Playoffs 2019

L'ASVEL en marche pour les play-offs

Illustration
Limoges dit adieu aux playoffs après s'être incliné sur son parquet face à Villeurbanne (80-91). Une issue somme toute logique pour une saison à oublier. Analyse.

Le match

Un premier quart-temps comme souvent agréable à regarder, les défenses s'effaçant au profit de paniers faciles des deux côtés, allait permettre au CSP de faire la course en tête (27-20) dans le sillage d'un Prepelic remonté comme une pendule.
Pour autant, la tension était palpable pour ce match qualifié de finale d'accession aux playoffs. L'intensité physique était au rendez-vous et laissait présager de belles choses.

Mais c'est prévisible : le CSP est imprévisible ! Le deuxième quart allait ainsi prendre une toute autre tournure. C'est à la faveur d'un coquet 0-12 que notre équipe va commencer à avancer ses congés annuels saborder sa fin de saison.

Plus agressifs, les joueurs de JD Jackson savent tirer parti d'un arbitrage "suspect" en faisant trainer les coudes, les mains (ou même les pieds !) pour trouver des positions et voler des ballons impunément. Leur réussite (50% à 3pts sur la soirée... 6 joueurs ont marqué à longue distance !) leur permet de se mettre le CSP dans le rétroviseur avant le retour aux vestiaires (42-46).

Puis, tournant du match. Une faute technique pour un énième flop de Prepelic, et tout s'enchaine : dans la colère de Beaublanc, les arbitres perdent un peu plus la raison sur les actions suivantes, Limoges prend l'eau et aura toutes les peines du monde à revenir sous la barre des 10 points (61-69).
De son côté, Andersen se fait des copains en (ab)usant du trashtalking sur Camara, Prepelic et Zerbo, mais nous montre qu'il a oublié ses cojones à la maison (0/3 aux lancers sous la bronca).

Finalement, le suspens sera vite tué par les Gones - encore une fois par des missiles lointains - et le match se terminera dans l'indifférence quasi-totale d'un Beaublanc trop résigné pour faire descendre ses "habituels" sifflets d'après-défaite. L'écart final (-11) reste flatteur sur la physionomie du match et pourtant sévère au vu des bonnes séquences mises à mal par Maestre and co.

On a aimé

• Le premier quart-temps

• Sentir Beaublanc prêt à exploser dans le 3e quart-temps... Avant de se rendre compte que le pétard était mouillé.

Faire des économies avec l'élimination du CSP dans la course aux playoffs

La combativité de Wojcie qui a tenté en vain de montrer le chemin... mais où sont les vrais leaders ?

L'échauffement de Romain Duport et Vincent Fauche

La victoire des Espoirs (61-55) 3e du classement, à 1 victoire de... Hyères-Toulon, leur prochain adversaire !

On n'a pas aimé

La blessure de William Buford. Sorti au QT2 avec une cheville en moins... Pas sûr qu'on le revoie !

• Le manque d'agressivité défensive quand la réussite fuit (QT2 fini à 2 fautes collectives après avoir encaissé un 12-0 d'emblée !!!)

La défense sur le pick 1-5 en tête de raquette

L'arbitrage lamentable, une fois n'est pas coutume. Messieurs Maestre et Canet, toujours au top de leur niveau !

David Andersen

Cette saison de merde (cc @Fred Forte)

  • Autour du match
  • Commentaires (23)