Playoffs 2019

Pas de repos pour les Cerclistes !

Illustration

Moins de 48h après avoir accueilli le CSKA Moscou, le Limoges CSP remet le couvert à Beaublanc pour la réception de la JDA Dijon en ProA. C'est le rythme effréné qu'il faudra encaisser pendant les semaines à venir, pour le plus grand plaisir des supporters limougeauds qui vont faire du Palais des Sports leur 2e maison. Présentation.

Méfiance : si le CSP a prouvé contre le CSKA qu'il était presque en mesure de titiller un gros budget d'Europe, un petit budget de ProA peut sans problème vaincre plus gros que lui en championnat. Limoges en a d'ailleurs fais les frais au Havre, alors que l'ASVEL patine encore.

Revue d'effectif

Illustration


Meneurs

Erving Walker est un meneur de poche (1m73) mais attention il est très difficile de défendre sur lui. Il drive très vite et comme son centre de gravité est très bas, il provoque énormément de fautes. Il peut shooter de loin sans aucun problème, son jeu est quand même plus basé sur les fixations passes. Il vaut 17pts et 5pds par match. Il est aussi un poison en défense où il arrive à intercepter un bon nombre de ballons.

Aldo Curti est bien connu du public limougeaud. Il n'a pas beaucoup évolué depuis son départ du Limousin : il reste un meneur de rotation, il permet de faire souffler Walker sans baisser l'intensité défensive.

Extérieurs

Steven Gray arrive de Gravelines où il a fait des cartons mémorables. Il est toujours capable de prendre feu et de mettre des paniers venus d'ailleurs comme le week-end dernier avec un tir au buzzer à plus de 15 m. Il peut aussi se trouer pendant 30min et mettre le panier de la gagne parce qu'il ne doute jamais en son shoot. Rapide balle en main, il est aussi très fort sur le jeu en transition.

Kevin Joss Rauze est un jeune joueur formé à Villeurbanne. C'est un prospect, c'est à dire qu'il n'a pas encore atteint le niveau de la ProA mais quand on connaît JL Borg et sa propension à ne pas faire jouer les jeunes, il arrive quand même à lui donner 12min par match ce qui veut dire qu'il a un fort potentiel.

Antoine Mendy sort d'une saison à Dijon où il était la rotation de Riley. Et comme celui ci jouait quasiment tout le temps, il s'est un peu perdu dans son jeu. Depuis le début de saison, avec le départ de Riley à la JSF, il a retrouvé son niveau palois. Il est plus fiable sur son shoot longue distance, son temps de jeu est en grosse augmentation et ses pénétrations sont redevenues meurtrières.

Kris Joseph vient du voisin Chalonnais. Il est un peu en perte de vitesse par rapport à la saison dernière mais c'est essentiellement du à un tir à 3pts en berne. Il est à 17% depuis le début de saison alors qu'il vaut plus de 35% habituellement. Espérons qu'il ne retrouve pas la cible contre le CSP.

Intérieurs

Andre Harris est un joueur indispensable dans le jeu de JL Borg. Très fort défenseur, il est aussi un attaquant de top niveau. Un poste 4 moderne qui peut s'écarter avec brio. Il a aussi un shoot très fiable à 4m au poste haut. Bref, le chouchou du coach.

Zach Moss est un joueur que JL Borg ne laissera jamais partir. Il joue pour son coach depuis de nombreuses années avec des clubs différents. Pourtant JL Borg le prend parfois à parti sans demi-mesure pendant les temps morts. C'est souvent du à la nonchalance de Moss, parfois un peu dans son monde. Par contre c'est un expert en prise de position dans la raquette et surtout pour prendre des rebonds offensifs. C'est d'ailleurs par cet aspect qu'il marque l'essentiel de ses points.

Jacques Alingue arrive de ProB (Souffelweyersheim). C'est un jeune poste 4, plus orienté sur le jeu dans la peinture que le shoot longue distance. Il a des bras immenses et un timing de contre parfait. Il n'a pas beaucoup de temps de jeu parce qu'il est la rotation de Harris qui monopolise plus de 30min par match.

Ferdinand Prénom est un poste 5 « in the paint ». Il aime le combat physique, son jeu dos au panier lui permet de mettre quelques bras roulés et avec ses petites feintes il provoque des fautes des pivots adversaire. Le duel avec Zerbo devrait, si les arbitres laisse jouer, être de toute beauté.

Les duels

Léo va avoir un dimanche compliqué. Walker ne sera pas simple à défendre comme à attaquer. Le duel des pivots sera certainement aussi à voir. Mais peut être que le duel le plus important sera entre Adrien et Harris. 2 joueurs avec un fort potentiel offensif, et qui savent se mettre en 4 en défense pour l'équipe.

Dernières confrontations

Limoges 80 - 64 Dijon (Playoffs ProA, 1/2 finale, 2014)
Dijon 79 - 73 Limoges (Playoffs ProA, 1/2 finale, 2014)
Dijon 60 - 63 Limoges (Playoffs ProA, 1/2 finale, 2014)
Limoges 71 - 63 Dijon (Playoffs ProA, 1/2 finale, 2014)
Limoges 70 - 71 Dijon (Playoffs ProA, 1/2 finale, 2014)
Dijon 81 - 69 Limoges (ProA, 2014)
Limoges 76 - 72 Dijon (ProA, 2013)
Dijon 80 - 72 Limoges (ProA, 2013)
Limoges 65 - 69 Dijon (ProA, 2012)

L'analyse

La victoire est importante pour Limoges car hier soir Strasbourg a continué à tracer sa route. Donc si l'on veut rester au contact, nul autre choix que la victoire.
il faut aussi digérer les efforts qui ont été consentis lors du match contre le CSKA. Et avec moins de 48h de repos MAIS pas de déplacement, cela doit être faisable.

Un match le dimanche après midi permettra-t-il de remplir Beaublanc ? C'est une question importante, parce que l'équipe a absolument besoin de public pour surclasser les Dijonnais....

  • Autour du match
  • Commentaires (5)