ce n'est pas ce que l'on attend d'un JNFL dans une équipe qui sera un petit poucet en Euroleague. Pire, en sa présence le CSP voyait son avance fondre puisque son activité en défense n'était pas non plus transcendante. Si les choses se sont un peu plus équilibrées en seconde période, le bilan reste négatif. 5pts pour 5 tirs pris en 20min c'est léger surtout quand on arrive avec une étiquette de shooteur. De toutes façons, coach Hervé a déjà livré son opinion et il semble avoir de la place au dessus de sa cheminée.

NBC

Un petit mot, je ne suis généralement pas tendre avec le fantasque ailier limougeaud mais force est de constater qu'il est parti sur une saison d'ALL STAR. S'il maintient le rythme au scoring (19,5 actuellement) et s'arrache encore un peu plus au rebond on pourra peut être parler de MVP (qu'il disputera à Léo). Alors c'est du Nobel donc la plupart des choix sont ultra-risqués mais tant que ça rentre on se tait, et puis honnêtement sans lui ce soir ça ne passait pas. J'avais adoré le voir se muer en passeur quand il était en panne d'adresse, signe d'intelligence, j'espère qu'il saura reconvoquer ces capacités les soirs de disette.

Philippe HERVE / Abou DIALLO

Je mets ces deux là dans le même sac, non pas pour leur ressemblance, mais parce que l'un brille grâce à l'autre. Nous avions annoncé dans notre avant-match que l'implication d'espoirs ce soir sur le parquet manceau serait peut-être la clé d'un improbable succès et nous avions vu juste. Un mec de 20 ans qui connaît les systèmes et les rotations parce qu'il s'entraine avec les pros depuis le début ça aide. Encore une fois bravo M. Hervé pour cette initiative.

L'arbitrage

Les bien-pensants (décidément très actifs) nous reprochent souvent d'accabler l'arbitrage pour expliquer certaines défaites. Et bien une fois n'est pas coutume profitons de cette large victoire pour montrer notre mauvais esprit. Si la prestation des MM. BISSANG, PAIC et VANSTEENE a été globalement correcte, soulignons positivement la communication au micro qui montre qu'ils ne sont pas les autistes qu'on veut parfois nous vendre. En revanche, je ne peux m'empêcher de pester contre deux points très importants :
- Le sort réservé aux grands.
Zerbo souffre de coups de sifflets NULS parce que c'est un boeuf et que quand il se retourne il déglingue les super pivots de 2m/100kg de ProA. C'est le principe d'un pivot dominant : il écrase les autres ! La ProA n'aura jamais les golgoths que nous redoutons dans n'importe quelle équipe serbo-hongroise ! Nos grands, on veut leur apprendre à devenir petits et à bien garder les bras le long du corps. Vous croyez qu'un Shaq, un Dwight Howard (période Orlando) ou un Gasol (au choix) ça reste dans son cylindre ? En fait c'est ça le secret : avec des arbitres de ProA la France était championne d'Europe avec un Pau Gasol à 4 fautes en 3 minutes et une technique parce qu'il prend un marcher sans le ballon. Ce ne serait même pas par chauvinisme, simplement par incompétence à siffler des grands. Passave-Ducteil aux commentaires a très bien exprimé la frustration des pivots condamnés à ne pas s'affronter à cause de coups de sifflets intempestifs. Laissez les se maraver un peu par Toutatis ! On verra ça un peu plus vendredi soir parce qu'en Euroleague ça chicorre nettement plus.
- La tendance à choisir un camp.
Et oui. C'est triste mais ce soir ils ont encore fait ça. "Les coups de sifflet vont dans le sens de l'équipe qui fait le jeu". Je bondis à chaque fois que j'entends David Cozette sortir cette ineptie. Depuis quand tu as le droit de te faire péter les bras parce que ton équipe est au fond du trou ? Et depuis quand tu as droit à des fautes "généreuses" au titre que ton équipe domine ? Justement, cela étouffe toute tentative de rébellion et accentue les injustices. Tant qu'à teinter l'arbitrage de favoritisme, qu'ils protègent un peu les bons JFL du championnat histoire qu'ils aient moins envie de se barrer en Espagne, en Turquie ou au Boukistan parce qu'ils seront respectés là bas (et payés 20x plus je sais !).
Voilà c'est tout mais ça me démangeait.

Rendez-vous à Beaublanc (j'y serai !) vendredi soir pour le retour de l'Euroleague en France et qui sait ? Saint Pierre nous réserve peut-être un second miracle de suite ?...
Pensez aussi à vous équiper pour le grand rendez-vous, 2 codes promo sont actuellement actifs :
SHIPFREEUK qui vous offre les frais de port dès 60€ d'achats
FALL5 qui vous offre 5€ dès 30€ d'achats (jusqu'au 13 octobre)

Illustration

  • Autour du match
  • Commentaires (101)