Playoffs 2019

Limoges atomise Dijon 82 - 48

Illustration
Démonstration de force du CSP qui n'a laissé aucune chance à Dijon, relégué à 34 points derrière des limougeauds en mode Euroleague. Analyse d'une bien belle soirée.

LE MATCH

Ou devrais-je dire, le non-match, tant les choses ont été pliées rapidement dès les premières minutes par un CSP dominateur, appliqué et conquérant. En effet, grâce à une intensité défensive de tous les instants, il aura fallu 4 bonnes minutes aux Dijonnais pour inscrire leur premier panier du match.
Dominateur en zone arrière, les limougeauds laissaient les joueurs de la JDA pantois d'inefficacité, ne trouvant aucune brèche et ne bénéficiant que de rares paniers faciles. Les ex-invaincus de la ProA, contraints de flirter avec la précipitation, se faisaient de plus régulièrement gifler par un CSP impeccable en attaque.

Bien à l'abri après 10 minutes, les limougeauds ont également su maintenir le degré d'intensité, grâce notamment à un banc impliqué capable de maintenir le niveau de jeu affiché jusqu'alors.

La deuxième mi-temps est anecdotique, le troisième quart tournera au supplice pour la JDA qui verra l'écart enfler jusqu'à plus de 30 unités. Les dijonnais relèveront bien un peu la tête en fin de match, quand les limougeauds géreront tranquillement leur avance mais la messe était dite depuis longtemps et c'est très logiquement que Dijon s'incline à Beaublanc, en ayant juste ses yeux pour pleurer et se rendre compte qu'ils ne resteront sûrement pas très longtemps en tête de la Pro A.

On a aimé

La bonne réaction des limougeauds: Nous étions satisfaits du match de Vendredi et avions salué l'état d'esprit des cerclistes face à L'EFES. Nous pouvons être convaincus de leur capacité à réagir. Ce soir, le CSP a fait le job, sans être au complet, en bricolant un peu au poste 4 avec Payne et Wojce pour suppléer Daniels qui a fait un bon match dans l'ensemble.

Le niveau de jeu des limougeauds qui fait plaisir à voir et des deux côtés du parquet. Il est sûrement trop tôt pour l'affirmer mais j'ai l'impression que cette équipe est meilleure que celle de l'an dernier à la même époque.

La traction arrière de folie dont Philippe HERVE bénéficie. A ce sujet, il nous tombe dans les oreilles que ce n'est pas le club qui ne voudrait pas d'Heiko mais bien le joueur qui ne voudrait pas rester. Faisons-le tous changer d'avis, d'autant plus si Wood ne vient finalement pas.


HEIKO, WIR LIEBEN DICH !


Est-il nécessaire de parler de Culpepper? Ce type est partout, il intercepte, il passe, il shoote, un brin sournois et provocateur, une perle rare !
Il serait injuste de ne pas parler de Léo Westerman qui confirme tout le bien que l'on a toujours pensé de lui, y compris l'an dernier (si si, fouillez !).

La bonne attitude de Nobel, sans forcer, sans râler, qui s'avère très décisif tout en restant classe.

Saluons enfin la sérénité des joueurs limougeauds sur ce match et dans tous les secteurs à l'image d'un Traore passeur décisif à 3 reprises. Une belle victoire collective. Chapeau les mecs !

On a moins aimé

Il faut bien chipoter un peu et pour commencer, j'avoue être déçu par Ali Traore qui, à mon sens, semble ne pas trouver utile de se faire violence en permanence et j'insiste sur le "en permanence". En effet, quand Monsieur veut, il contre, prend des rebonds (8 rebonds dont 1 offensif, meilleur rebondeur du match) et est très efficace offensivement. Le soucis, c'est qu'avec un CV pareil, on s'attend à ce que ça soit tout le temps. Comme ça ne l'est pas, je n'aime pas !

Nous ne sommes pas dominateurs partout dans les stats !Après une telle purge, on aurait voulu que le CSP domine toutes les stats y compris celle des rebonds offensifs (11 à 9pour Dijon). Bon, ça se voit que je force le trait ou pas? La JDA a pris 11 rebonds off mais ça parait normal quand on cumule casse-croute sur casse-croute, on se crée plus de deuxième chance que quand on rentre tout du premier coup... De plus, si on prend en compte le fait que le CSP prend 26 rebonds défensifs, on se rend compte que ça n'est pas souvent rentré pour les bourguignons et quand ça retombait, c'était plus de deux fois sur trois gobé par un joueur local.

En conclusion


Une très belle victoire limougeaude, avec la manière. Un match idéal pour relancer les Payne et Culpepper et oublier la défaite face à l'EFES, de quoi se mettre dans les meilleures dispositions pour affronter le CEDEVITA dès jeudi !

  • Autour du match
  • Commentaires (48)