Reconfinement et survie du basket pro, LNB réveille-toi !

Illustration

A l'heure où le pays est sensé se reconfiner pour éviter le carnage sanitaire en fin d'année, les voix dissonantes du basket français ne font que repousser l'échéance. Les deux premières journées de novembre ont été reportées et la Ligue se réunit mardi pour statuer sur la suite de la saison. Que faire ? Quelles perspectives pour éviter un huis-clos synonyme d'agonie financière ? Dossier.

Les conneries déjà faites

A l'issue de la non-saison 2019-2020, la première connerie a été de repartir à 18 en Jeep Elite alors que la saison devait amener à 16 clubs. Passons sur le fait que certains décisionnaires faisaient partie des potentiels relégués, il était déjà urgent pour des raisons économiques et organisationnelles de réduire le nombre d'équipes en championnat mais dans un contexte post-première vague COVID il était carrément STUPIDE de persister à 18 sachant que la saison suivante serait perturbée par l'épidémie. Le sujet devrait revenir sur la table en février... 2022 ! (NDLR ceci n'est pas une blague mais le résultat des décisions de mai 2020).

Les conneries en cours

Au tout premier rang : demander son avis à tout le monde. Première conséquence, tout le monde le donne, et bien entendu en en pensant qu'à son petit cul ! Prenons Monaco par exemple, bien connu pour la ferveur de ses hordes de spectateurs, qui est ok pour continuer à jouer à huis-clos (ça fait déjà plusieurs années que c'est le cas en réalité) puisqu'ils vivent des pétrodollars russes. Voyons ensuite l'ASVEL, sous perfusion de Tony Parker et ses potes dont Batum et Aulas, qui envisage d'importantes économies d'imprimeur puisqu'ils n'auront plus besoin de fournir des centaines d'invitations avant de nous bourrer le mou pour faire croire que l'Astroballe fait salle comble. Bref, ceux ok pour le huis-clos sont ceux qui ne reposent pas sur la billetterie.

Mais voilà, 90% du basket pro français repose sur son public et ses partenaires locaux. Limoges c'est 4000-5000 places une fois par semaine (quand il y a coupe d'Europe), multipliez ça par un tarif moyen de 10-15€ plus des revenus de restauration et merchandising... je vous laisse calculer l'abysse qui s'annonce en cas de huis-clos. Le club parle de 100.000€ de pertes par match voire le double s'il faut rembourser abonnés et partenaires pour les prestations non réalisée. D'autres clubs reposent moins sur leur billetterie mais les partenaires ou les collectivités qui les compensent ne seront peut-être pas au rendez-vous car eux-aussi traversent la crise.

Les conneries à ne pas faire

La liste est longue et non-exhaustive :

- Laisser l'ASVEL et autres nouveaux riches forcer la main de la LNB et conduire le basket français au dépot de bilan.

- Attendre. GOUVERNER c'est PREVOIR et là Tonton BERAL et Michou MIMRAN il va s'agir de se sortir les doigts du fion, déjà parce que c'est pas très gestes barrière, et ensuite parce que penser que terminer la saison comme on avait prévu est une pure hérésie.

- Avoir peur de froisser les copains. Sans parler des lobbyistes friqués, les décisions prises sur un coin de table pour rendre service aux petits potes mal classées sont nuisibles à tout le monde. Nous avons tous compris que la pandémie ferait malheureusement des victimes. Il serait naïf de croire qu'il en serait autrement dans le basket professionnel.

Les suggestions maison

Alors non, nous n'avons pas la science infuse, mais comme beaucoup on a des yeux et des oreilles et s'inspirer de ce qui marche ailleurs ne semble pas dénué de sens.

- S'A-DAP-TER ! Reprendre à 18 en serrant les fesses pour que tout tienne était idioptimiste (coucou les concernés !), maintenant il faut mener ce championnat à son terme sans tuer les clubs. Aucun plan B n'ayant été annoncé voire conçu (faute professionnelle entre nous hein !) il serait peut-être temps de trouver en urgence une formule.

- 1 Jouer sans public n'est pas viable sans revenus compensatoires. Loin de compter sur l'argent magique de l'état (qui a déjà bien d'autres personnels soignants et enseignants chats à fouetter) il faudra clairement se tourner vers les fonds privés pour trouver un débouché.

- 2 La NBA a montré la voie : la bulle sanitaire (pas la version ASVEL hein !) pour mettre en place une compétition entre professionnels, officiels, staffs, et médias coupés du monde pendant deux à trois mois pourrait permettre de passer l'hiver. Les plus moqueurs désigneront le Puy du Fou comme terre d'accueil, les plus réalistes diront "ET POURQUOI PAS ? avec la proximité du Vendéspace (50km) qui fournirait une arena idéale, la structure hôtelière géante (et vide) du parc pourrait répondre aux besoins d'une bulle ultra sécurisée et médicalée avec testing permanent.
Notons que la même chose est disponible du côté du Futuroscope (sans public Saint-Eloi conviendrait) ou de DisneyLand Paris avec la U-Arena ou même Bercy comme terrain de jeu ? Les solutions existent et sont à l'arrêt actuellement.

