Playoffs 2019

Un CSP Champagne

Illustration

Comme l'aurait dit feu Bernard Père sur Antenne 2 "Ce soir, nous avons eu droit à un CSP champagne". Pourtant cette rencontre avait tout pour être un match piège pour le CSP : une décompression après la qualif pour le top 16 de l'Eurocup, un délai de 48 heures après le match contre Gdynia, une équipe du CCRB en mal de victoire composée de vieux briscards. Eh bien, ce fut tout le contraire......Le CSP a déroulé son basket tout au long du match. Analyse.

Le match

QT1 : CCRB 18 - CSP 20

Premier quart-temps équilibré tant au niveau score que dans le jeu, avec des défenses tranquilles des deux côtés. Le CSP n'a pas pris d'éclat mais l'équipe limougeaude manque de rythme, normal après avoir joué il y a 48 heures.

QT 2 : CCRB 42 - CSP 49

Malgré quelques balles perdues les Limougeauds arrivent à creuser un petit écart et à le préserver jusqu'à la fin de la mi-temps . Ca tourne bien en attaque mais la défense reste poussive.

QT 3 : CCRB 62 - CSP 77

Le CSP maîtrise ce troisième quart-temps et l'avance grandit jusqu'à + 15 à la fin du troisième quart-temps. Des interceptions et du jeu rapide qui permettent aux Limougeauds d'entamer le dernier quart-temps largement en tête.

QT 4 : CCRB 83 - CSP 106

Ce dernier quart-temps est une formalité et l'écart n'a jamais cessé de grandir avec une spéciale dédicace pour notre coach national adoré "Grand Coach Collet" avec extra-passe et panier à 3 points de Miles!!! Ca fait bien longtemps qu'on n'avait pas vu autant d'altruisme de la part des joueurs limougeauds. Que c'est bon de finir de match de façon aussi sereine...

Le débrief

Ce soir, nous avons eu droit à un CSP paquet cadeau.... Les Limougeauds ont maîtrisé leur sujet champenois du début jusqu'à la fin. Une belle maîtrise qui n'était pas dans les habitudes depuis le début de saison. On n'a jamais tremblé au cours de ce match. Et comme pourrait le dire François Peronnet en citant Hannibal Smith de l'agence tous riques "j'adore quand un plan se déroulet sans accroc". Les Limougeauds ont dégagé de la sérénité même si en face ce n'était pas le Pana ou le CSKA.
En début de saison, on avait présenté l'attaque limougeaude comme une armada impressionnante. Ce soir, on a vu ce que c'était vrai car passer 106 points à l'extérieur faut être capable de le faire. Une parfaite répartition des points : 5 joueurs entre 10 et 20 points et 3 autres à 9 points. Le danger est partout et quand ils sont capables de jouer ensemble, ça fait mal à l'adversaire (cf le panier de Miles après 7/8 passes en QT4).
Le CSP vient d'aligner un 5/5 depuis l'arrivée de François Perronet. L'impact de ce coach au niveau du mental et de la prise de responsabilité de chacun des joueurs est indéniable. Le fond de jeu lui n'a pas foncièrement changé, mais à la différence de l'équipe versus Milling, les joueurs sont plus en confiance et donc plus adroit et l'adresse au basket est le nerf de la guerre...De plus, ils sont capables de monter la pression défensive quand il le faut et cela permet de se rendre le match facile comme ça a été le cas ce soir.
Au final, un Peronnet de belle f(r)acture et le CSP va mieux et poursuit sa remontée au classement de la JeepElite.

Le Top/Flop

Les tops :

- La pétillante attaque limougeaude : Les Limougeauds ont scoré de partout avec une belle adresse
- le métronome Axel Bouteille : Il score comme il respire et tout ça sans gros déchet
- l'impact player Sekou Doumbouya : Il a dignement fêté son 18ème anniversaire avec 12 points à 100 %. Malheureusement, il y a peu de chance qu'il fête son 19ème à Beaublanc !
- On fire Dwight Hardy : Certains doutaient du scoreur mais vu ses derniers matches et son passage en 3ème QT, c'est un vrai pistolero comme on les aime en Limousin. Après, il faut juste lui mettre quelques systèmes en place pour qu'il puisse donner toute son efficacité.
- Le coaching de F. Peronnet : Des changements qui ne sont pas faits à la minute près mais qui aboutissent à une répartition parfaite des temps de jeu. Une gestion en fonction de la fatigue des joueurs ; ainsi, Samuels qui est préservé pendant 30 minutes et qui sort du banc au quatrième QT pour parachever la victoire.
- Jo Passave-Ducteil : Pour un gars qui ne pouvait pas jouer au niveau supérieur, eh bien, il finit à 16 pts- 4 Rbs - 5 Pds - 6 fautes provoquées.

Les flops

Pas facile d'en trouver mais quand même...
- La défense : Je crois qu'on va la traîner toute l'année...Mais cette capacité à mettre la pression défensive, il va falloir être capable de le faire pendant 40 minutes. Certains vont arguer le fait qu'Inglis n'était pas là ce soir et que c'est sa qualité première. Certes mais en première mi-temps, Ebanks a fait un peu ce qu'il voulait face à notre défense. Contre Chalons-Reims ça passe mais contre Malaga ou Valence ou l'etoile Rouge, ça passera pas et on prendra de belles doudounes.

La Conclusion

Le CSP va passer un Noël bien au chaud après 5 victoires d'affilée et franchement lors du départ de Kyle Milling, on n'en espérait pas tant. Après, ne pas se reposer sur ses frêles lauriers que sont la qualif pour le TOP16 et la remontée au classement . Que François Peronnet continue à les faire bosser pendant cette semaine. Une sixième victoire d'affilée doit s'annoncer avec la venue de Boulazac pour le derby...

Les Prolongations :

Pour les plus jeunes d'entre nous, comme notre cher président Veyrieras et son conseiller Minipouss Diaz (désolé, on avait dit qu'on n'attaquait pas le physique) qui ne connaîtrait pas Bernard Père, je tiens à rappeler que Bernard Père fut le journaliste basket d'Antenne 2 qui commentait les matchs les samedis après-midi au temps où le basket passait sur des chaînes hertziennes et pas en Keemotion.
De plus, la période de Noël arrivant, tout bon supporter du CSP attend avec impatience... non pas le père Noël (un peu quand même!) mais le bilan promis sur le plateau de France 3 Limousin par notre cher et "légitime" président Veyrieras sur le CSP 3.0.
"La légitimité ne se reçoit pas mais elle s'impose d'elle-même" (à vous de chercher qui a dit ça)... et pour l'instant côté légitimité le président Veyrieras c'est pas vraiment ça !

___________________
Merci à Epiphanie ESTEVES, Photographe limougeaude pour sa photo d'illustration, retrouvez son travail et ses coordonnées
sur sa page Facebook.

  • Autour du match
  • Commentaires (45)