Playoffs 2019

Krasnodarwinisme

Illustration
Curieuse référence que celle à la théorie de l'évolution à l'heure où rien ne bouge au CSP. Avec une régularité impeccable, Limoges accumule les revers et face aux russes on ne s'attend pas à mieux tant la machine de guerre venue de l'Est semble au dessus. Pourtant sur un bon bilan, le LOKO vient de couper son coach pour déclencher une réaction... ils visent l'excellence et s'en donnent les moyens, ça laisse rêveur hein ? Présentation.

La preview du match aller est ici

Quoi de nouveau sur la planète basket à Krasnodar ?

Et bien le Serbe ex-joueur du CSP 93-94 Sasa Obradovic a été limogé (mais pas transféré au CSP, humour...), comme annoncé par le club russe début novembre.
Pourtant il avait été signé pour 3 ans en fin de saison dernière, et le parcours de Kuban en Eurocup était presque parfait, avec une seule défaite à Berlin. Le bilan décevant de 3 victoires 2 défaites en VTB League lui aura sans doute été fatal et non conforme aux ambitions du club. Il a été remplacé par l'un de ses assistants, Vlada Jovanovic, qui a commencé ce dimanche par une large défaite face au CSKA 76 à 93.

Il n'y a eu aucun changement au niveau des joueurs, donc le club mise tout sur le nouveau coach pour redresser la situation qui est loin d'être ridicule surtout quand on la compare à celle de notre club de cœur.

Ce que l'on peut attendre :

Lundi soir contre Levallois le CSP Limoges a fait un match correct sur le plan offensif, par contre défensivement c'était largement insuffisant, on ne peut pas gagner un match à l'extérieur avec un défense qui encaisse 100 points, impossible en l'état actuel des choses!

On voit que les joueurs ont entendu le message du président de Limoges, mais ce n'est pas suffisant. Le rebond défensif doit progresser, être fiable, parce qu'avec la faculté que le CSP a pour aller vers l'avant et finir les contre-attaques, ce serait déjà un bon début.

Mais pour avoir des rebonds défensifs, il faut défendre pour que l'adversaire ait un mauvais pourcentage ce qui est très loin d'être le cas depuis le début de saison. Certains fondamentaux basket comme le "step out" ne sont pas assimilés par certains joueurs et soit le pick and roll est facile derrière, soit le tir de l'attaquant qui prend le pick est facile.

Donc il faut vraiment que ce gros problème devienne une force, sinon tous nos adversaires vont s'engouffrer dans cette tactique, et on perdra à chaque fois.

En conclusion :

Déjà, il faut commencer la rencontre en enflammant le public de Limoges. Arrêter de faire des lay-up quand on peut dunker. Cela a pour avantage d'avoir un pourcentage de tirs réussis plus conséquent, cela assure le spectacle et on en manque cruellement à Limoges depuis le début de saison et surtout ça ferait rugir un Beaublanc qui risque de commencer à sonner creux comme certaines protestation sur les réseaux sociaux le laissent entendre et comme les publicités du club pour la billetterie (habituellement inutiles) le laissent deviner.

Ensuite il faut défendre en respectant les fondamentaux du basket sur les pick and roll. Avoir de l'énergie, une envie d'arrêter notre adversaire. Faire les efforts sur les aides et les aides de l'aide... TOUS ! Cinq à CHAQUE fois.

Il faut aussi maîtriser le rebond défensif, c'est impératif, car si l'on donne encore 22 secondes chances comme contre Levallois, on n'y arrivera pas.

Et enfin il faut jouer vite, c'est la qualité première de l'équipe de Limoges. Sur jeu placé on n'est pas bon, alors jouons sur nos points forts, et sur un malentendu, on ne sait jamais, tout peut arriver...

Rien n'arrivera

En coulisses, le discret Youri VERIERAS a passé son oral du brevet donné une interview au 19/20 de France3 Limousin où il a confusément expliqué que rien ne changerait d'ici à la trêve mais que Perrantes risquait quand même de sauter. Bref, tout et son contraire ne rassurant en rien la fameuse CSPnation qui risque d'assister à un long délitement jusqu'en décembre. Faites vous votre avis :

  • Autour du match
  • Commentaires (25)