Playoffs 2019

Des mots sur des maux

Illustration

Petit retour sur notre "bouderie" pour certains, véritable lassitude pour d'autres. Quoi qu'il en soit, il est important que nos lecteurs comprennent pourquoi et comment notre passion a failli s'effriter. La dernière victoire donne envie d'espérer mais elle fait aussi peur. Peur parce que certains semblent repartis comme en 40 sans réfléchir. Peur parce que nombreux sont ceux qui vont oublier. Oublier quoi ?

Confiance Solidarité Passion

Tels furent les mots choisis il y a 16 ans pour désigner un CSP aux abois financièrement parlant, emporté dans un tourbillon médiatico-affairiste qui a bien failli le faire disparaître. Les seuls à avoir tenu la barque furent les joueurs qui ont fait respecter sur tous les parquets de France et d'Europe le nom du CSP traîné dans la boue plus que de nécessaire car jalousé ou haï. Et c'est cette PASSION qui nous anime chez Beaublanc.com pour tenir bénévolement un site aussi complet que nos disponibilités nous le permettent, cette PASSION qui est née bien avant que les parents de ces joueurs n'aient l'idée de les concevoir, et qu'ils parviennent à faire vaciller.

Merci MONSIEUR Hervé

Illustration

Nous ne nous en sommes pas cachés, nous avons soutenu Philippe Hervé dès son arrivée. Son recrutement était à l'époque inespéré et nous admirions déjà depuis longtemps le travail qu'il avait effectué à Orléans. Loin de groupies-twittos aveugles, nous sommes aussi conscients que certains de ses choix sont contestables, que ses rotations ne nous plaisaient pas toujours mais nous avions CONFIANCE en lui. CONFIANCE dans le fait qu'à terme il était un des rares à pouvoir gérer des "fortes têtes" (ou gros cramés de la tête, on vous laisse choisir) et de les emmener au titre parfois malgré eux. CONFIANCE aussi dans le fait qu'il serait soutenu par son président car, à l'évidence aucun autre technicien français de son calibre ne serait disponible et que la construction de l'identité-club français qui nous était "vendue" depuis quelques temps ne pouvait se faire sans lui. Malgré tout cela, ils y sont arrivés : ils l'ont fait craquer.

Mais qui sont ils ?

"Ils" sont les irresponsables qui jouent avec ce club comme des enfants jouent avec un seau et une pelle déconstruisant en une seconde ce qu'ils ont mis des heures à élaborer. Jouant aussi du bout de l'écran de leur smartphone comme les ados attardés qu'ils sont réellement. Entre un président aussi énigmatique que ses tweets et des joueurs fiers de leur horde de groupies aveugles prépubères (ou décérébrés là aussi on vous laisse le choix) plus inquiets de leur nombre de followers que de leur pourcentage aux lancers francs, les principes de PH semblaient bien d'un autre temps. Peut-être aurait-il dû se créer un Twitter et les coacher à coup de RT et de LIKES, certains auraient éventuellement été plus attentifs ? Pourquoi n'ont "ils" pas réussi à faire preuve de SOLIDARITÉ comme Philippe Hervé le regrette dans sa dernière conférence de presse ? Pourquoi devant l'adversité "ils" ont tous choisi de lâcher ? Certaines séquences de jeu (le QT2 contre Oldenburg, le match entier contre l'EFES) faisaient plaisir à voir et nous révélaient le réel potentiel de cette somme de talent, car il est bien là tout ce talent... à végéter, gaspillé à cause de caprices insatisfaits. Le point commun de tous ces passages enthousiasmants : la SOLIDARITÉ. La SOLIDARITÉ pour se passer la balle et trouver le partenaire démarqué, la SOLIDARITÉ pour affronter plus grand et plus fort que soi comme les géants turcs... La SOLIDARITÉ pour soutenir le coéquipier qui rate... mais NON ! Nos divas de 2015-2016 non contents de vouloir tirer la couverture se permettent en plus de rejeter la faute sur le voisin. PERSONNE dans cette équipe de son capitaine international au dernier espoir du bout du banc n'est exempt de reproche, et c'est normal : c'est humain de faire des erreurs. Gérer cela, c'est le rôle du coach. Quand les uns et les autres, depuis un bureau ou avec un maillot sur le dos commencent à faire le travail du coach c'est que les choses ne vont pas bien.

CLUB SI PARTICULIER

Vous l'aurez remarqué, nous nous sommes appliqués à mettre en évidence au long de ce billet les mots CONFIANCE SOLIDARITÉ PASSION mais malheureusement dans le désordre, un désordre aussi symbolique de ce qui règne dans ce CSP, du fond du vestiaire au cœur du parquet et même entre les sections pro et amateur. Pas si étonnant que Frédéric Forte ait préféré Club Si Particulier à Confiance Solidarité Passion, cette maxime illustrant mieux le CSP depuis 10 ans que les trois valeurs accolées que nous avons mis en avant dans ces lignes. Il nous est difficile de savoir ce qui attend encore ce malheureux CSP entre les mains de son président qui l'aura finalement tué bien plus de fois qu'il ne l'a sauvé.

