Playoffs 2019

PAOKomplet mais motivés

Illustration

Après sa victoire convaincante dans le jeu et dans l'état d'esprit face à Gravelines, Limoges se rend à Salonique pour affronter l'ancienne gloire du PAOK. Toujours sans NBC, dont la punition a été prolongée par le staff, le CSP joue à quitte ou double en Grèce : si défaite il doit y avoir, la qualification pour les 1/8èmes de finale pourrait vite ressembler à une impasse.

Le contexte

Comme la saison dernière le PAOK Salonique se dresse sur la route du CSP. Limoges reste sur deux victoires face aux grecs, mais l'équipe s'est renforcée depuis avec l'arrivée du Baby Papy Shaq Sofo Schortsanitis ou encore du meneur William Hatcher (ex Le Havre et plus récemment Spirou Charleroi). En championnat grec, le PAOK pointe à une logique 5ème place après ses défaites contre les intouchables Oly et Pana, et contre les très bons outsiders que sont l'Aris et l'AEK cette saison. Présentation de l'effectif.

PAOK Salonique

Illustration

Les meneurs

William Hatcher

Avec 27 minutes de jeu et 14 points par match à plus de 45% de près comme de loin, voila un meneur rentable. Il peut à la fois organiser et distribuer le jeu (4 assists en moyenne), et jouer en percussion pour aller finir près du cercle ou faire faire des fautes à la défense adverse.

Apollon Tsochlas

Meneur grec qui vient faire souffler Hatcher. Il est efficace lorsqu'il est sur le parquet, faisant preuve d'un choix de shoots intelligent, et d'un mordant comme les grecs savent le proposer.

Les extérieurs

Milenko Tepic

L'ancien ex grand espoir du basket serbe, formé au Partizan, et brûlé trop tôt au Pana par la suite, dommage qu'il n'ai pas confirmé, car lui c'est un tout bon. Il a renforcé le PAOK à l'intersaison. Joueur très classe, ailier de grande taille, il possède tous les fondamentaux du basket. Il tourne à 8.6 points à plus de 60% de réussite (35% à 3 points). Il ajoute 4.5 rebonds et plus de 2 passes, un joueur complet.

Kostas Vasileiadis

Cet ailier grec ne paye pas de mine, mais il tourne à 14 points à plus de 60% de réussite. Il aime aussi shooter à 3 points (32% derrière l'arc). Assez régulier sur 30 minutes de jeu, il peut faire des perf à plus de 25 points, attention!

Uros Duvnjak

Arrière ailier serbe qui tourne à plus de 50% à 3 points, il aime arroser avec réussite. Et comme de près c'est pas mal non plus, c'est un joueur dont il faudra se méfier. Par contre c'est à peu prés son seul registre. Il vaut 5.5 points en 15 minutes, mais il est capable de coups d'éclat si son coach lui donne plus de temps de jeu.

Giorgios Dedas

Il a vu son temps de jeu diminuer avec l'arrivée de Tepic et avec la grosse saison de Vasileiadis surtout. Dedas donne des coups de main sur 10 minutes à peine, mais lui aussi il choisit bien ses shoots : 35% à 3 points.

Michail Liapis

Jeune arrière ailier grec qui vient faire souffler les titulaires. Référencé comme shooteur.

Les intérieurs

Sofo Schortsanitis

Lourd, adroit, Sofo prend toujours autant de place dans la raquette. La saison passée il avait un peu marqué le pas, comme tout le Maccabi. Il a aussi été écarté de l'Etoile Rouge de Belgrade en novembre dernier. Mais il revit chez lui en Grèce : 15 points à 60% de réussite, 5 rebonds et 5 fautes provoquées. Et s'il provoque beaucoup de fautes il en fait aussi beaucoup. Traoré devra être mobile pour le contenir.

