Playoffs 2019

Le CSP n'arrive pas à sabrer le champagne

Illustration

Le piège était tendu et ... le CSP est tombé dedans les deux pieds en avant et presque sans réaction. Retour sur les quarts temps et analyse de la défaite, c'est par ici ...

QT 1 : Chalons 18 - CSP 27

C'est un CSP sérieux et appliqué (décidément) des 2 côtés du terrain qui commence ce match avec Axel Bouteille qui fait sauter le bouchon. Malheureusement, des imprécisions en attaque avec des pertes de balles plus qu'évitables laissent le CCRB s'installer dans son match pour porter le score à 12-9 après 6mn de jeu.
Le retour à un jeu plus simple amène le retour de l'adresse amène le 1er écart et le CSP mène 18-27 à la fin de ce premier quart temps. De bon augure ....

Et déjà des félicitations !

A la connexion internet de Chalons qui oblige à rafraichir la vidéo toutes les 10s .... (merci pointguard pour le fait que ce ne soit pas SFR)

QT 2 : 41 - 47

Le CSP ne lâche pas sa proie lors de ce QT. Malgré des pertes de balles évitables, l'adresse est là et le CSP conserve son matelas de 10 petits points avec un Josh Carter très présent. La fin du QT est plus délicate à cause d'une incompréhension. Mam Jaiteh en attaque subit une action défensive correcte (aux yeux des arbitres) et se permet donc de faire la même ou presque de l'autre côté du terrain sauf qu'entre temps, elle est devenue incorrecte. Faute, protestation logique ... et hop technique qui déconcentrera le CSP et permettra à Chalons de revenir à 6 points à la mi temps.
Mam, laisse tomber, l'arbitrage pro A, tu peux pas comprendre quand tu sors d'un match d'Eurocup, personne de sensé ne peut comprendre ....

Si le CSP corrige ses 2 grosses lacunes du soir (balles perdues et rebonds offensifs laissés (10 rbds offs pour Chalons sur 23 possibles ... énorme), le CSP pourra s'imposer. Sinon ... attention !

QT 3 : Chalons 65 - CSP 61

Après avoir refait l'écart, le CSP perd le fil de son jeu. Gibson est en grosse difficulté (-5 d'éval en 16mn de jeu) et c'est tout le jeu du CSP qui est grippé sachant que la défense et les rebonds défensifs ne sont pas controlés et que l'on recommence à voir des attitudes vues au HTV. Le CCRB revient à -1 après 5mn de jeu. Milling, agacé arrête le jeu mais ça ne change rien au scénario de ce quart temps... avec les arbitres qui se mettent une nouvelle fois au niveau du CSP du moment c'est à dire mauvais et malhonnetes (Milling essayant lui aussi de comprendre l'arbitrage).

QT 4 : Pas mieux

Le jeu grippé se transforme en lachâge .... Fin du match .....

Le débrief

On vous avait prévenu dans notre preview, ce match sentait le piège par excellence avec ce retour d'un résultat brillant à Bilbao et on ne s'était pas trompé, c'était un piège et on est tombé dedans.
L'adresse de la première mi-temps était l'arbre qui cachait la forêt. Le jeu, un peu facile en attaque et les rebonds laissés au CCRB étaient les prémices d'un lachâge de l'équipe.
Il a eu lieu lors de la 2ème mi temps où on a revu tout ce que l'on avait pas aimé à Toulon : une absence totale de défense et pire d'envie de défendre ensemble. L'attaque était elle encore restée à Bilbao avec un Gibson surement fatigué par l'enchainement des matchs (et totalement hors sujet ce soir) et un English qui malgré ses 5 passes (en 1ère période) n'arrive pas à gérer le rythme de l'équipe, malgré ce soir une bonne volonté.

Alors il y a plusieurs façons de débriefer ce match :
- La 1ère c'est de dire que le CSP est resté sur son match de Bilbao et qu'il s'est vu trop beau contre Chalons
- La 2ème c'est de dire que le CSP a payé son match d'Eurocup il y a 48h et n'a pas su et pu se replonger physiquement et mentalement dans le match de ce soir
- La 3ème c'est de dire que le CSP est tombé contre un adversaire qui avait bien ciblé ce match et a tendu un gros piège au CSP
Je dirai que c'est un peu des 3. On ne peut pas nier que le match de Bilbao, l'engagement dégagé mercredi a joué (Gibson pourra en témoigner). Il faut aussi accepter le fait que le CCRB a fait un match cohérent (pas exceptionnel mais il a su profiter du vide défensif du CSP et a trouver un Romain Duport remonté comme un coucou). Mais il y a aussi la 1ère façon qui prédomine un peu pour toute personne qui a vu le match.
Mais après tout, le manager général (ou le président je ne sais plus) avait annoncé qu'il fallait finir la semaine avec 1 victoire sur 2 matchs. Objectif réalisé mais avec un goût amer dans la bouche (après le goût très sucré de mercredi).

On a aimé


- Le score à la fin de la 1ère mi temps meme si tout n'était pas parfait
- Le Josh Carter de la 1ère mi temps : on l'avait vu combatif en défense, on l'a vu avec de la réussite (bon en 2ème mi temps, il s'est mis au diapason de l'équipe)
- Voir Romain Duport à ce niveau et avec cette hargne … (même si ça fait un peu mal que ce soit contre nous)
- Le match de Mam Jaiteh qui a essayé ....

On n'a pas aimé

- La défense … ou plutôt l'absence de défense, l'impression de se trouver sur le boulevard de Beaublanc un 15 août, désert ,vide …. 91 points encaissés mercredi, 89 ce soir, ca fait beaucoup trop et on ne peut pas gagner en encaissant autant de points à l'extérieur (l'exception de mercredi confirme la règle)
- Le match de Gibson : alors, non ce n'est pas pour cracher pour le joueur mais il est forcé d'admettre que l'on a beaucoup tiré sur lui ces derniers matchs et forcément ça se ressent. Et quand votre seul maitre à jouer n'y arrive pas, tout le jeu de l'équipe s'en ressent, il devient moins fluide et les frustrations s'expriment plus. Il faut rapidement solutionner le fait que English n'arrive pas à imprimer le bon tempo à l'équipe.
- L'arbitrage … oui encore …. en pro A …. Une fin de 1ère mi temps incompréhensible. Ce n'est pas l'arbitrage qui a fait que Limoges n'a pas défendu en 2ème loin de là, mais, s'il avait été cohérent en fin de 1ère mi temps, le CSP serait revenu aux vestiaires avec 10 points d'avance et qui sait ce qu'il serait arrivé ensuite ..
- Se retrouver à 3 victoires – 3 défaites après 6 journées et jouer un match déjà importantissime dimanche contre Pau. Un classico c'est déjà un match à ne pas perdre mais avec le résultat du soir … c'est toujours un match à ne pas perdre … mais en pire !
- Ne pas pouvoir faire le jeu de mot "Axel fait sauter le bouchon de la Bouteille de Champagne" (ah .. trop tard)

Et maintenant ?


C'est très très très simple. Déjà revenir se PAUser à Limoges, recharger la tête et les jambes, bien se rePAUser, pour viser une PAUssible victoire en Eurocup mardi soir contre Berlin. Et puis Pau, Pau, et Pau, quoi je l'avais déjà dit que le match de Pau était important ?

  • Autour du match
  • Commentaires (37)