Playoffs 2019

Le CSP comme un tremplin

Illustration
Histoire de passer le temps pendant cette loooongue trêve, focus sur ces anciens du CSP encore en activité aujourd'hui et qui sont partis de Limoges pour aller jouer à plus haut niveau, avec plus ou moins de réussite. Autant vous dire que si vous vouliez des nouvelles de Matt Gatens ou Tommy Adams, ne lisez pas cet article.

Klemen Prepelic - Real MADRID

Illustration
Après son titre de champion d'Europe avec la Slovénie à l'été 2017, le caractériel Prepelic a effectué une saison en demi teinte à Levallois, qui n'a pas réussi à accrocher les play offs en Jipélite. Un peu à la surprise générale il a trouvé une place dans le roster du Real Madrid, divisant quasiment son temps de jeu par 4. Il tourne aux alentours de 4 points par match que ce soit en Liga ou en Euroleague. Mais quand on est concurrencé par Campazzo, Causeur et parfois Llull qui peut aussi dépanner sur le poste 1 on comprend pourquoi. Reste à savoir si cette année va lui servir de tremplin ou bien s'il va redescendre sur terre plus vite que prévu.
Son palmarès depuis le CSP : Champion d'Europe 2017 (Slovénie)

Bo McCalebb - Tecnyconta SARAGOSSE

Illustration
Le dragster du Monténégro est parti pour une saison à Gran Canaria après sa pige à Limoges, où il a remporté la supercoupe d'Espagne en 2016. Puis il a enchainé à Saragosse pour remplacer Heiko Schaffartzik, blessé avant même le début de la saison. Il avait alors quitté le club pour raisons personnelles la saison dernière mais il a resigné cette année. A 33 ans et 22 minutes de jeu, il est encore précieux puisqu'il apporte 10 points en moyenne à plus de 50% aux shoots, dont 41% à 3 points et 4 assists, pour une éval de 10.7. On s'achemine néanmoins doucement vers une fin de carrière pour McCalebb.
Son palmarès depuis le CSP : -

Nobel Boungou Colo - Joventut BADALONA

Illustration
NBC voulait jouer plus haut en partant de Limoges, il l'a fait mais le parcours est chaotique, et nul doute qu'avec un égo comme le sien, il visait mieux. Après une saison prometteuse au Khimki Moscou, il se fait couper la saison suivante par le Betis Séville, club qui visait haut également mais qui s'est bien planté puisque les andalous sont même descendus en 2ème division la saison suivante. Il fait la pige à Turin où il gagne la Coupe d'Italie il y a un an. Une autre pige à Levallois où il apparait plutôt en forme pour un joueur sans club et sans compétition depuis juin 2018. Son nouveau challenge : le club espagnol de Badalone jusqu'à la fin de saison. Et se poser pour de bon?
Son palmarès depuis le CSP : Coupe d'Italie 2018 (Fiat Turin)

Leo Westermann - Zalgiris KAUNAS

Illustration
Leo continue de tracer sa route aux côtés des plus grands, que ce soit joueurs ou coachs. Rien n'est simple pour lui pourtant, les blessures ne lui laissent pas beaucoup de répit. Hanche, genou, béquille qui tourne mal... Mais Westermann est un guerrier, il a un mental d'acier ce mec, et il arrive toujours à revenir au plus haut niveau. Alors oui c'est sur courant alternatif, mais on ne peut être qu'admiratif devant la volonté de Leo. Il vient d'être élu joueur de la semaine en Lituanie, lui qui évolue à Kaunas sous les ordres de Jasikevicius. C'est son 2ème passage là bas après une année tronquée au CSKA Moscou la saison précédente. Il est le second meilleur passeur de son équipe (3 assists), et joue environ 15 minutes par match, que ce soit en championnat ou en Euroleague.
Son palmarès depuis le CSP : Champion de Lituanie 2017 (Zalgiris Kaunas)

