Playoffs 2019

La truffe limousine meilleure que la rillette sarthoise

Illustration

Après la défaite dans leur antre de Beaublanc contre Le Portel, les limougeauds ont fait preuve d'un superbe sursaut d'orgueil face à une équipe physique du MSB. Maîtrise et application sont les maîtres mots de cette belle victoire sur le parquet d'une équipe du top 5 de notre belle ProA.

Le match

1er quart-temps :

5 de départ : Wood-Prepelic-Buford-Fair-Camara
Pas d'essai hasardeux pour le début de ce match de la part de Dule. Le coup d'envoi est donné par le Père Noël Vert, c'est un signe! Bon début de match du CSP. Le jeu d'attaque des limougeauds est bien en place. Après 5 minutes, le CSP mène 14-4 après un 3 points de Prepelic et un dunk de Camara. Temps-mort de Kunter. Le CSP continue à dérouler en attaque et met de l'intensité défensive. L'un des meilleurs quart-temps de cette saison, sinon le meilleur.
MSB-CSP : 12-27

2ème quart-temps :

Le début de ce quart-temps est plus laborieux. Malgré tout, le CSP préserve l'écart de son très bon premier quart-temps. Après un 3 points de Konaté, premier temps-mort de Dule (21-31). Le Mans provoque des fautes et revient en dessous des 10 points.
MSB-CSP : 32-41

Mi-temps :

Le CSP accomplit un match propre en attaque (3 balles perdues) et appliqué en défense. Le secteur intérieur des verts arrive à contenir celui plus dense des manceaux.

3 ème quart-temps :

Le CSP repart sur les mêmes bases que lors de la première mi-temps. Malgré un dunk manqué de CJ Fair sur contre-attaque (en lice pour le bêtisier SFR de fin d'année), le CSP reste appliqué dans son jeu. Dule fait souffler ses titulaires et William Buford marque à 3 points. Malheureusement, encore un shoot au buzzer pour le MSB.
MSB-CSP : 46-54

4 ème quart-temps :

Le money time arrivant, Le Mans commence à grignoter son retard. Temps-mort de Dule à 55-61. Mais un Wood taille patron ce soir permet de reprendre un peu d'air. Mike Gelabale se rappelle aux bons souvenirs des limougeauds et permet au Mans de revenir à - 5 points. Le CSP tient le choc. Mais le Mans n'est plus qu'à 3 points. Temps-mort de Dule. A une minute de la fin, le CSP mène de 7 points. Victoire finale du CSP!!!
MSB-CSP : 71-77

L'analyse

Le CSP se présentait en terre sarthoise avec un manque de confiance (vu la défaite contre Le Portel, c'est normal) et peu d'espoir de victoire. Et bien, les supporters limougeauds dont font partie les membres de BB.Com ont été agréablement surpris car pour ceux qui ont pu suivre le match sur SFR sport, ils ont assisté à un match maîtrisé de bout en bout par le CSP. Et ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu ça!!!

Maîtrise et application

Ces deux mots conviennent parfaitement à ce match. Voila pourquoi, moi aussi, je vais essayer d'en faire preuve!! Le CSP a maîtrisé son sujet manceau tout au long du match. Après un superbe premier quart-temps qui a mis le CSP sur orbite, les limougeauds ont parfaitement géré la suite de la partie même si nous perdons les 3 quart-temps suivants. Au cours de ce match, les joueurs limougeauds ont fait preuve de maîtrise dans leurs attaques avec des systèmes en place, peu de balles perdues, des choix de shoots judicieux (Prepelic n'a pas croqué ce soir). Tout ceci grâce en grande partie à un très bon Dashaun Wood qui réunit ses troupes sur le terrain (ça j'adore, il parle, recadre, c'est ça un vrai meneur!). En défense, ils ont là aussi fait preuve d'application à la suite d'un Captain Ousmane qui s'est coltiné le secteur d'intérieurs manceaux bodybuildé (On se demande bien à quoi?). Il y a eu de l'intensité, de l'agressivité, de l'aide défensive et du rebond. Tout ceci a pu se réaliser aussi car le trio arbitral a su siffler à bon escient et on peut le noter quand c'est le cas, les arbitres ont été bons. Au cours du match, Dule a aussi fait preuve de maîtrise (si je peux oser me permettre ce commentaire sur ce grand monsieur du basket) : les temps morts sont arrivés aux bons moments et les changements furent judicieux.