- 3 Modifier la formule de championnat. Les 34 rencontres en A/R (306 matches) seraient impossible à gérer, par contre créer des mini-poules de 3 basées sur un ranking et donnant accès aux 6 vainqueurs + 2 meilleurs seconds à des playoffs (72 matches -tous couperets - avant playoffs). Avec un peu de bol, au printemps, les playoffs pourraient se dérouler avec du public de retour dans les salles des clubs respectifs ou au pire, dans la bulle jusqu'au bout.

- 4 Prévoir TÔT et COMMERCIALISER. En étant les premiers à décider d'une telle organisation, la LNB disposerait d'un produit EXCLUSIF : un championnat complet susceptible de garantir à des diffuseurs en manque de contenus et des partenaires en manque de visibilité. Adieu la visibilité en clair qui ne fonctionne qu'avec du public dans les salles. L'OTT ou un diffuseur pourraient fournir une grande partie du financement nécessaire à une telle opération. Il ne faudra d'ailleurs pas hésiter à aller toque rlà où l'argent est : Netflix, Amazon et consorts ! Des partenaires qui viendraient se greffer et une vente en lots (matches de poule, playoffs) pourraient permettre à la LNB de passer l'hiver.

- 5 A l'heure où les clubs de foot risquent TOUS le bouillon financier suite au désastre MEDIAPRO, où le rugby n'aura pas plus que nous les épaules pour faire face à un huis-clos, le basket pourrait faire preuve d'innovation et réaliser une percée médiatique incroyable en étant le seul sport présent sur les écrans. Les investissement seraient limités (une seule équipe de production sur un seul lieu) et les retombées potentielles intéressantes.

PASSER L'HIVER

Le prix à payer serait une saison probablement déficitaire pour tout le monde mais pas irréversible, et "épongeable" à court terme (surtout si l'exposition attire de futurs partenaires, un public plus large et qui sait des diffuseurs généreux comme les GAFA ?). Les familles des acteurs du basket français devraient aussi souffrir de l'éloignement des leurs (joueurs, coaches, arbitres, officiels, staffs médicaux, etc...) pendant quelques mois, mais qu'est-ce comparé à des licenciements massifs (seule solution pour les clubs en défaut de paiement) ou pire en cas de pépins médicaux ?...

Quoi qu'il en soit la LNB ne peut pas rester attentiste devant l'urgence sanitaire et financière. Les demi-décisions et allers/retours à la Blanquer nous précipiterons dans le gouffre. Le sport n'est clairement pas la priorité du gouvernement mais l'emploi oui. Alors si nous spectateurs ne pourrons pas vivre toutes ces émotions dans les salles faisons en sorte que le basket français passe cette crise et que ses acteurs professionnels préservent leurs emplois.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

56 commentaires

avatar

# 56 - m23

10/11 - 17h09

# En clair...... la BCL pourrait faire mieux en matière de vulgarisation du basket...!

avatar

# 55 - pilou

10/11 - 15h15

Est ce que quelqu'un peut me dire sur quelle chaine est retransmis le match BCL de demain ?
Edi:t je viens de voir que c'est sur Canal Plus Sport... yes !

avatar

# 54 - Brindacier

09/11 - 12h39

W. Howard excellent en 2 ième mi temps hier sur la 21.Samedi Pau a certes accroché Levallois comme ns mais ils n'avaient pas Chichoko en face que ns avons eu et que Boutsiele a dominé.....

avatar

# 53 - Brindacier

07/11 - 22h52

Sandford vraiment pas terrible avec Pau ce soir. Pau qui a été bon 35'. Et A. BROWN quel joueur!! très complet et très bon état d'esprit.

avatar

# 52 - jipe64

07/11 - 20h29

#47 tu as 1929 fois raison.. meme si j aime la liberté d expression..tres dur en tout cas de faire des paris sportifs concenant le basket avec des salles vides ...comme quoi le public joue un role primordial dans la vie sportive...et dans ses resultats

avatar

# 51 - Pical

07/11 - 18h37

Ludo Beyhurst absent 4 semaines pour un problème de dos
Décidément son début de saison est difficile

avatar

# 50 - Lorca

07/11 - 14h12

<MODERATION>... pour se recentrer sur le basket, faudrait-il qu'il y en ait ....
Tiens le basket féminin, oui une bonne idée m23.

avatar

# 49 - NOLAN87

07/11 - 14h04

<MODERATION>

avatar

# 48 - m23

07/11 - 13h53

#47 OK POINTGUARD Tu n'as pas tort mais putain cette parenthèse très intéressante à mon sens a fait du bien
et pour en revenir au basket ce soir je vais suivre Bourges sur LFBTV....Bon W E

avatar

# 47 - pointguard

07/11 - 13h19

Bon, on a bien rigolé mais on va se recentrer sur le basket désormais, les dépressifs peuvent ouvrir un blog ou écrire un livre sur leur vision du monde mais à partir de ce message je vais devoir modérer les diatribes de fin du monde parce que ce n'est tout simplement pas le lieu.
Bonne journée à tous.