L'AVENIR

Heureusement, les inconditionnels du sauveur de l'autoroute seront là pour adouber le prochain caprice présidentiel, les twittos seront là pour soutenir les joueurs puérils qui mettent en danger ce club, aussi heureux d'être retweetés par leurs idoles qu'eux-mêmes heureux d'être soutenus par leurs "fans". Certains ont scandé "Randy" à Beaublanc, heureux de pouvoir partager avec l'intéressé sur les réseaux sociaux... reste-t-il en contact aujourd'hui ? Les Traoré / NBC resteront-ils en contact ? Les twittos qui avaient pourri @Bomaye12 l'an passé ont déjà fait volte-face, ils pourront le refaire ! Lui ne se sent pas limougeaud... qu'il se comporte déjà comme un limougeaud-un cercliste, on verra après pour une éventuelle adoption. @Nobeezy16 qui doit TOUT à Limoges et à son public (son 1er All Star Game, son exposition médiatique, sa rencontre avec de grands coaches, de grands joueurs) sera-t-il fidèle une fois parti vers des cieux plus rémunérateurs ou ronflants ? Ses dernières frasques donnent déjà une idée de la réponse, et la réaction de ses tweetos confirme malheureusement ce qui est écrit plus haut. Un jour viendra où ils réaliseront qu'ils ont été plus "fans" du joueur que de l'équipe, ce même sentiment honteux qui emplit les fans des 2B3 aujourd'hui trentenaires.
Quoi qu'il en soit, "ils" partiront, c'est sûr... Beaublanc, le CSP et la passion resteront. Nous souhaitons évidemment bonne chance à Bertrand Parvaud et Jim Bilba pour gérer la MJC qui vient de leur être confiée. Les joueurs qui mouillent le maillot et travaillent sans contester les consignes et sans baver sur les autres ont aussi tout notre soutien. Nous avons au passage une pensée émue pour Bo McCalebb qui doit avoir passé un joli coup de fil à son agent pour le remercier... La réaction face à Gravelines est celle que nous attendions tous, la confirmation sera nettement plus dure à réaliser, et c'est ELLE que nous attendons. Si d'aventure, ELLE intervient, il faudra peut-être s'interroger sur la nécessité d'un grand nom sur le banc. Après tout, une gestion humaine par de vrais limougeauds (de naissance ou ayant gagné leur adoption) ne serait-elle pas souhaitable ?

Au delà de FF, PH, NBC, et des autres...

Les passionnés du court terme en tribunes ou sur le web qui réclament les têtes aussi vite qu'ils sculptent des statues d'admiration réalisent-ils que cette année est une charnière économique et organisationnelle pour les futures grosses cylindrées françaises à tenter l'aventure européenne ?
Le champion 2016 sera qualifié en Ligue des Champions et aura des moyens financiers inégalables s'installant sans doute en haut de la hiérarchie hexagonale pour longtemps... Nos deux titres de 2014 et 2015 feront doucement rigoler le champion 2016 qui saura qu'ils n'étaient que des cuillères en argent. Celui de 2016 ouvrira des portes qu'aucune WILDCARD ne viendra forcer et si son lauréat est malin il sera en position de force pour 2017, 2018 et encore d'autres, comme le PSG chez les pousse-cailloux, et ne pourra être renversé qu'avec énormément de CONFIANCE, de SOLIDARITÉ et de PASSION.

N'oubliez pas

Quoi qu'il advienne, en juin, il sera NECESSAIRE de ne pas oublier. Que nos joueurs sortent par la petite porte du championnat ou un trophée à la main, il ne faudra pas oublier TOUT ce qui s'est passé et ne pas oublier de demander des comptes. On ne nous refera plus le coup du TOP16 et les ambitions, les promesses tout comme les tarifs devront tenir compte de la mascarade et du ratage totale de la première partie de saison 2015-16. Le recrutement incohérent, incomplet et tardif, la pression autour du coach et de certains joueurs, l'abandon lamentable de l'Euroleague malgré un groupe abordable... tout cela devra rester bien présent que l'on tienne un titre, une coupe ou même un trophée européen (sait-on jamais ?). Qui fera quoi dans ce club l'an prochain ? Qui recrutera ? Qui coachera ? Qui jouera (en transpirant) sur le terrain ? Nous n'oublierons pas.

PS : UN DERNIER MOT SUR LES COMMENTAIRES

Des reproches nous ont été adressés récemment concernant la modération des commentaires.
- Sachez tout d'abord qu'en 10 ans il n'a quasiment jamais été nécessaire de modérer.
- Récemment (depuis quelques mois), l'équipe de BBcom s'est inquiétée de la tournure que prenait cet espace d'expression. Un petit nombre de "trolls" ayant pris en quelque sorte leurs aises, polluant abondamment les débats parfois sans même avoir lu l'article et faisant trop souvent se retourner Molière au fond de sa tombe.
- Une nette amélioration a été constatée après quelques semaines mais les évènements récents ont redonné de l'entrain aux "Yfoque" et "Yapluka", sans compter les "Moije" et leurs copains "Komanhozévou".
- Beaublanc.com n'est pas un service public et ses rédacteurs sont bénévoles. Se faire "chier dans les bottes" par des lecteurs mécontents ne fait donc pas partie d'un éventuel contrat. Ceux qui n'aiment pas ce que nous écrivons ne sont pas obligés de nous lire et encore moins d'entrer en contact avec nous, qui plus est dans des termes désobligeants.

EN CONSEQUENCE, nous avons décidé de mettre en place une modération systématique pour recentrer les débats sur le CONTENU des articles et de suspendre les utilisateurs récidivant malgré la modération ou qui entraient dans des "règlements de comptes" ou de la diffamation.
Ceci continuera, que cela plaise ou non.

  • Autour du match
  • Commentaires (22)