Nikola Markovic

Ailier fort serbe qui connait bien le championnat grec. Il vaut presque 10 points par match à 50% de réussite. Il aime aussi shooter de loin mais il est peu en réussite depuis le début de saison. On sait ce que ce genre d'affirmation vaut face à Limoges.

Kostas Kakaroudis

Cet ailier fort grec ne joue que 10 minutes par match. Il shoote très peu et il est là pour faire souffler les cadres ou effectuer les tâches ingrates en défense.

Vangelis Margaritis

Ailier fort et taulier du PAOK de par son ancienneté. Il joue 20 à 25 minutes et donne 5.3 points à 30%, il passe un peu à côté au niveau de l'adresse. 4 rebonds et 2 passes complètent ces stats somme toute bien moyennes.

Thomas Kottas

Tout jeune pivot qui peut rentrer pour quelques minutes seulement.

Le duel : Vasileiadis vs Gatens

Pour une fois, on va mettre Matt Gatens à l'honneur. Il sera par séquences en face du joueur grec en forme du moment. On sait que Gatens défend bien, et on sait aussi de quoi il est capable en attaque, à condition qu'il ai du temps de jeu, la confiance des coachs, des systèmes pour lui (ou un allemand accroché à son short, au choix). Oui ça fait beaucoup, mais face au PAOK on va y croire.

Les derniers PAOK - Limoges

PAOK - Limoges 68-79 (EC 2014/2015 Last 32 retour)
PAOK - Limoges 85-76 (EL 1997/1998 tour qualificatif retour)
PAOK - Limoges 67-57 (EL 1992/1993 aller)
PAOK - Limoges 79-68 (C2 1991/1992 tour préliminaire III retour)

L'analyse

A part Sofo, le PAOK a l'air plus léger à l'intérieur, Limoges devra donc appuyer sur ce secteur là pour mettre Salonique mal à l'aise sur son parquet. Avec un Traoré adroit comme il a l'habitude, s'il ne prend pas de fautes trop rapidement, le duel s'annonce musclé, surtout si Zerbo est lancé lui aussi dans la bataille. Et Fréjus s'en est toujours tiré avec les honneurs face à ce bon Sofoklis. Au poste, Daniels et Diawara devront prouver qu'ils ont retrouvé toute leur gnac. Et on pourra compter sur Camara, toujours en mode guerrier.
Le danger à l’extérieur viendra du trio Hatcher - Tepic- Vasileiadis. Ces trois là font preuve d'une belle adresse à 3 points, la défense limougeaude devra absolument éviter de leur laisser trop d'espace pour qu'ils ne commencent une série. Et puis moi je surveillerai particulièrement Tepic, parce que j'adore ce joueur déjà, et que je crois qu'il y a toujours du génie dans le basket de l'ex-Yougoslavie. Côté limougeaud, McCalebb commence à s'habituer et devrait monter en puissance. Gatens et Payne (de retour au PAOK où il a évolué une saison) retrouvent eux aussi un peu plus de gnac et d'adresse, à confirmer pour enfin se lâcher. Enfin je vois bien le staff lancer Wocje sur le terrain, histoire qu'il goûte un peu à une ambiance grecque et qu'il se forme (enfin).
Le PAOK est l'équipe la plus faible de la poule, mais attention, la semaine dernière les grecs ont tenu contre Valence pendant quasiment 20 minutes, ils sont donc capables de produire du beau jeu. Le paramètre de la salle sera lui aussi à prendre en compte. La saison passée le CSP s'était déplacé à Salonique avec un PAOK déjà éliminé, la salle était vide... Mardi ça sera sûrement une toute autre chanson, et les limougeauds devront répondre aux défis présentés.

DIFFUSION TV :

Attention, si le match est bien programmé à 18h, il sera diffusé en clair en différé par L'Equipe21 à 20h30. Pour les impatients, seul Eurosport 2 et la radio seront en direct et pour ceux qui parlent grec la chaîne NOVASPORTS 2 diffusera également le match en temps réel.

  • Autour du match
  • Commentaires (9)