Playoffs 2019

La Grèce sort de l'Euro...cup !

Illustration

Après la série de 3 défaites consécutives, Limoges a relevé la tête dans un match poussif mais remporté sur le score de 79-68 face au PAOK. Une bien belle opération qui nous permet d'espérer la qualification face à des moscovites d'ores et déjà qualifiés et donc, peut-être en mode relâchés la semaine prochaine. Limoges a pu compter sur un Westermann très adroit (enfin), sur un Moerman retrouvé au rebond, et sur de belles séquences défensives en 2ème mi-temps. Résumé et analyse du match.

Limoges démarre bien avec un 5 100% français : Westermann Amagou NBC Moerman et Zerbo. Le PAOK n'est pas transcendant, Limoges non plus, mais c'est le CSP qui tire le mieux son épingle du jeu. Moerman se bat malgré sa maladresse chronique en ce moment, le rebond est vérouillé, et la défense est sur les lignes de passes grecques. Surtout Limoges ne shoote pas trop à 3 points, insiste dessous avec succès, ce qui oblige le PAOK à prendre un temps-mort à 6'20.
Et puis la routine... NBC est remplacé par Gelebale, Zerbo par JPB et Amagou par Smith, à 5 minutes de la fin, comme d'habitude. Et Limoges joue de plus en plus mal... Le CSP déjoue complètement en attaque et perd un bon nombre de ballons. Les grecs profitent en plus d'une défense permissive, et recollent au score pour finir le QT à 15 partout.

Plaisted fait son arrivée en début de 2ème QT, Smith débloque enfin son compteur, mais continue à prendre des 3 points hors systèmes (en même temps s'il avait des systèmes dédiés ça se saurait...). Westermann Amagou et NBC reviennent alors en jeu pour Curry, Smith et Gelabale, qui n'ont pas fait un passage fracassant... Mais le PAOK continue sur sa lancée, et parvient à passer devant 24/23 à 5 minutes de la mi-temps. Surtout Salonique commence à mettre dedans à 3 points, en faisant comme toutes les équipes cette saison, qui étirent la défense du CSP pour avoir des positions confortables. Limoges court après le score, n'y arrive plus en attaque, force trop de shoots de loin, et voit le PAOK s'envoler 27/23 puis 32/25. Le CSP parvient à recoller en fin de QT, par une belle action collective signée Smith Moerman JPB, suivi d'un stop défensif et d'un 3 points de Westermann au buzzer. Mi-temps sur le score de 34/32 pour le PAOK.

JMD repart avec le même 5 de départ, avec un Amagou percutant et plein d'envie. Limoges malgré quelques erreurs bêtes en attaque fait parler la poudre avec une grosse défense et des contre-attaques bien menées, par NBC ou Moerman : le CSP passe un 11/3 au PAOK en 5 minutes, et mène alors 37/43.
Malheureusement les mauvaises défenses s'enchainent dès le retour de JPB sur le terrain, qui n'y fait d'ailleurs pas long feu : JMD préfère le remplacer au bout de trois actions par Plaisted. Mais le mal est fait et les grecs sont revenus dans le match, 42/45 à 4 minutes de la fin du QT. Plaisted fait alors jouer son physique : une bonne défense, un dunk, et un rebond offensif dès son entrée en jeu. Le CSP reste solide aux lancers, mais le PAOK repasse devant au buzzer à cause de 3 dernières minutes où Limoges n'a fait que des mauvais choix en attaque, et est surtout retombé dans ses travers d'user du tir à 3 points : 54/51 pour le PAOK à 10 minutes de la fin du match.

Le dernier QT voit Gelabale démarrer au poste 4. Limoges nous fait surtout un festival à 3 points, une série à 4/4 dont 3 pour le seul Westermann, absolument en feu quoiqu'un peu gourmand. Cela faisait bien longtemps qu'on n'avait pas vu une série à 3 points du côté du CSP ! Du coup Limoges repasse devant, 57/60, puis 60/66 à 5 minutes de la fin après une bonne séquence de Gelabale, toujours décalé au poste 4 et très avantagé en taille par rapport à son vis-à-vis. Entre temps Zerbo est complètement sorti de son match, en faisant 2 fautes offensives au rebond (justifiées malgré un flopping immense inutile du pivot grec), et en prenant une technique, fait rarissime pour le grand Fréjus ! Et alors que tout le monde pensait que JMD allait relancer Plaisted au pivot, hop, un beau contrepied : revoila JPB et sa no-defense... Résultat, le PAOK revient encore et toujours, à 1 point, alors qu'il ne reste que 4 minutes à jouer. Les grecs haussent leur défense, mais vendangent en attaque, et heureusement, car Limoges n'est pas plus inspiré en zone offensive. Le match devient tendu, plus personne ne parvient à scorer : 65/67 à 2'30 de la fin.
Et c'est Moerman qui débloque le CSP pour donner 4 points d'avance aux jaunes et verts. JPB rentre sa 2ème claquette de la soirée (volleyée qui plus est... joueur le brésilien !), Smith sort de son marasme et répond à Carter à 3 points, et Limoges conserve 6 points d'avance à l'entame de la dernière minute. Salonique gère mal ses dernières possessions, et Limoges en profite pour plier le match aux lancers francs. Résultat final, une victoire importante de Limoges 68/79.