Adrien Moerman - Anadolu ISTANBUL

Illustration
Après 3 saisons plus ou moins compliquées en Turquie et surtout à Barcelone, Adrien semble avoir trouvé une équipe solide cette année à l'Anadolu Istanbul. Il avait commencé petit du côté de Banvit, un club qui était en pleine ascension mais qui n'a pas confirmé. Adrien est passé à plus lourd la saison suivante en signant à Darussafaka, et l'équipe atteint les 1/4 de finale de l'Euroleague ainsi que les 1/2 finales du championnat turc. Encore une marche plus haute à Barcelone la saison d'après mais malgré un gros effectif, la sauce ne prend pas, la campagne d'Euroleague est catastrophique (13ème et pas de playoffs), élimination en 1/2 finale du championnat espagnol, juste une petite Coupe du Roi à se mettre sous la dent pour l'ogre Barça. Mais les choses ont changé cette saison pour Adrien, qui est revenu vers la Turquie, où l'Anadolu s'est donné les moyens de rivaliser avec le Fener : solide 2ème du championnat, 4ème en Euroleague, avec un Moerman au top (35 minutes par match, 18 points à 60%, 9.6 rebonds et 2 assists en championnat ; 11.8 points, 6.3 rebonds en Euroleague avec la même réussite).
Son palmarès depuis le CSP : Coupe du Roi 2018 (Barcelone)

Jamar Smith - Unics KAZAN

Illustration
Un peu plus de stabilité pour Jamar Smith, qui évolue pour la 2ème saison à Unics Kazan, après 2 saisons passées à Malaga. Les patates chaudes sont toujours pour lui, il est toujours aussi performant à 3 points, que ce soit dans le jeu construit ou quand il faut gagner un match à la dernière seconde : c'est quasiment du 50% derrière la ligne! Et à ce jeu là, Jamar a emmené Malaga au sommet de l'Eurocup en 2017, chose qu'il essaye de faire avec Kazan depuis 2 saisons : les demi finales l'an dernier, et les russes sont encore en course cette année face à Kuban en 1/4 de finale. Jamar score entre 12 et 13 points par match, à plus de 55% aux shoots.
Son palmarès depuis le CSP : Eurocup 2017 (Unicaja Malaga)

Brad Wanamaker - BOSTON Celtics

Illustration
Après une saison en Italie, le combo guard a livré deux saisons pleines en Allemagne à Bamberg, avec deux campagnes Euroleague assez solides, ce qui lui a permis d'être repéré par l'ambitieux club turc de Darussafaka. Il ne manquait plus que le titre européen suprême avec le Fener l'année suivante pour bien finir son parcours en Europe, puisque Wanamaker a trouvé une place dans le roster NBA des Celtics en août dernier. Mais il est difficile d'exister en NBA et l'ancien du CSP a pris part à seulement un tiers des 61 matchs joués par Boston cette saison, pour à peine 10 minutes en moyenne. Ceci dit quand il rentre il met dedans, car il est à 16/31 à 3 points. Un retour en Europe pour bientôt?
Son palmarès depuis le CSP : Champion d'Allemagne 2015 et 2016, Supercoupe d'Allemagne 2016 (Brose Bamberg), Champion de Turquie 2018, Coupe du Président 2018, Finaliste de l'Euroleague 2018 (Fenerbahce Istanbul)

RT Guinn - THE Joke

Illustration
Oui, le fameux 4 fuyant a signé un mois au Pana en 2013, le temps de remporter le titre en Grèce. Depuis il a enchainé 8 clubs et a exploré autant de pays que Dora et en moins de temps, quel champion! (Israël Hongrie Turquie Japon Suède Ukraine Pologne...)

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

3 commentaires

avatar

# 3 - Myoung

01/03 - 19h51

Jamar, Léo et Adrien sur la photo : ça fait rêver quand même.
Quelqu’un a une machine à remonter le temps ?? ););

avatar

# 2 - Swaggerfit

01/03 - 18h53

HS : Breaking News
Le match du lundi soir de JeepElite sera désormais en clair sur l'app et le site D'RMC SPORT

avatar

# 1 - pif87

01/03 - 15h45

un tremplin pour Jean Léo, et Yuri aussi avec un CV modeste , ils sont à la tête du club de basket Français à l’étoile sur le maillot !!! mais ça sent la retraite comme Bo Mc.
et Po Jeter !! il est ou ?
toujours en Chine