avatar

# 46 - Papy Olajuwon

07/11 - 13h08

Ben oui c'est bien ce qu'on dit derrière un ordi à la maison c'est tellement mieux Lol c'est plus grave que je pensais Docteur. Ils se rendent même pas compte et en plus ils sont contents whoua ça fait froid dans le dos. Bien formaté à la sauce U.S.A.
Désolé, je préfère le parfum de la transpiration d'un parquet qu'un parfum confiné à l'encens à la maison chacun son truc ...

avatar

# 45 - jipe64

07/11 - 12h26

#45 Ouaouhhhhhh...faut pas deconner non plus on est pas malheureux dans ce monde...enfin perso moi j y suis tres heureux ( hormis le covid qui vient un peu tout dérégler mais ca passera)...et moi loin de limoges j ai grace a la technologie (internet entre autre) la possibilité de voir tous les matches du csp!!! et ca c est pas rien l ami

avatar

# 44 - Papy Olajuwon

07/11 - 10h50

Tout est fait pour que nous soyons divisés... Et cette société se construit depuis un demi siècle sur ce pojet. Destruction des petits commerces de quartier, des petits producteurs locaux, des petits troquets qui sentaient bon le tabac et le vomis du pavé, des réunions spontanées etc etc etc... Pour faire place aux grandes surfaces (magasin cinéma piscine boite de nuit à 8 pistes restaurants rapides stades et salles gigantesques etc etc) et tout ça pour aller de plus en plus vite et surtout ne pas avoir le temps de se parler de s'écouter de s'aimer tout simplement. Je ne parlerai pas du travail qui devient de l'ordre du big brother à la Georges Orwell... Vite vite vite jai mon gosse qui pratique et ne joue pas à une activité passé le temps des passions et des communions l'an prochain de toute manière il fera d'autres activités... ON CONSOMME ET ON FAIT SEMBLANT
Toujours plus grand plus haut plus destructeur plus VITE...
Le csp s'est construit sur une bonne base qu'est la famille et il ne faut surtout pas couper ce tronc qui a donné les belles branches que nous avons connu peu importe la génération.
Si nous suivons le marketing nous plongerons d'ailleurs ça a failli avec des projets avec des branches trop lourdes par le passé et c'est grâce à l'humain, les anciens joueurs qui sont restés fidèles au club notamment que celui-ci a su se relever et être à sa place vu le contexte économique et le système mondial accès sur le plus fort...
Le choix nous l'avons, je te comprend Poinguard mais c'est la facilité et le fait de réunir plusieurs petites entreprises locales est à mon avis moins casse gueule que d'en prendre un gros qui demain peut à tout moment se barrer.
Alors que voulons nous réellement... Moi perso déjà voir du beau jeu et un état d'esprit collectif même pour les supporters la preuve à Limoges nous en avons trois clubs plus le public belle cohésion mdr... Ne vous inquiétez pas ce phénomène se trouve maintenant partout et pas qu'au niveau du sport...
Alors OUI nous les vieux grincheux que nous sommes existons justement parce que c'est nous qui avons créé ensemble ce bel arbre qu'est le CSP et nous ne voulons pas de traitement pour aller plus vite plus comme un produit de marketing nous voulons garder nos beaux et bons fruits mais aussi nos branches cassées et pourries. C'est ce qui fait notre identité et nous ne voulons surtout pas ressembler à un club comme le PSG qui se retrouve sous la coupelle d'un Etat avec aucune Identité aucune véritable histoire qu'est la notre celle du petit qui a mangé des gros...

avatar

# 43 - Lorca

07/11 - 0h19

La fin ne justifie pas les moyens.
On peut avoir du beau basket sans tremper dans la jungle Amazon...
Je préfère pour ma part le jambon local qui fait vivre nombre de Limougeauds, et peut être que la lumière viendra aussi de la fée électricité de l'Avenue de Lattre de Tassigny....
Non, je t'en supplie, ne risque ta vie pour nos écrits, tu l'as dit, on n'en vaut pas (ou plus ?) la peine et puis on a encore besoin d'un ... meneur à BB.Com !!
Bon, on te comprend un peu finalement, y a trois périls actuellement, l'islamisme, la Covid, et ... nos écrits ...!!!!!!!!! :)
Alors à ta santé, une bonne Michard en main .... et surtout en bouche...

avatar

# 42 - pointguard

06/11 - 22h59

Je viens de tout lire... j'ai failli m'ouvrir les veines. Cheer up les gens, c'est sympa les "moi d'mon temps..." mais on est aussi une poignée à espérer survivre à la zombie apocalypse en cours. Amazon ou Madrange, peu importe, Apollo ou Ginyard... le tout c'est qu'on continue à avoir du beau basket à Limoges. Allez c'est ma tournée !

