Playoffs 2019

Le CSP sur le grill à Orléans

Illustration

L'année se termine enfin pour Limoges, qui a bien besoin de vacances (et d'un pivot dominant, d'un shooteur, d'un poste 4, de victoires, de confiance, de places moins chères, de victoires, d'une cellule recrutement, de victoires...). Et ce dernier match est capital dans la lutte pour les playoffs. Parce qu'en plus, pendant ces fêtes, j'ai pas du tout envie d'entendre tonton Robert me dire à propos de la période Noël du CSP : "mon gars, après Pau et Strabourg, Orléans, et pis Fanny!" Alors par pitié, une victoire à Orléans pour finir.

Le contexte

Orléans reçoit Limoges et les deux clubs sont à peu près dans la même situation. Le coach, le staff et certains joueurs ne s'entendent pas très bien, Kris Jospeh blessé n'a pas été remplacé. Le bilan comptable est identique à celui de Limoges, 6 victoires et 8 défaites, avec les playoffs qui commencent à s'éloigner dangereusement. Le coach Pierre Vincent a démarré un nouveau cycle à l'OLB, mais l'alchimie a du mal à naître. Présentation.

Orléans

Illustration

Les meneurs

Antoine Eïto

Propulsé meneur titulaire d'une équipe de Pro A depuis cette saison, il faut bien reconnaitre que pour l'instant Eïto assure. Les résultats collectifs ne sont pas là, mais d'un point de vue individuel, c'est pas mal : 10 points en moyenne avec un bon pourcentage à 3 points, 4 rebonds et 5 passes, de quoi lui ouvrir les portes du All Star Game.

Darnell Harris

L'arrière US dépanne à la mène pour faire souffler Eïto. Lors des 20 minutes qu'il passe sur le terrain il n'est pas très présent dans les stats mais il fait preuve d'une belle efficacité à 3 points, avec 50% de réussite. La saison dernière il avait fait 9/9 face au CSP, empêchez le de shooter ça sera plus sûr.

Les extérieurs

Kyle McAlarney

Voila le genre de joueur qui fait cruellement défaut au CSP en ce moment (en plus d'un meneur sûr, d'un poste 4 et d'un pivot dominant je veux dire) : un shooteur! Il est toujours aussi adroit à 3 points, c'est l'un des plus gros temps de jeu de l'OLB avec Troutman et Sommerville.

Antoine Mendy

Toujours rugueux, il aime perforer les défenses, et peut aussi marquer à 3 points. Bref il est chiant à jouer. Ses stats sont en baisse par rapport à sa période dijonnaise, mais à surveiller quand même.

Luc Loubaki

Tout jeune arrière français, c'est un gros potentiel en devenir pour Orléans. Pas maladroit de loin, il joue 10 minutes par match et tourne à 4 points de moyenne.

Kris Joseph

L'ailier est blessé et n'a plus joué depuis la 9ème journée.

Les intérieurs

Marcellus Sommerville

Poste 4 toujours très présent au scoring et aux rebonds. Il est un peu le seul à sauver les meubles cette saison avec 14.5 points et 5.7 rebonds. Il aime s'écarter en périphérie pour faire parler son adresse, un joueur à suivre en défense absolument.

Chevon Troutman

Petit pivot, mais costaud, présent aux rebonds et qui aime jouer près du cercle pour une adresse correcte de 60%. Il avait déjà joué avec Eïto à l'ASVEL et cette connexion 1-5 est un des atouts de l'OLB. Il n'a raté que deux shoots sur 8 à l'intérieur dans la victoire à Rouen.

Abdel Kader Sylla

Ce pivot longiligne n'a pas beaucoup de tickets shoots, il est là pour assurer les tâches défensives et pour prendre les rebonds pendant les 20 minutes qu'il passe sur le terrain.

Abdou Loum

Il ne joue pas beaucoup mais lui aussi est là pour défendre et verrouiller le rebond.

Le duel

Sommerville vs Camara+Diawara+Daniels

Les gars, si à trois on n'arrive pas à contenir la seule menace offensive d'Orléans...

La forme des équipes (en ProA)

Orléans

DDDDV L'OLB vient d'aller gagner à Rouen 77 à 75 dans le duel des mal classés, et revient à hauteur du CSP pour un autre duel des mal classés. Youpi.

Limoges

VDVDD Alors qu'on croyait voir enfin le bout du tunnel après Rouen et Milan, le constat sportif est toujours le même : les défaites s'enchainent de nouveau à Limoges. Le CSP va-t'il finir les journées de Noël fanny?

Les dernières confrontations

Orléans - Limoges 91-85 (Pro A 2014/2015 retour)
Limoges - Orléans 102-66 (Pro A 2014/2015 aller)
Orléans - Limoges 70-87 (Pro A 2013/2014 retour)
Limoges - Orléans 72-64 (Pro A 2013/2014 aller)
Orléans - Limoges 67-72 (Pro A 2012/2013 retour)

Analyse et enjeux

Allez je me mouille, le CSP va gagner à Orléans avec un écart. Notre secteur intérieur est pour une fois nettement dominant : Camara, Zerbo, Diawara, et Traoré s'il est suffisamment remis (oui allez Daniels aussi), doivent surclasser Sommerville et Troutman. Quant à Sylla et Loum, bien que défenseurs attitrés, ils ne font pas le poids face au talent des intérieurs limougeauds. Bon ça c'est en théorie, après, tout est une question d'envie et de volonté. Elles étaient là par séquences face à Pau et Strasbourg, face à Orléans ça devrait passer.
Concernant le jeu extérieur, bien sûr, tout dépendra de l'adresse des deux côtés. Si Orléans commence à arroser avec réussite avec Harris, McAlarney voire Eïto, le CSP risque de passer encore une mauvaise soirée. Il faudra donc que NBC Gatens et Heiko soient dans leurs standards défensifs. Il faudra surtout que Payne s'y mette enfin, au lieu de se faire balader par le premier mec venu de la Pro A, ça nous changera.
Enfin, un petit mot sur Westermann qui traverse une mauvaise période. On l'a vu en difficulté sur son shoot, on l'a vu perdre des balles bêtement en attaque. Là face à Eïto, on en a aucun doute : Léo est bien plus fort. C'est peut-être l'occasion de terminer l'année sur une bonne note avant de prendre un repos réparateur et de revenir beaucoup mieux début 2016, parce qu'on aura besoin de lui. Il va revenir c'est certain.

  • Autour du match
  • Commentaires (18)