Playoffs 2019

Se débarrasser du cas d'Havre !

Illustration
Un CSP en besoin de points pour remonter au classement. Une équipe du Havre en pleine saison catastrophe (1V-16D). Les protégés de Dule se doivent d'offrir une boucherie à leur public. S'ils abordent leurs adversaires avec respect et ne sombrent pas dans la facilité, les limougeauds se doivent de les dépecer. Présentation

Un effectif remodelé

Quelques retouches ont été apportées à l'effectif du STB depuis
la présentation de la 1ere journée de ProA que nous vous avions proposé. Contrairement au CSP qui a longuement attendu, les havrais qui savent que les petites victoires par-ci par-là sont celles qui leur permettent de renouveler le miracle du maintien chaque année. Exit donc un étranger peu productifs et comme l'an passé avec Ricardo Greer, confiance à des habitués de la ProA pour assurer : Garius Adams a fait les frais de son début de saison laborieux (5pts 1,3pds 1,7rbds). On retrouve donc les ex-parisiens plutôt orientés scoring Elton BROWN et A.D. VASSALO, associés à Willie Dean.

La fin du miracle havrais ?

Malgré les changements, force est de constater que la machine ne tourne guère mieux avec eux puisque le Havre est lanterne rouge de ProA avec une seule victoire au compteur (contre Cholet). En fait, un (petit) peu à l'image du CSP, c'est en FIBA Europe Cup que le STB retrouve une bouffée d'oxygène : 7 victoires en 11 matches, ce qui motive le groupe et permet au jeune coach Thomas DROUOT de travailler, assez paradoxalement, mais de travailler quand même.
En ProA, le compteur reste désespérément bloqué et le maintien semble quasi impossible. Charge au CSP de ne pas laisser le moindre espoir d'améliorer le bilan contre le double champion en titre et surtout contre un Limoges convalescent avec un besoin express de points en ProA pour amorcer une grosse remontée au classement.

A suivre...

En toute honnêteté, nous avons très envie de scruter Matt GATENS. L'homme nous est sympathique, mais le joueur manque de sel. Si sa défense fait plaisir à voir dans l'intensité nous avons encore remarqué des refus de tirs sur des positions ouvertes ce qui n'est pas tenable pour un joueur référencé shooteur. Matt doit se libérer et faire un gros carton pour rassurer son monde mais on ne peut pas se contenter d'un équipier modèle qui fait des passes et met un ou deux tirs de temps en temps. Matt a un bras, on le sait, on l'a vu... qu'il s'en serve ! Nous sommes fin janvier, la patience n'est plus de mise.

Pour le reste, on a envie de regarder tout le monde et de constater que Valence / Le Havre / Bourg-en-Bresse ou même Oldenburg recevront le même traitement avec la même intensité. Plus de CSP à deux vitesses, plus de sélection des efforts. Après cette première partie de saison chaotique, le mot d'ordre c'est "Les tripes sur terrain tout le temps contre n'importe qui !". Et si ça doit tourner à la boucherie, qu'on désosse, on n'est pas là pour avoir pitié du cas d'Havre !

  • Autour du match
  • Commentaires (17)