Playoffs 2019

Le CSP champion d'hiver !

Illustration

Limoges s'impose sans trembler avec sérieux et une défense de fer. Le CSP vire en tête à mi championnat et a parfaitement préparé son match crucial contre Cantù. Boungou Colo, Batista et Moerman ont émergé dans ce match dominé de A à Z. Le Mans, sans adresse, a su revenir un peu à partir de la fin du QT3, grâce à des relâchements du CSP. Analyse.

QT1: Nobel dynamite Antares

Coach Dupraz décide d'aligner son 5 majeur assez habituel (Westermann - Curry - Boungou Colo - Moerman - Zerbo).
Très rapidement NBC se met en évidence avec 7pts en 5' à 100% puis 11pts en 7'40. Ses 2 gros dunks au dessus de la tête de plusieurs manceaux montrent la détermination du CSP qui peut alors faire jouer son "banc". Batista en profite même pour se montrer devant son ancien public : paniers à 2pts, et défense (si si je n'en croyais pas mes yeux...). Il nous fait même une petite "Frejus" en mettant son corps en opposition (sans bouger un sourcil) qui provoque un stop. Malgré la zone de Kunter (mais en fait une défense digne de la 7ème Compagnie face à il est vrai un CSP adroit) et plein de lancers laissés en chemin, le CSP vire en tête 19-10 à l'issue de ce quart-temps.

QT2: On creuse malgré quelques ratés

Mike Gelabale allume le feu avec un tir primé. L'adresse du MSB, notamment à 3pts, n'est pas au rendez-vous heureusement. Une défense rugueuse permet au CSP de creuser l'écart sans avoir l'air d'y toucher malgré quelques approximations (Batista qui laisse Eito prendre un rebond sans bouger, Smith qui fait un 0/2 puis faute derrière...). A la 13ème, superbe action collective conclue par JPB sur une passe volleyée de Moerman. Ce dernier n'a pas encore marqué le moindre point mais est déjà à 5passes, bref ça joue juste.
Le Mans n'y arrive pas, aussi bien de loin que dans la raquette (1/8). Finalement, le CSP gagne ce QT 8-20 en défendant toujours aussi intelligemment avec un beau collectif (11 passes), de l'adresse (plus de 52%) sauf aux lancers et en perdant seulement 3 ballons ! Mi-temps : MSB 18- CSP 39.

QT3: On maîtrise malgré un sursaut du MSB

On débute ce QT avec Smith à la mène, Amagou, Gélabale, Moerman et Batista. Curry nous fait passer à +25 à la 22ème et nous laisse penser que Le Mans ne reviendra pas vu la classe d'écart sur ce début de match. Batista marque son 16ème point à la 23ème minute. Le seul petit problème: le MSB se réveille à 3pts notamment par Beaubois. JMD prend un temps mort après un 12-2 pour les locaux. Ce temps mort est salutaire car le CSP passe un 9-0 juste derrière avec Zerbo, Moerman à 3pts puis Boungou Colo pour finir le boulot. +22 de nouveau après le gain de ce QT 23-22.

QT4: Du relâchement

Curry (solide depuis quelques matches) perd une balle bêtement sur remise en jeu puis nous refait le coup du CSKA sur contre attaque en se plantant puis reperd une balle à la 34ème. C'est le début du relâchement un peu regrettable au vu du reste de la prestation limougeaude. Heureusement le CSP reste solide et solidaire en défense ce qui oblige, par exemple, notre copain Eïto à lâcher une brique au buzzer à la 35ème. Le CSP perd ce QT 19-12 pour finir sans forcer à +15.

On a aimé

- La défense évidemment (même Batista sur certaines séquences, aussi rares soient elles, on dirait qu'il fait des efforts le garçon, aurait il enfin compris qu'il jouait à Limoges ?)
- Le peu de balles perdues en 1ère mi-temps (3 contre 10 en 2ème, ce qui est trop)
- La domination globale de bout en bout, rebonds, passes décisives, adresse (en 1ère mi-temps surtout)...
- Une grande complicité retrouvée entre Nobel (qui monte en puissance) et Adrien qui aurait pu nous faire un triple double cet après midi
- le jeu collectif bien léché

On n'a pas aimé

- Le relâchement dans le dernier QT, attention de ne pas prendre de mauvaises habitudes. Contre Cantù à Beaublanc ça ne pardonnerait pas pour le point average (déjà contre le PAOK on pouvait gagner de 20pts)
- La timidité de certains (Amagou qui prend pas un tir ouvert à la fin, avant les 24''; Léo qui influe moins sur le jeu; Camara qui ne confirme pas ses 2 dernières prestations, Smith qui ne marque que 4pts en 20')
- La maladresse aux LF

Conclusion

Le CSP a très bien joué un match qui ne s'annonçait pas simple après un gros déplacement et malgré l'absence de Kahudi. Ce fut finalement un bon match de préparation avant Cantù, grâce au sérieux et au sens collectif des joueurs, tout en s'économisant. Tous ont joué maxi 22' sauf Adrien qui est resté 33' sur le parquet. Le CSP gagne aussi grâce au bon match de 3 joueurs et si 5 ou 6 sortaient un grand match en même temps, Cantù, Moscou et le PAOK deviendraient presque des formalités. Oui on est gourmand mais il faut qu'ils prennent conscience de leur potentiel ENORME et pas encore exploité à 100%.
Du collectif, de la solidarité et de l'intensité en défense dès le début, tout ça on reprend pour mardi sauf le relâchement. En effet, sur la scène européenne on a bien compris qu'il fallait jouer à fond pendant 40 minutes.

  • Autour du match
  • Commentaires (24)