Playoffs 2019

Belote, re belote, et 10 de der

Illustration

Malgré un visage combatif mais encore trop inconstant, Limoges réalise un match correct et enchaine une 10ème défaite en 12 rencontres (edit : 9/11 après vérification... comme quoi à un moment donné, on arrête même de compter !). Une défaite 64 à 72 face à Krasnodar, qui avec la victoire du Cedevita à Berlin enterre sans doute les derniers espoirs limougeauds de Top 16. Oui ce soir on peut dire que la Kuban est tombée sur le chien. Analyse.

Le match

On attendait une réaction limougeaude dès l'entame après une série de défaites sans combattre, on l'a eu : Limoges montrait un visage volontaire en 1ère mi-temps, enfin de la gnac, sauf au rebond, ce qui laissait 2 ou 3 chances de plus aux russes pour marquer.
Heureusement Kuban était maladroit et c'est le CSP qui faisait la course en tête, avec un Hardy adroit et saignant (et des systèmes pour lui!), et un Doumbouya bien présent. 17 à 14 puis 24 à 16, on croyait rêver, l'écart se stabilisait autour des 10 points d'avance pour Limoges! Perrantes faisait une bonne rentrée et distribuait bien le jeu, Sam Sam faisait un gros chantier à l'intérieur, et Bouteille était juste énorme d'abnégation des deux côtés du terrain. Mais Kuban c'est du solide, et les russes se rapprochaient avant la mi-temps, qui était sifflée sur le score de 37 à 33.

La 2ème mi-temps était beaucoup plus compliquée pour Limoges : Kuban montait clairement son niveau de jeu, et sa densité physique aussi. Le rebond limougeaud laissait toujours autant à désirer et les russes prenaient enfin la tête au score pour ne plus la quitter. Côté Limoges, Bouteille rentrait de nouveau mais très tardivement dans le 3ème quart-temps, on ne trouvait plus du tout Hardy, Rouselle était dépassé dans l'organisation du jeu, et comme chicha suffisait pas, Perrantes était resté au vestiaire et avait envoyé son cousin Tahiti Bob (attention référence culturelle) à sa place, qui faisait... pas grand chose, voire n'importe quoi. Limoges tentait bien de revenir au courage mais les nombreuses pertes de balle et les approximations voire les erreurs bêtes dans les dernières minutes laissaient les russes prendre quasiment 10 points d'avance à 1 minute de la fin. Limoges rendait les armes en s'étant bien battu, certes, mais la défaite était encore là, 64 à 72.

On a aimé

La défense! Limoges a défendu pour la 1ère fois de la saison, j'exagère à peine. Laisser Kuban et son armada à moins de 80 points quand on connait les dernières prestations limougeaudes, c'est bien.
La combativité : ce soir, pas de têtes baissées, les joueurs ont dans l'ensemble tout donné tout au long du match pour rivaliser au mieux avec l'un des prétendants à l'Eurocup.
Axel Bouteille! Meilleure éval du CSP avec un total de 20, 17 points à 5/7 et 2/ à 3 points, une grosse défense avec des contres, de la combativité, ce Bouteille était un bon cru, comme souvent finalement (en seulement 23 minutes).
Dwight Hardy : enfin des systèmes pour lui, enfin du catch and shoot, enfin LE vrai Hardy, celui qu'on veut voir, celui qui peut faire exploser les défenses adverses, celui qui doit être le clutch player de Limoges cette saison.

On n'a pas aimé

Le rebond défensif : mais bloquez vos joueurs! C'est ce qu'on apprend en premier dans les écoles de basket! Encore une vingtaine de rebonds offensifs pris par les adversaires ce soir, et autant de secondes chances marquées, parce que je peux vous dire qu'en face, les russes ne se sont pas fait prier pour les mettre les paniers récupérés!
William Howard... une fois n'est pas coutume, quoique c'est un peu plus souvent en ce moment, il passe à côté du match, à part ce gros dunk main gauche dans la défense adverse en 1ère mi-temps, c'est forcé, et derrière c'est souvent faute de frustration.
Damien Inglis : là c'est un avis tout personnel. Oui on le voit beaucoup, oui il est présent avec son physique, mais des fois on le voit un peu trop quand il faut pas... Je m'interroge juste sur son QI basket, passes directes à l'adversaire, je fonce dans le tas au lieu de trouver mon meneur. Allez à son crédit il n'a pas trop mal défendu ce soir, et a été présent au rebond en 2ème mi- temps.
Que Berlin perde face au Cedevita : parce que c'est bien beau de faire des alley hoop messieurs Peno, Siva, Sikma et Giedraitis, mais 2 défaites face au Cedevita cette saison, ça fait tâche non? Et puis ça arrange pas du tout Limoges...
Ne pas revoir Sekou Doumbouya de toute la 2e mi-temps... Voir William Howard et Isaiah Miles passer autant de temps sur le terrain alors qu'ils ne sont jamais rentrés dans leur match... Bref, comme d'hab : la gestion des temps de jeu et des hommes forts du jour.

Analyse

Et maintenant? On vient de le dire, Berlin a perdu face à Zagreb, ça qualifie quand même les allemands, mais il ne reste plus que 2 places à prendre pour le Top 16 dans ce groupe, le match à Bursa sera à quitte ou double dans un mois. Sur ce match, pas grand chose à dire : Limoges est tombé avec les honneurs face à plus fort que lui. Ce qui veut dire que Limoges est capable de sortir ce genre de match. Alors soit la sortie de ce soir est une exception. Et franchement j'ai pas envie d'y croire. Soit c'est ça le visage du vrai Limoges, dans ce cas là messieurs, sortez vous les doigts aussi à l'extérieur, et arrêtez de nous prendre pour des cons.

___________________
Merci à Epiphanie ESTEVES, Photographe limougeaude pour sa photo d'illustration, retrouvez son travail et ses coordonnées
sur sa page Facebook.

  • Autour du match
  • Commentaires (39)