avatar

# 41 - jeff53

06/11 - 21h22

Le match à Villeurbanne du 22 est bien reporté. A la place, on va le 21 à Monaco.

avatar

# 40 - the dude

06/11 - 14h09

@#39: tu es sûr pour Villeurbanne ?
Il n apparaît pas sur le site de la LNB.

avatar

# 39 - Brindacier

06/11 - 12h00

Il y aussi le match à villeurbanne en novembre + celui à Jérusalem la semaine prochaine.

avatar

# 38 - the dude

06/11 - 9h56

Prochain match de championnat: le 21 novembre à 20H30 à Monaco (diffusé sur Sport en France).

avatar

# 37 - tigreville

06/11 - 9h04

Oui Papy,
Aujourd'hui, c'est Mc Cord pour se pendre....

avatar

# 36 - Papy Olajuwon

06/11 - 8h41

Clarence kea notre meilleur pur pivot avec Mike Davis... Mon match référence reste celui au parc des expo contre Salinique avec Galis...
C'est sur que la salle Mu c'était quelque chose j'étais juste derrière le banc des joueurs...
Le plus beau souvenir à beaublanc fut pour moi le panier de McCord à la dernière seconde contre Pau il y avait ce jour une ambiance irréelle tout simplement le public devenait fou...

avatar

# 35 - klarence

06/11 - 7h27

pour PAPY 31 je pense étre du méme age ,ou peut-étre un peu plus vieux puisque abonné depuis 1975 avec les cartes en carton de couleurs différentes suivant les saisons de membres"bienfaiteurs"c'était nostalgique!!!
je me souviens d'Apollo Faye les jambes allongées au ras du terrain qui a fait faire un soleil a notre brave MARZIN!!! qui garé sa 104 a coté de la porte et que l'on attendait a la sortie!!!souvenirs souvenirs

avatar

# 34 - gillesn

06/11 - 0h02

Ben, j'ai vu Muse à Limoges!

Sinon, le CSP devait jouer contre Vichy à Beaublanc cette am.

avatar

# 33 - jipe64

05/11 - 23h47

#31 enfin tu vas voir muse en concert au stade de rome ben c est juste grandiose !!! mais bon on s eclate d une autre facon plus intime dans les troquets c est vrai...

avatar

# 32 - m23

05/11 - 19h23

#29 #30 #31 Je ne suis pas Correzien , mais entièrement d'accord avec vous les gars même si pour certains nous devons passer pour des vieux cons passéistes et que sais je encore,avec les phrases toutes faites (genre il faut vivre avec son temps etc etc .... dénuées de tout sens des réalités Ce qui est certain c'est que nous avons le privilège de l'age et que nous avons connu une sorte d'age d'or pour la jeunesse, pas de drogue ,pas de sida, pas d'attentats pas de réseaux sociaux, mais le rock le twist le piano à bretelle la drague sans etre poursuivi pour agression sexuelle et c etc Je plains les jeunes qui n'ont rien connu de tout ça ,et vivent dans un monde pourri par le fric et se contentent d'une médiocrité intellectuelle consternante Alors je revendique et préfère la nostalgie à l'avenir qui se profile Arrêtons là on s'éloigne du sport et du basket et du C S P

avatar

# 31 - Papy Olajuwon

05/11 - 18h20

Je te suis à 1000 % Lorca ... Tu te souviens quand même la salle Mu c'était quand même autre chose ... et la basket d'avant moins physique mais au niveau du jeu de l'envie c'était une autre mentalité ...
Franchement on s'éclate plus dans des petits troquets que dans des grands concerts impersonnels ou il n'y a plus déchanges ...
Punaise je fais une crise de NOSTALGIE