On a aimé

L'adresse de Léo Westermann : 21 points à 3/4 à 2 points, 4/5 à 3 points, et 24 d'éval. Malgré quelques choix défensifs qui ont coûté des points, il était in the zone ce soir.
Le double double d'Adrien Moerman, qui renoue avec ses standards : 11 points et 13 rebonds. L'adresse n'est clairement pas au rendez-vous, il a perdu quelques balles, mais il est toujours là pour se battre sur tous les ballons.
L'agressivité et la dissuasion défensive de Fréjus Zerbo. Des fautes offensives toutes bêtes, mais sa réaction montre qu'il a la hargne, il s'est même jeté au sol pour tenter de sauver une balle.
La défense du début du 3ème QT. Tout part de là : Limoges a été super agressif et a étouffé le PAOK, pour ensuite dérouler un jeu rapide qui a fait mouche à chaque fois : 11/0 sur cette séquence.
Le dernier temps-mort de JMD à 2 secondes de la fin pour jouer le goal average général, ce qui a fortement agacé le staff et les joueurs grecs.

On n'a pas aimé

L'entêtement de l'équipe à shooter à 3 points même quand l'adresse n'est pas là. Et ça aurait pu coûter cher car le PAOK a très souvent été dans la pénalité assez tôt dans les QT. Au lieu de shooter de loin, contre le cours du jeu, pourquoi ne pas aller provoquer dessous?
La défense de Batista, quasi inexistante. Souvent dépassé et derrière son adversaire direct, en retard sur les aides ou même carrément absent... JMD a (un peu) compris, et a sorti JPB assez vite pour relancer Plaisted au pivot.
Le dernier temps-mort de JMD Tout ça pour ça : une action qui débouche sur un tir ouvert et sans défense, vu que les grecs avaient choisi de ne pas la jouer pour marquer leur mécontentement : tir ouvert mais tir raté, ça aurait fait +14, dommage.

Conclusion

Limoges a gagné son 1er match en Coupe d'Europe à l'extérieur cette saison, et en plus en Grèce, où il n'est jamais facile de s'imposer. Alors oui la salle n'avait de grec que les panneaux publicitaires ce soir, parce qu'une affluence annoncée à un peu plus de 1000 personnes, on est loin de la folie du PAOK dans les années 80 ou 90... Et il faut remonter 15 ans en arrière pour retrouver Limoges vainqueur à l'extérieur en Coupe d'Europe : c'était le 19 janvier 2000, c'était à Kiev, et le CSP avait battu le CSKA 100 à 71... Alors cette victoire, même s'il y a à redire, on la prend.
Limoges n'aura finalement gagné qu'un seul QT dans ce match, mais le bon, en passant un 28/14 au PAOK dans les 10 dernières minutes. On peut voir ça comme une montée en puissance, pourtant il y a eu quelques trous d'air en défense, et un manque de jugeote récurrent en attaque, qui ont permis aux grecs de recoller pratiquement à chaque fois. Personne ne leur a montré cette demi-finale France-Grèce ? On le sait que les petit arrières bruns grecs sont pénibles d'adresse dans le money time !
Au final, on a eu l'impression d'une équipe en convalescence, qui a fait son match, certes poussif par moment, mais l'application et l'envie étaient là. Maintenant la situation est simple dans ce groupe J : pour se qualifier en 1/8émes, Limoges doit battre Moscou la semaine prochaine, ou bien perdre de peu, en espérant soit une victoire du PAOK soit une courte victoire de Cantù face au grecs... Après l'incident du dernier TM, pas sûr que les grecs (connus pour leur honnêteté) aient très envie de gagner contre Cantù et de faire les affaires du CSP. Pas très bien calculé de la part de JMD sur ce coup là !

  • Autour du match
  • Commentaires (33)