Titulaires et remplaçants

Comment ne pas noter la hiérarchie mise en place par Dule! Notre cinq titulaire a marqué tous les points ce soir et le CSP a réussi à gagner. Les joueurs du banc étaient là pour faire souffler les titulaires. Sur un match, c'est bien et ça peut aboutir à une victoire comme ce soir. Mais sur une saison, ça ne passe pas et c'est là où est le problème. Il suffit de cibler notre 5 pour nous empêcher de jouer, chose que n'a pas faite Mister Kunter ce soir.

Top/Flop

Les tops

- Notre 5 titulaire :
Wood a été le maître à jouer : au shoot, à la passe, à l'organisation. Une évaluation finale de 26.
Prepelic : Jusqu'à présent, il agace beaucoup de limougeauds. Et bien, ce soir, on a vu le vrai Prepelic : sobre, efficace et "muet" au niveau de la parole.
Buford : On a retrouvé le Buford du début de saison. Un vrai ricain du siècle dernier, qui prend ses responsabilités quand il le faut et qui est actif sur tout le terrain (9 rebonds).
CJ Fair : un match correct qui a su résister physiquement aux intérieurs manceaux
Camara : sacré joueur cette année. Lui, il a fait plus que résister aux intérieurs adverses, il les a repoussés même si ce fut parfois difficile. En attaque, toujours aussi précieux. Le premier panier du match en est le symbole : bonne relation Wood-Camara et petit skyhook de Captain Ousmane. Respect à lui pour ce qu'il fait cette année pour le CSP.
- Le rebond : Le rebond n'est pas qu' une question de taille, c'est aussi une question de placement mais aussi et surtout une question d'envie (sinon comment expliquer que Dennis Rodman fut un aussi grand rebondeur en NBA). En tous cas, le CSP a tenu le choc à ce niveau (39/33).
- Le repli défensif : Là encore, question de tactique mais aussi d'envie, les limougeauds ont su couper le jeu rapide du Mans et donner le tempo tout au long du match.
- SFR sport : Pas question de faire de publicité ici mais le système mis en place par SFR sport est plutôt sympa. Ainsi, on peut voir maintenant tous les matchs de proA en keemotion soit sur tablette, soit sur téléphone portable. Je viens de découvrir ça et c'est vraiment bien de pouvoir suivre tous les matchs du CSP.

Les flops

- Notre banc : Ce soir, on gagne un match avec 0 point de nos remplaçants, c'est extraordinaire quand même. Ils ont fait souffler les titulaires, c'est bien, mais on peut attendre plus de joueurs professionnels quand même.
- Le jeu intérieur : Problème récurrent. Mais, à force de le souligner, nos dirigeants (surtout que bientôt nous aurons un directeur sportif dans le projet csp 3.0) peut-être vont y remédier. Il faut un nouvel intérieur pour apporter du danger sinon les résultats vont se suivre comme ces 15 derniers jours.

Conclusion

Ne boudons pas notre plaisir, une victoire comme celle-ci, sur le terrain d'une équipe du top 5 de la pro A, ça fait du bien. Ca n'efface pas les défaites lors des matchs précédents. Mais d'un point de vue comptable, ça donne de l'air et d'un point de vue sportif, ça donne de la confiance. Mais tout cela reste fragile car cette victoire repose sur 5 joueurs. Dans le sport de haut niveau, les remplaçants ont un rôle de plus en plus importants et sans remplaçants efficaces, le CSP n'ira pas loin. Avant de se projeter sur l'année 2017 et envisager des changements, il faut terminer 2016 de belle façon, avec deux victoires contre Antibes et Gravelines. Allez Limoges!!! Allez le CSP!!!

  • Autour du match
  • Commentaires (49)