avatar

# 30 - Lorca

05/11 - 14h54

@ - 28 et 29

Tout à fait d'accord avec toi Papy O. et la réponse et la conclusion aussi de Tigreville.
Moi aussi, cette évolution ne me convient absolument pas avec ces requins financiers qui détruisent le monde, et creusent le fossé....
Mais il est clair qu'il faudra faire un choix, soit trouver plus qu'un partenariat/socios pour rester en Elite mais surtout en Europe, ce qui pour les plus jeunes avides de trophées est le souhait j'imagine qui se conçoit aisément, soit retour en NM1 franchement ça ne me gênerait pas, on connaît la passion du public de Limoges qui ne laisserait pas tomber son équipe, j'ai 67 ans, bientôt 40 ans de CSP, et nous avons mangé en se délectant notre pain blanc. Que de passion et de bonheurs !! Les plus jeunes ont un rapport avec cette évolution des partenariats financiers extérieurs (requins) que nous ne ressentons pas, pour certains d'entre nous.
Bien sûr nous ne bouderions pas un CSP à nouveau "au sommet", je ne fais pas le blasé loin de là, mais les temps sont trop difficiles pour l'atteindre malheureusement, faut être réaliste, sauf peut être à prendre un tournant "Amazon, etc ...", mais ça c'est pas dans mon état d'esprit, comme tu le dis Papy O.
C'est la Dir actuelle du CSP qui décidera, et heureusement !! :)
Michel GOMEZ disait y a quelques années, que le haut du sommet européen pour Limoges c'était fini. Mais pour se maintenir en Ligue des Champions ou Eurocup, faudra trouver des mannes financières, au delà de partenariats/socios. Le Dac et Martinez nous trouveront peut être des partenariats plus conventionnels ?
Pour Tigreville : j'habite Seilhac. .. Mais désolé :), au rugby je suis plus CAB, ayant habité Malemort il y a fort longtemps .
J'ai connu le Sporting au temps de la fin de carrière de Fite et Rossignol (ex Cabistes), une sacrée période là aussi !!
Et puisque Tigreville tu parles de bon vin, que j'apprécie bcp, sache que Fite est né à Cabrerolles, un petit village de l'Hérault (j'ai habité tout près), où il y a probablement l'un des meilleurs Faugères, vin remarquable, Bio, un délice pour mes papilles en tout cas, le Château La Liquière....

avatar

# 29 - tigreville

05/11 - 13h49

Message à LORCA
Natif de TULLE, j'ai deux clubs de coeur : le Sporting et le CSP. Le sort de chacun d'entre eux m'importe énormément et même si je partage le pessimisme civilisationnel de PAPY OLAJUWON, je pense qu'il nous reste encore quelques années pour profiter de la vie, du sport, de la culture, du bon vin, etc

avatar

# 28 - Papy Olajuwon

05/11 - 13h30

Je ne vais pas forcément me faire des copains mais bon pour être honnête je m'en fout, le plus important c'est pas les clubs ni les fédérations, quel que soit son sport... Je pense qu'on est allé trop loin dans cet ultra libéralisme sauvage à l'américaine... Il n'y a que l'argent qui compte et si demain le sport de haut niveau se plante franchement ça nous fera du bien de sortir de l'idolâtrie de sportifs qui de plus en plus se moquent bien de nous...
Je déteste les Amazon et compagnies qui gère notre monde et appauvrissement ce que nous devrions être... Je sais c'est l'argent qui fait tourner le monde nos salaires etc... Mais, par les temps qui courent la leçon est de bien comprendre quelles sont les priorités et franchement l'état de santé du sport de haut niveau ne devrait pas nous rendre malade, ça ne reste que du loisir après tout et ne devrait pas être une priorité dans nos vies...
Si demain le csp devait ne plus exister et bien au moins il nous aura donné une part de bonheur...

avatar

# 27 - Lorca

05/11 - 13h26

@ - 26 - Tigreville

Merci pour l'info.
Moi qui habite entre Uzerche et Tulle, si possible je me renseignerai.
Toute idée est bonne à prendre, mais j'imagine que le Dir financier du CSP ne reste pas ... les 2 pieds dans le même sabot !!
Et qu'il voudra trouver rapidement une solution pérenne (ou plusieurs d'ailleurs), tant est que les autres ne le soient pas.

avatar

# 26 - tigreville

05/11 - 11h50

LE SC TULLE Rugby a également, depuis plusieurs années, un système appelé 3 S qui permet de contribuer au financement du club

avatar

# 25 - tigreville

04/11 - 10h35

Oui, après avoir été la Rome du socialisme, la Petite Russie, le temple des adorateurs de l'Orient et des Frères magouilleurs, notre chère Haute-Vienne et notre club de coeur peuvent devenir le laboratoire des idées nouvelles importées du Wisconsin : et pourquoi pas après tout, innovons et avançons !

avatar

# 24 - Cyr87

04/11 - 9h40

@yans87 : Green Bay et les packers sont un très bon exemple à suivre à mon avis ! Entièrement d'accord ;) quand on voit le stade qu'ils ont de 90 000 places dans une ville plus petite que Limoges ou de même taille et dans un état le Wisconsin, qui est le Limousin des US... ça laisse effectivement de l'espoir et ça ouvre des réflexions ou des évolutions possibles pour le CSP.

avatar

# 23 - yans87

04/11 - 8h49

On parle d’actionnariat de socios, j'aimerais tellement que le CSP ressemble au Green Bay Packers (NFL) une société à but non lucratif détenue par les citoyens qui ceux sont sauvés grâce à cela en étant la plus petite ville (même taille que Limoges donc ridicule pour les Etats Unis) des franchises USA tous sports confondus mais peut-on le faire en France ?

