Playoffs 2019

Rouen à craindre ?

Illustration
Après une nouvelle défaite qui aurait pu être lourde mais que l'Oly n'est pas parvenu à aggraver, place au retour en ProA, dernier objectif de début de saison encore digne d'intérêt. La situation y est grave puisque le bilan du champion sortant est négatif 5v-6D et qu'il pointe donc à une pénible 12e place. Rouen, 14e, tout petit budget mais tombeur de Strasbourg cette saison se présente donc à Beaublanc pour tenter l'exploit là où ce n'en est plus un. Présentation.

EFFECTIF

Illustration

Les meneurs :

Kerron Johnson nous vient du championnat Allemand, il tourne à 8pts et un peu plus de 3pds par match. C'est un poste 1 typique américain. Athlétique, bon balle en main, il peut mettre de loin sans être un expert mais surtout il aime courir et finir très vite les attaques.
Tout le monde connait Souleyman Diabate, ses percutions, sa défense sur l'homme et ses fulgurances en attaque avec sa détente de kangourou. Il est arrivé il y a un mois et il marque beaucoup (11pts), son expérience et sa faculté à tirer son équipe vers le haut sur le plan défensif lui permettent d'être un super backup. Il est toujours en souffrance à 3pts comme tout au long de sa carrière.

Les extérieurs :

Chris Crawford est un poste 2 US, jeune avec aucune expérience de la Pro A. C'est une rotation de bon niveau. Ca ne devrait pas être un problème pour nos stars, bien qu'avec de la confiance, il peut être dangereux dedans surtout si on lui laisse du temps pour shooter.

Abdoulaye Mbaye est plus catalogué comme défenseur mais attention quand même. Il peut mettre de loin (même s'il shoote peu et surtout il aime courir très vite devant. Et Kerron Johnson sera là pour l'alimenter sur le jeu rapide.
Ron Lewis est l'arme principale de cette équipe. il a parcouru l'Europe (Belgique, Israël, République Tchèque, Turquie, Italie) avant d'arriver dans notre championnat cette saison. Il tourne à plus de 17pts par match avec un coquet 45% à 3pts. Fort dans tous les compartiments, c'est peut être en défense qu'il est le moins bon. S'il déjoue, Rouen est à poil !
Jean-Michel Mipoka est le capitaine d e l'équipe c'est dire la confiance que son coach lui porte. C'est aussi le joueur le plus expérimenté. Comme l'an passé, il réalise une très bonne saison, 10pts, 3rbds et 2pds. Il reste une valeur sure à 3pts et surtout c'est le leader défensif de l'équipe. Comme il connait particulièrement bien Nobel, il devrait lui faire passer une salle soirée. Il peut dépanner au poste 4.

Les intérieurs :

Là on est dans la 4ème dimension. Rouen n'a que 3 intérieurs. Issa Dieng vient d'arriver du Sénégal pour faire le troisième. C'est un prospect. Donc en fin de compte ils ne jouent qu'avec 2 intérieurs de métier.
Guerschon Yabusele qui est un joueur de 1995. Donc très jeune, et en général les grands ne sont matures qu'après leur 28ème anniversaire. Lui, se balade à 8pts et 6rbds en 28min de jeu. Ce qui sont des stats excellentes surtout quand on connaît les paramètres que l'on vient de citer.
Son compagnon qui lui est de l'année 1983 et qui possède une grosse expérience, Alain Koffi tourne à 8pts et 6rbds en 26min de jeu. A vous de juger le niveau d'Alain qui revient de plusieurs années galères.

Le secteur intérieur n'est donc pas très fourni, de qualité moyenne, pas haut (Koffi fait 2m07) et avec une expérience limitée. Mais est-ce que le notre sera capable de détruire ce secteur ? Rappelons quand même que le secteur intérieur de Strasbourg s'y était cassé les dents.

Le duel :

Et bien si Limoges appuie ou ça fait mal c'est à dire à l'intérieur, ce match devrait être une formalité. Mais comme nous aussi on n'est pas super bien dans ce secteur surtout avec l'absence confirmée d'Ali, ça passera surtout par limiter l'impact de Lewis.

L'analyse :

Pourquoi croire en nos chances ? Le match de Jeudi soir n'a pas été 100% nul de la part de Limoges. Certes les Grecs n'ont pas forcé, mais on a vu quelques petites choses quand même. Un système pour Gatens qui a fonctionné. A ce sujet, une chose est flagrante sur ce joueurs : quand le match est plié, il met dedans, alors qu'il refuse des tirs quand la situation est chaude, ce qui veut souvent dire qu'il joue avec le "trouillomètre" à zéro ! On a vu un Daniels pas mal sur une mi-temps, un Léo entreprenant, parfois trop. Mais il reste encore beaucoup de zones d'ombres, comme Nobel, Heiko, Zerbo et d'autres.

Les joueurs devaient se racheter des derniers matchs, je pense qu'ils doivent surtout gagner contre Rouen. C'est beaucoup plus important pour la suite de la compétition et surtout vital pour le club si on veut avancer dans ce marasme ambiant et présenter un visage meilleur afin d'aussi attirer des jokers de luxe.

  • Autour du match
  • Commentaires (35)