Respecter Chartres...

Illustration


Les cerclistes retrouvent Beaublanc, cathédrale du basket français pour une rencontre de coupe de France face à Chartres, pensionnaire de la poule B de nationale 1, actuellement 3ème de celle-ci.

Le lien qui unit ces deux pays se résume à Jean-Baptiste Camille Corot qui a été inspiré par la Cathédrale de Chartres et la vallée de la Glane à Saint-Junien qui s'étend du Châtelard (madeleine perso) et le Gué Guiraud. Voilà le plus petit dénominateur commun de ces deux équipes. Sinon pas de lien particulier entre les deux équipes.

Difficile de s'ériger en spécialiste de la nationale masculine 1, aujourd'hui composée de deux poules. Ce championnat est pour beaublanc.com une véritable boite noire. J'ai assisté incidemment au match de 64ème de finale début septembre entre Rueil Malmaison et Le Havre qui opposait deux équipes de nationale 1. Disons que c'est plutôt pas mal et que de belles actions avaient ponctué ce match de coupe.

L'EFFECTIF :

Seule connaissance de beaublanc.com, Samir Mekdad, 35 ans qui effectue une pige à la mène avec la blessure de Paul Bouloukouet. Il avait fait partie de l'équipe du CSP en 2007-2008.

Le gap de deux divisions entre les deux équipes nous incite à penser que la rencontre ne devait pas poser trop de problèmes à nos couleurs. On compte sur Massimo avant la rencontre pour leur faire comprendre qu'un match se joue sur le parquet et son exigence chronique pour que le basket pratiqué par les cerclistes devant son public soit de haute tenue.

ANALYSE :

Ce match doit être l'occasion d'être un véritable bon match de préparation pour le match de fin de semaine (ô combien important sur le plan comptable) en Champagne tout en faisant tourner l'effectif. Et ceci en ménageant les organismes.

Le CSP a montré combien elle était une équipe qui ne lâchait rien et qui défendait plutôt très bien (avec des ajustements permanents) déstabilisant la défense adverse.
Les faiblesses sont connues : une inconstance en attaque et une faiblesse en joueurs clutch. Massimo Cancellieri le sait. Cette rencontre doit permettre au coach de tirer les conclusions du match de samedi et d'adapter les systèmes d'attaque à Massinburg, de repositionner notre contorsionniste en attaque, Harper, en attendant Gerry Blakes.
Il s'agit aussi de hiérarchiser les responsables de la mène en attaque, point cardinal pour la suite de la saison.

J'allais oublier l'essentiel : la gagne pour atteindre les 8ème de finale de la coupe de France. Et poursuivre l'aventure dans cette épreuve !

  • Autour du match
  • Commentaires (7)