avatar

# 22 - m23

03/11 - 22h36

#18 Concernant les GAFAM c'est hélas la triste vérité, c'est inéluctable et un peu effrayant et ce n'est pas mon monde,pour ce qui est de rater des trains ça nous connait et pas que dans la basket, mais dans tous les domaines
(cf la merde dans laquelle nous pataugeons)mais si on ne sciait pas la branche sur laquelle on est assis ........et avec des si........!
Bien sur que nous ne renverserons pas les GAFAM et je soutiens avec force Lorca et Nolan 87 et s'il faudra du courage pour résister il en faudra encore plus pour accepter cette conception de l'avenir à moins d'être complètement dépourvu de lucidité,mais dès que le fric est là la folie n'est pas loin et d'une manière où d'une autre ,bon courage à tous , surtout en ce moment

avatar

# 21 - pointguard

03/11 - 20h47

C’est la luuuutteuuuuuh ! Bon courage pour renverser les GAFAM les gars, et il y a un lobby qui ne va pas tarder à faire plier les autres : celui des pompes funèbres ! C’est dingue d’avoir besoin de trier des cadavres pour comprendre l’intérêt de la prévention.

avatar

# 20 - NOLAN87

03/11 - 18h49

Non Lorca tu n es pas tout seul , je suis globalement d accord avec toi .Moi aussi j irais voir ailleurs si l avenir du basket c'est Amazon est Cie .

A Pointguard : tout le monde a le droit d avoir son opinion .La mienne est claire , ce monde ne me intéressera pas et je passerai à autre chose .Pas bien grave

avatar

# 19 - Lorca

03/11 - 17h56

@ - Pointguard

Parce que tu penses vivre toute la saison dans le confinement absolu ?!!!
Soit réaliste donc raisonnable !!!
Tu sembles sous-estimer la capacité des acteurs professionnels à obtenir un assouplissement dans quelques semaines des règles du confinement qui ne peut sinon que mettre à plat toute l'économie, et la France en cessation de paiement, et ça personne ne s'y risquera.
Tu n'entends pas la fronde professionnelle dans le pays, et des actionnaires qui commencent à aboyer (pas les GAFAM j'en conviens qui sont en train de se faire les c.....s en or !).
Ce que je vois qui se profile, c'est une saison à jauge moyenne/année de 2500 personnes, en clair une recette spectateurs de moitié, qui évitera la cata.
A condition bien sûr que les partenaires ne lâchent pas sur l'essentiel, et que nous trouvions un financement genre actionnariat (socios étant spécifique ...) qui peut répondre par une mise initiale + un appel à capital si difficultés les années suivantes. Et avec un Conseil d'Adm qui prend les décisions à la majorité, c'est compliqué cà ?!!!!!!! Se pratique couramment. Pas possible au CSP Limoges ?
On a pourtant le CDES à Limoges, avec j'imagine quelques passerelles en terme de conseils ....
Si l'avenir du basket c'est les GAFAM, et bien j'irai voir ailleurs.
Je préfère revenir en NM1 aux Soeurs de la Rivière ... et rebâtir, avec toute la passion des remontées, ah mais c'est vrai je suis ultra-minoritaire !!! :)

avatar

# 18 - pointguard

03/11 - 17h01

#16 @Lorca : toute notion de jauge est incroyablement hors-sujet en période de confinement (il est pas assez clair ce mot F**ck ?!)

#17&16 : le principe de l'actionnariat ne consiste pas à cracher au bassinet tous les ans... les socios détiennent des parts du club et ont leur mot à dire dans les décisions... autant se suicider de suite. Le pouvoir n'est pas à diluer quand il faut agir sinon Mme Michu ou M. Tartempion auront toujours une idée à la con pour faire perdre du temps. Cet apport financier serait certes une manne mais plutôt un one shot qui assècherait grandement les revenus de la billetterie... vases communicants !

Pour ce qui est des GAFAM, c'est malheureusement l'avenir. Les chaînes sportives vont crever de la bulle spéculative autour du foot. Seuls les diffuseurs type Netflix ou Amazon Prime émergeront... s'y refuser c'est prendre du retard sur les autres, mais c'est vrai que dans ce domaine on a 20 ans d'expériences ! Rater les trains ça nous connaît dans le basket français !

avatar

# 17 - tigreville

03/11 - 15h13

Merci Lorca
Je fais partie de ceux qui prônent à 200% la mise en place d'un actionnariat individuel (le terme socios étant la même chose mais nous ne sommes pas au foot et encore moins espagnols). Solution d'appoint certes mais financièrement et humainement prometteuse et utile.
Le CSP a toujours su se démarquer en bien ou en mal et être un précurseur dans son sport : alors pourquoi ne pas se pencher sur cette proposition alors que nous disposons de toutes les compétences au sein du staff actuel pour mettre en place ce projet. C'est peut-être pas le moment dirons certains, si justement c'est au milieu de la tempête qu'il faut agir et surtout ESPERER rappelons nous l'an 2000 quand Bonato parlait à ses apôtres

