Playoffs 2019

Limoges taille un costard à l'Armani Milan

Illustration

Dans un duel d'éliminés où les coaches économisent dès le départ les joueurs cadres fatigués (Wojcie et Daniels dans le 5, Gentile en civil) Limoges a proposé un jeu bien plus intéressant que ces dernières semaines. Menant dès le QT2, les jaunes et verts se sont appuyés sur une adresse à 3pts enfin de retour pour s'imposer difficilement. Analyse.

QT1 Bonne résistance 19-20

Avec des highlights signés Wojcie qui écrase le contre de la soirée ou Shaffartzik qui lâche une passe aveugle pour Camara, on assiste à un match entre équipes faibles d'Euroleague. Pas mal de pertes de balles, de fautes bêtes tardives donnant des LF et un jeu global pas très excitant que ce soit pour les locaux ou les visiteurs. On remarque que Nobel est agressif mais ses lacunes techniques expliquent certains de ses problèmes : il passe à 2m des écrans quand il coupe ligne de fond ou quand un intérieur lui en propose un sur la ligne à 3pts (quand il ne l'utilise tout simplement pas) et est donc condamné à l'exploit pour marquer. Ce qu'il parvient à faire avec un 3pts de toute beauté : la ProA dans toute sa splendeur, on compense par le physique un manque de précision technique.

QT2 J'fais des trous, des p'tits trous... 41-48

NBC plante une nouvelle banderille pour entamer ce quart-temps imité par Heiko alors que Gatens continue de rayer la peinture des cercles d'Europe mais le CSP creuse malgré tout un petit écran +8 à la 14e. La défense très haute en trappes des milanais gène considérablement la progression des limougeauds qui persistent à lancer péniblement leurs actions à 12m du panier en se faisant orienter sur les côtés comme des minimes. Milan grapille son retard mais Shaffartzik est chaud et décoche deux flèches de suite suivi par NBC bien servi par l'allemand. Et si Zerbo enchaîne une action énorme (11pts à la pause) les pertes de balle sur passes fébriles mettent en péril le pécule mais Westermann redonne 7pts d'avance aux limougeauds derrière l'arc avant le buzzer.

Le CSP ne cesse de renvoyer son adversaire dans les cordes mais n'arrive pas à donner le coup de grâce. A chaque fois Milan revient et, chose rageante, pas sur son talent intrinsèque mais souvent sur des bévues cerclistes qui offrent des paniers faciles en contre-attaque aux lombards.

QT3 Des trous d'première clââââsse... 54-66

Limoges repart sur les chapeaux de roue portant l'écart d'entrée à 10 unités par Westermann puis Diawara qui répond au retour des italiens. Ce QT signe la renaissance du collectif limougeaud. Si les gaffes persistent, la circulation de balle devient plus fluide, les cerclistes se trouvent mieux et les extra-passes permettent d'enfoncer le clou en s'appuyant sur la grosse adresse à 3pts du soir (11/20 en fin de QT3). NBC est dans un très bon soir !

QT4 Le CSP poinçonne sa victoire 69-77

Cerela joue les TP et pose son 3 ou 4e flotteur qui permet encore et toujours à Milan de rester dans les 10pts au lieu de prendre l'eau pour de bon. Philippe Hervé tente une zone press et parvient enfin à perturber la montée de balle italienne. Les limougeauds empilent les fautes avant même la 35e offrent une fin de match avec le bonus aux milanais. On remarque les "oublis" des chronométreurs italiens sur les 24... à l'ancienne ! Milan pousse, entre zone press et paniers un peu chanceux mais le CSP tient bon, au courage via Zerbo qui nettoie la peinture et NBC qui agresse la circulation de balle en périphérie. Toujours à deux voire trois possessions du CSP, l'EA7 est fébrile... mais le CSP aussi et les deux dernières minutes tournent au cirque et le manque de lucidité et de Qi basket est flagrant. Au coeur du money time, Zerbo et NBC ont les nerfs solides sur la ligne des LF et offrent au CSP sa 3e victoire de la saison en Euroleague histoire de quitter la compétition sur une bonne note et de préparer au mieux le déplacement en Béarn.

On a aimé

- Le contre de Wojcie, quel scotch !
- Le bruitage Super Mario pour les LF milanais
- Fréjus, tout en rebonds et en puissance, comme on l'aime
- La défense milanaise en 1ère mi-temps (sans déconner, ça envoyait !)
- L'adresse
- La circulation de balle en 2ème mi-temps
- Gentile en mode Fred Forte qui passe le match sur son smartphone
- Ali Traoré en 1er de la classe en survet' qui acquiesce les mains dans le dos sur les TM

On n'a pas aimé

- Les mauvaises utilisations d'écrans
- La mène depuis le rond central ou les trappes
- Les multiples embardées de Daniels qui part à l'aventure
- Gatens avec qui la mayonnaise ne prend pas
- Le merdier dans les 2 dernières minutes ! Encore une fois des frayeurs inutiles.

La suite ?

Elle se passera en Eurocup où Limoges affrontera Valence (Espagne), le PAOK Salonique (Grèce) et Oldenbourg (Allemagne). De gros clients dans un groupe où il fera une nouvelle fois figure de petit poucet... mais avec quelques renforts qui sait ?...

  • Autour du match
  • Commentaires (17)