Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

Mission accomplie

Le CSP l'emporte face à Gravelines (88-63), assurant son maintien sportif parmi l'élite. De match, il n'y en a point eu, grâce à une belle équipe du CSP, emmenée par un grand Nicolas Lang (26 points) bien aidée par une équipe visiteuse hors du sujet. Merci encore à toute cette équipe ainsi qu'à Kevin Anstett, qui avait toute sa place dans le top huit. Analyse.

Quel gâchis avec une direction "à côté du ballon", s'opposant à l'équipe, à la presse ainsi qu'aux ultra qui sont restés sur leur ligne de crête (soutien à l'équipe, opposition à l'oligarchie familiale). Des comportements inappropriés, une gestion fortement contestée, un déficit maousse. Les collectivités, les partenaires, les supporters, la ligue ne leur font plus confiance. Tout est dit.
Le seul espoir réside en un changement significatif des détenteurs de capitaux ; de nouveaux partenaires ; retrouver la confiance des collectivités et des supporters avec une nouvelle gouvernance.

Même pas peur (88-63)

Le CSP maître chez lui[ (42-26)

Le CSP, via Lang, Appleby et Beaufort, donne le ton dès le début de la rencontre, en menant 10-2. Une faute technique du coach maritime donne déjà le ton. Les locaux terminent le premier quart-temps avec 6 points d'avance (19-13)

Lors du deuxième quart-temps, Ninadic puis Udaho sont en réussite, Le CSP défend bien face à des visiteurs à côté de leur sujet. Beaufort est efficace dans l'organisation du jeu à l'instar de Nenadic. Lang est en réussite. Le CSP a d'ores et déjà fait le break (42-26). 10 passe décisives pour 5balles perdues illustrent la maîtrise locale en cette première mi-temps. Nenadic, McGusty et Udaho sont efficaces : Nenadic dans la distribution du jeu (4 passes décisives), Udanho en réussite (3/3 à deux points).

Limoges déroule (88-63)

Au début du troisième quart-temps, Lang donne le ton (46-26). Le CSP défend toujours aussi bien face à des maritimes bien empruntés, en retard, sans réussite. La réussite poursuit le CSP avec un Chassang à bout de souffle qui réussit un tir à 3points. Goins permet aux locaux de mener de 22 points. La fin de période voit un CSP moins efficace avec des maritimes plus accrocheurs (55-37).,

Nenadic en réussite en début du dernier quart-temps (60-39). L'équipe sereine, défend bien. Faute antisportive sifflée à Stockton. Superbe passe volleyée de Nenadic (72-48). Beaublanc, ravi, assiste à une belle circulation de la balle. Beaublanc fait la fête. Nicolas Lang artille. Le CSP est à plus 29.
Jean-Christophe Prat est exclu après sa deuxième technique sifflée.
Moment jeunes : Jean-Marc Dupraz fait rentrer Gessat, Mourhi et Nkombou pour les deux dernières minutes. Fautes sifflées sur Mouhri qui trouve la mire aux lancers-francs (3/4). Belle soirée jeune homme.
Beaublanc exulte. Le CSP reste sportivement dans l'élite.

Saison en enfer

Malheureusement, la saison s'achève ce soir.
Quand vous voyez que cette direction s'en est pris à l'équipe lui reprochant de lâcher des matchs. La famiglia Forte et consorts est décidément hors sol et bien autocentrée. La rupture est consommée. Le fil est coupé entre la direction et à peu près tout le monde.

Heureusement que l'équipe a été impeccable toute la saison, permettant au club d'être maintenu sportivement en betlic elite. Il est fait confiance à celle-ci pour jouer le jeu lors des trois dernières rencontres.

  • Autour du match
  • Commentaires (48)