avatar

# 16 - Lorca

03/11 - 15h03

On n'a pas exploré la solution "socios", qui peut rapporter, en terme de capital/fonds propres, de 700 à 1 000K€.
Pourquoi s'en priver ?
Quelqu'un avait d'ailleurs évoqué la question sur ce forum y'a quelques temps.
Y 'a-t-il une incompatibilité statuts et souscription socios, je ne le pense pas. Pas de l'argent en recettes d'exploitation, mais directement argent frais en capital propre.
Quant à la solution Amazon ...., non, pitié !! Pourquoi pas l'ensemble des GAFAM aussi ?!!! Ce serait en quelque sorte vendre son âme au diable !!
Un appel de fonds socios peut se faire chaque année de façon variable donc volontariste, son montant est loin d'être négligeable.
C'est la solution adoptée par certains clubs sportifs, foot notamment.
Elle ne suffira pas, mais sur un budget de 6,2 M€, injecter cet apport socios chaque année, c'est environ 10 à 15% du budget. Non négligeable.
Les capitaux privés, hors investisseurs traditionnels (Legrand, Intermarché, Coca Cola (le Dac), etc ...) sont à bannir, sinon se jeter dans la gueule du loup. Avec des compétitions hors sol, sans rapport avec le vrai basket.
Naturellement, ce que je préconise suppose que les partenaires actuels, ne réduisent pas leur participation à peau de chagrin, c'est pourquoi il faut obtenir de la ligue (via le ministère des sports) l'obtention d'une jauge de 2 à 3000 personnes, garant de la pérennité des recettes partenaires même amoindries. Et puis, un partenaire qui n'investit plus, est un partenaire qui va payer ... plus d'impôts sur les sociétés, alors ?!!
Mais n'oublions pas une chose : tous les clubs en France et en Europe sont à la même enseigne en matière de financement actuellement, va y' avoir des dégâts !!

avatar

# 15 - yans87

03/11 - 9h15

Arrêtons les coupes Européens, cela devient ridicule, et consacrons-nous uniquement sur les compétitions nationales.

avatar

# 14 - StOrse

02/11 - 16h44

https://www.limogescsp.com/actualites-details/limoges-csp-vs-hapoel-jerusalem.html

avatar

# 13 - tigreville

02/11 - 16h22

Des nouvelles de l'ami Alfred Julbe : il a retrouvé un club à Gérone ! comme quoi, tout est possible. La reformation d'ABBA ne sera qu'une formalité si ce bon Alfred s'en mêle.
Faut dire qu'il est plus compétent en variété suédoise qu'en Basket, ce sacré Alfred.
Info disponible en brève depuis cet après-midi

avatar

# 12 - Bonporteau

02/11 - 10h55

La réserve amassée par Fred Forte nous aurait été bien précieuse pour faire face à cette crise.
J'espère qu'on ne résoudra pas le problème par de l'endettement, ce qui n'est pas viable si avec l'argent emprunté on ne développe pas par ailleurs.
Perso je suis très inquiet car les signaux, qu'ils viennent des prévisions sanitaires ou de la capacité de la LNB de prendre les mesures qui s'imposent, sont négatifs. J'ai dû mal à imaginer la LNB adopter des mesures qui compromettraient les projets individuels qu'elles choient depuis bien longtemps et en 1er lieu l'asvel.

avatar

# 11 - pointguard

01/11 - 21h36

@Str0rse : en cas de dépôt de bilan, les contrats ne seront pas honorés. Point barre.

avatar

# 10 - viajero2

01/11 - 16h21

En tout cas le problème évoqué se pose pour tous les sports pro hors football grâce aux droits télé et le rugby à un degré moindre ..
Autrement dit une solution doit être trouvée pour tout le reste : Basket - Volley - Handball - Hockey sûrement aussi £
Cela sous-entend qu'une solution financière globale doit être trouvée .. quelque soit le nombre de clubs ..

avatar

# 9 - StOrse

01/11 - 15h02

Je précise ma pensée :
ce que je voulais dire, c'est que si certains clubs, dont le CSP, devaient se retrouver en difficultés financières à cause du manque de revenus dus à l'obligation de jouer à huis clos ou à l'arrêt définitif de la saison, allant au pire à un dépôt de bilan, ce serait très compliqué pour indemniser les contrats longues durées des joueurs ...
D'où ma remarque de dire que le CSP en avait peut-être signés un peu trop !

Sinon,dans le principe, je n'ai rien contre les contrats longues durées et même très satisfait pour certains (pas pour tous) !

avatar

# 8 - Myoung

01/11 - 11h28

@ StOrse : pas d’accord sur l’argument des contrats de 2-3 ans. Au contraire, je pense que ça a permis, en proposant une année supplémentaire de baisser le salaire annuel.
L’exemple type est celui de Timothé Bazille (prêté au Sqbb et à qui on a rallongé le contrat d’un an) mais ça vaut aussi pour les autres.
Je pense que si tu compares les salaires de chacun entre 19/20 et 20/21, ils ont baissé.
Cette décision a certainement été prise par le club du fait de la situation financière tendue sans parler de la crise sanitaire qui rendait les joueurs réceptifs à ce discours.

