Playoffs 2019

Sous le soleil exactement....

Illustration
Hyeres-Toulon a le même bilan que nous, ce qui est soit une bonne nouvelle, soit une mauvaise. Est-ce qu'avec un budget de promu on est capable de faire mieux qu'avec la quatrième masse salariale ? Réponse ce samedi, en attendant présentation du HTV.

Humeur

Dans les travées de Beaublanc, on va finir par entendre des noms d'oiseaux ou pire parce que maintenant c'est certain : tout le monde est convaincu nous avons une petite équipe, juste bonne à se maintenir, qui gagnera des petits matches et se fera désosser (sauf exploit) face aux gros comme la semaine passée en Alsace. Si ce genre de saison peut passer dans un club "classique", dans la passion de Beaublanc, pas sûr que ces petits calculs raisonnables ne satisfasse les abonnés qui payent, rappelons-le, le même prix au match que l'an passé avec Euroleague inclue. Regarder l'EFES ou le CSKA fesser le CSP passe encore mais quand le bourreau s'appelle Cholet ou Orléans, la pilule passe moins bien.

Baby Shaq refusé par Dule

Toujours en quête d'un "gros" 5 pour épauler Camara, Fred Forte, fidèle à sa politique du CV impressionnant mais proche de la maison de retraite avait proposé le pivot grec Sofoklís Schortsanítis, mais le coach serbe a posé son véto devant un joueur cramé et probablement hors de forme que le PAOK n'a pas souhaité re-signer.

Hyères-Toulon-Var Basket

On vous l'avait annoncé : le HTV a pris le pari risqué d'aligner un gros effectif de ProB en espérant trouver deux équipes de ProA qui feront moins bien... Pari pas loin d'être payant après 9 journées.

Les meneurs :

Maurice Acker valait 15pts et 5pds en ProB, depuis le début de saison ses stats sont en baisse, il produit 10pts et 2,5pds par match. Il a beaucoup de mal à trouver la cible de loin, peut-être que ça va trop vite pour lui. Il continue à exploiter ses qualités de dribbleur. Ses relances sur jeu rapide font souvent mouche, ce n'est pas un meneur organisateur, il préfère jouer sur la première intention.

Akeem Williams est aussi référencé ProB. Ses stats ont fondu comme neige au soleil. Bizarrement il perd moins de ballons que la saison dernière à Charleville-Mézières. Il a un peu le même profil qu'Acker, en un peu plus adroit de loin.

Anthony Christophe est un défenseur de métier. Certainement le mentor de cette équipe. Joueur à l'ancienne, il a réalisé plusieurs montées de NM1 ou ProB. Le garder en ProA a certainement été une récompense pour service rendus.

Duel de meneurs

Normalement nos 2 meneurs sont largement au dessus de ceux du HTV. On devrait dominer ce poste que ce soit avec le titulaire ou le remplaçant.

Les extérieurs :

Trevis Simpson est une déception. Pourtant il possède toutes les qualités athlétiques pour réussir en Pro A. Gros scoreur en Finlande, il n'y arrive pas en France. L'adresse le fuit, ses pourcentages sont indignes de lui : 29.2% à 2pts, 15.8% à 3pts et 66.7% aux LF. Pour un poste 2 c'est impensable et on peut douter que le club le garde plus longtemps. Remarquez, nous on garde bien Scott qui fait encore pire.

Lucky Jones est un poste 3 américain qui arrive de Belgique. Il porte bien son surnom, il a surmonté une maladie intestinale quand il était jeune. Fort défenseur, avec ses 1,99m, il peut arrêter n'importe quel joueur adverse. En attaque, c'est un shooteur peu fiable, mais il ne force jamais un tir.

William Howard est le fils de Skip qui a longtemps joué en Pro A. Champion espoir avec Gravelines, il a préféré aller en ProB pour trouver du temps de jeu et progresser. Ce joueur de 2,01m est un gros potentiel. Il vaut 10pts, 4rbd et 2pds par match. Très polyvalent, il ressemble à Boris Diaw dans son jeu.

Duel d'extérieurs

Nous possédons Bufford qui est en baisse et Prepelic qui offensivement est bien, dommage que ce soit une passoire en défense. Sinon on devrait être capable de dominer sur les postes extérieurs, mais pas certain que ce soit le cas.

Les intérieurs :

Ryan Evans est un poste 4 qui n'aime pas trop la raquette. Il passe la plupart de son temps sur la ligne à 3pts où malheureusement il n'est pas très adroit depuis le début de la saison. Très athlétique, il ressemble un peu à Fair dans son jeu. En moins adroit mais en plus costaud.

Alexandre Chassang est parti de Villeurbanne pour trouver du temps de jeu. Mais il n'en a pas plus que dans le Lyonnais. Ses stats sont légèrement supérieures, il va essayer de gagner la confiance du coach en donnant son corps à l'équipe. Il joue beaucoup pour ses coéquipiers en posant de bons écrans. Doit absolument progresser en adresse pour passer un cap.

Ferdinand Prenom a explosé à Dijon et suite à une grosse blessure au genou, il est descendu en ProB pour relancer sa carrière. Poste 5 "in the paint" avec de très bonnes mains et une adresse à 4m très fiable. Son jeu dos au panier est un de ses points fort. C'est un pivot lourd ce qui lui vaut une réputation de joueur en méforme, mais ce n'est pas le cas, son poids lui permet de tenir contre des intérieurs lourds. Pas une grosse détente, mais beaucoup de technique pour prendre de bons rebonds du haut de ses 2m03... le prototype du pivot de ProA (que nos arbitres arriveront à siffler !).

Ike Udanoh est Américain avec un passeport Nigérian. Très athlétique, puissant, mais très mobile, il peut être très vite dans le cercle. Il n'a jamais joué dans des championnats très haut classés, il apprend et essaye de se mettre au niveau du notre. Pour le moment il vaut 6pts et 7rbds par match. Ce qui en fait un poste 5 avec un bon rapport qualité/prix.

Duel des intérieurs

Notre capitaine aura beaucoup de mal à dominer le secteur intérieur toulonnais à lui tout seul. Mais pourtant c'est ce qu'il devra faire pour avoir une chance de gagner ce match.

L'analyse :

Que doit-on attendre de cette rencontre ? D'abord il faut absolument que nos joueurs montrent plus d'envie qu'à Strasbourg. Après il faudra aussi être capable de trouver des solutions défensives sur les systèmes adverses. Avec les analyses vidéos le staff de Hyères a du voir que la tactique à appliquer contre Limoges n'est pas très compliquée : jouer le pick & roll en tête de raquette en posant de bons écrans et, surtout, plonger au panier après le pick.

Si sur les postes extérieurs on devrait pouvoir tenir la baraque, sur l'intérieur on va certainement prendre cher. Nos arbitres sont incapables de comprendre que Fréjus ne fait pas toujours faute en défense surtout quand les adversaires s'empalent sur lui. On n'aura plus qu'Ousmane pour veiller sur la peinture, à moins que Scott et Fair ne fassent un gros match... ce qui est peu probable.

Allez on va encore être de bons supporters et croire en une victoire à Beaublanc parce que c'est important de gagner ce genre de match, mais surtout parce que le public de Limoges ne pardonne pas aux joueurs qui ne mouillent pas le maillot vert. Hyères-Toulon est objectivement à la portée de ce CSP, mais un faux pas contre un concurrent direct au ventre mou serait très mal venu.

  • Autour du match
  • Commentaires (12)