Après, effectivement, il fait voir ce que donneront les joueurs sur plusieurs saison mais pas sûr que le club avait le choix.

avatar

# 7 - StOrse

01/11 - 9h57

On critique la LNB avec raison pour son manque d'anticipation, mais le CSP peut également être critiqué avec ses contrats de 2 ou 3 ans pour plusieurs joueurs.
De plus, passer de 18 à 16 clubs n'aurait rien changé concernant les effectifs donc des finances des clubs, cela aurait juste permis d'avoir quelques dates de plus pour caser des matchs en retard.
Ah ben elle est pas mal celle là, je la garde sous le coude pour le prochain retournement de veste où tu déploreras les mercenaires et les JFL qui ne restent pas ! Sans deconner, tu crois qu’on peut gérer un effectif en faisant appel à une boîte d’intérim ???
Garde la bien au chaud, elle ne te resservira pas de sitôt !

avatar

# 6 - jipe64

31/10 - 21h10

tres bon article !!! meme pour ton idioptimiste ( mais bon je vois que ca te tient a coeur...)...y a de bonnes idées dans ton article et l on voit aussi que ca fera des contents et mecontents mais bon a part des dictateurs qui a deja reussi a contenter 100 pour cent de personnes??? j espere en tout cas qu une solution la plus juste soit trouvée car ce virus est loin meme tres loin d etre terminé....hélas

avatar

# 5 - VALAS87

31/10 - 20h50

Myoung, pas d’attaque personnelle juste un ressenti général quand à TP il envisagé le huis clos au maximum pour un mois, pas plus.
Pour la poursuite du championnat huis clos ou non il faut jouer quelque soit la formule car les joueurs sont sous contrats donc il faut les payer avec les charges qui vont avec et en cas d’arrêt total de la saison ceux-ci ne feront pas, avec raison, une croix sur leur rétribution.

avatar

# 4 - CSP Club sans pareil

31/10 - 19h19

Je pense en effet que le championnat ne doit pas s'arrêter et que la bulle sanitaire (sur plusieurs lieux pour faciliter l'organisation ?) serait une bonne solution. D'autant plus que le confinement peut durer jusqu'en 2021...Reste effectivement à être innovant pour trouver de nouvelles recettes (pubs sur l'OTT, sponsor(s) pour les matchs télévisés sur l'équipe...). Mais le temps presse et le manque criard d'anticipation de la LNB (j'ai bien aimé les images de Pointguard) ne facilite pas les choses.

avatar

# 3 - Myoung

31/10 - 18h49

Ouais, TRÈS compliqué comme situation.

La première remarque que je ferais est que si FF était encore là on serait moins dans le merde (à la fois parce qu’on aurait gardé notre trésor de guerre et parce qu’il aurait certainement pu peser pour trouver des solutions - même si je ne crois pas à l’homme providentiel)

Deuxième remarque : si j’ai bien compris les aides du gouvernement
- possibilité d’être exonéré des charges patronales si justificatif de perte de 50% au moins du CA (ce qui ne sera pas difficile à prouver pour le Csp)
- fonds d’indemnisation de 107 M€ dont on ne sait quasiment rien (quels sports concernés ? Quelles modalités ?)
Mais tout ça, ça suppose que le championnat continue parce que sinon pas d’aide.

Donc j’avoue que c’est très compliqué comme situation surtout quand on connaît le niveau de compétence des dirigeants de la Lnb et quand on voit que les clubs tirent chacun de leur côté sans faire preuve d’aucune solidarité (n’est ce pas LDLC machin et Monaco).
D’ailleurs je précise à VALAS87 et thedude que je n’aime pas non plus TP et son attitude actuelle me conforte (attention les gars vous énervez pas, je vous taquine hein...)

Enfin pour ce qui est de la formule, j’avoue que je serais nettement moins novateur que Pointguard en suggérant tout simplement de supprimer les PO (ou de les faire jouer sur une semaine type Final 8) ce qui libérerait pas mal de dates (surtout si on supprime la Leaders cup, la cdf voire même la BCL).
Ok ça suppose que le virus nous laisse un peu plus tranquille à compter de 2021. Disons que si on peut réellement jouer à compter de mi-février ça me paraît envisageable comme formule sinon c’est effectivement plié.

avatar

# 2 - pointguard

31/10 - 16h52

Après on peut aussi ajouter des playdowns pour avoir nos relégués !!!

avatar

# 1 - csp@toulouse

31/10 - 16h42

Salut à tous.
Pas fan de ta solution, qui ne donne que 4 matches aux equipes qui ne se qualifient pas, mais au moins tu as le mérite de proposer qqchose.
Plutôt idioptimiste en règle générale (la glorieuse incertitude du sport) , je suis aujourd'hui affreusement inquiet (la triste implacabilité des bilans financiers)...