Playoffs 2019

House of Limoges Episode 3 : La terre brûlée

La justice a nommé un administrateur judiciaire à la tête de l'association CSP Elite afin de clarifier la situation de la SASP Limoges CSP détenue majoritairement par l'association... la présence de Youri Verieras face à l'offensive de Céline Forte ne tient donc qu'à un fil, mais un fil tenace et il semblerait que les dirigeants actuels aient décidé de partir de la façon la plus indélicate qui soit : en réglant leurs comptes salement ! Eclaircissements.

Une fin proche ?

Plusieurs indices concordent pour indiquer que les choses vont bouger rapidement au sein de CSP Elite et donc par conséquent de la SASP dans la foulée. Si Jean-Léonard Picot a déjà déserté Beaublanc depuis un moment, un autre "bénévole" ne fait plus parler de lui dernièrement en public : Manuel Diaz. S'il continue de s'agiter en coulisses, plus de sorties médiatiques que ce soit sur les plateaux de télé ou dans la presse locale. Pas complètement fou (quoique ?) et contrairement à Jean-Léo qui insulte allègrement sur Twitter, Manuel s'éloigne du cockpit en prévision du crash... à moins qu'il ne profite du fameux "anonymat relatif des réseaux sociaux" pour tirer à l'aveugle sur tout ce qui bouge sous couvert d'un pseudo aux accents limousino-texans ?

Des attaques à peine déguisées

Toujours aux commandes en mode "j'ai fondu les plombs" Jean-Léo ne lâche rien, entre tweets gênants relevant de "Mamie découvre Facebook en 2012" et craquages complets à adosser aux déclarations publiques, on peut se dire que la maison CSP est en mode "tout brûle" !

Alors on pourrait se contenter de se dire que Papy Picot a les fils qui se touchent mais quand on se rappelle que Stéphane Ostrowski attaque le club aux prud'hommes pour ce qui pourrait se rapprocher de harcèlement moral (priver un employé de ses outils pour accomplir sa tâche est constitutif du délit de harcèlement moral, lui manquer de respect aussi), ce tweet prend un tout autre sens venant du président du conseil de surveillance de la SASP envers le directeur marketing de la SASP... pas très malin et sauvegardé par tellement de monde !

Attaquer tous azimuts

Si la promotion canapé interne n'est pas de mise, les comptes se règlent aussi à la marge. Fred Weis n'aurait pas été "sage" et le contrat avec BIG Sports serait en danger au profit d'un équipementier italien mal côté dans le monde du basket mais "généreux" pour se faire un nom.
C'est vrai que travailler avec un ancien doit être un problème, à moins que son positionnement dans la guéguerre Directoire vs. Céline n'ait pas plu.

On ne peut qu'aller dans le sens de Big Fred et se dire que le club froisserait une nouvelle fois son image en se privant d'un équipementier local (c'est quand même une chance inouïe !) et qui a fait avec le CSP ses premiers pas dans le monde du sport pro.

Vous trouvez les maillots Kappa du Portel ou du Mans particulièrement moches ?... Et bien attendez le chef d’œuvre des Daltons du CSP qui n'hésiteront sans doute pas à engager le club dans un contrat pluri-annuel pour le simple plaisir d'ennuyer leurs successeurs... s'ils en ont le temps !

Le trolling en guise de baroud d'honneur ?

On pourra également s'amuser de l'apparition récente de comptes Twitter (3.0 oblige) qui suivent en priorité les digital ouarriors (si si vous savez, l'armée de 5 fanzouzes de la direction actuelle qui défend chacune de ses décisions même à l'encontre du sens commun) et qui "balancent" des dossiers plus ou moins vrais à outrance... tout ce qui ne se fait pas dans le monde du basket ! Tout joueur ou coach "remercié" pourrait provoquer un déluge de merde sur son ancien club employeur tant il connaît des rouages bien pourris de l'institution mais PERSONNE ne le fait, de peur de se griller dans le milieu et de ne plus trouver de contrat. Mais qui pourrait donc avoir une telle méconnaissance du milieu ou aucune peur de se griller ?... Quelqu'un qui n'y appartient pas ? Mystère...

Notons tout de même des traits communs : une bonne maîtrise des outils numériques, un français impeccable (ce qui n'est pas courant surtout parmi les ouarriors) et des bonnes connaissances des dossiers internes argumentés de façon cohérente... et évidement des interconnexions fortes entre les comptes concernés. Une véritable campagne numérique (à la main) mais sans réelle ambition autre que de remuer la m... avant de partir.

La bonne nouvelle ?

Selon Le Populaire, Youri Verieras aurait déclaré être en discussions avec l'EuroLeague (qui gère l'EuroCup) pour une nouvelle invitation l'an prochain. On le sait, la ligue basée à Barcelone ne se base ouvertement plus sur les classements sportifs pour inviter ses équipes et préfère aux performances ponctuelles des structures solides, des marchés porteurs, des salles pleines et une bonne image de ses compétitions. Limoges remplissait jusque là ces critères mais l'instabilité actuelle risque de mettre en danger la crédibilité du dossier limougeaud. Quand on voit que Jordi Bertomeu a publiquement recalé Strasbourg pour son positionnement pro-FIBA, on se dit qu'il faudra savoir dépasser les intérêts personnels et penser au club (que chacun dit aimer si fort...) pour ne pas se rater ! L'administratif du club étant régulièrement limite voire en retard pour certains dossiers à communiquer à l'EuroLeague, il serait de bon ton de rassurer les instances barcelonaises.

Et Bourgain ?

Celui qui a remplacé Boungou-Colo dans le cœur des noctambules limougeauds, n'aura pas la mémoire courte. En toute logique, il devrait être en plein recrutement car la période post-Mickey Cup est en général le coup d'envoi du mercato JFL ou JNFL ciblé (comprenez quand on veut tel joueur au détriment d'un simple profil). Néanmoins, notre petit doigt nous a parlé d'un éventuel retour dans le Nord... Rien de confirmé à ce jour mais ça ressemble quand même à un mouvement coordonné des incontournables du directoire qui quitteraient tous le navire. Seul l'ami Youri reste aux commandes du Titanic... il avait été placé là comme marionnette et il prendra la baffe pour les autres jusqu'au bout. Dommage pour un jeune homme talentueux dans son domaine... mais à qui on a confié un costume qu'il ne sera vraisemblablement jamais en mesure de remplir.

Martinez dans starting-blocks

Le probable remplaçant de Youri à la tête de la SASP, Yves MARTINEZ (dont le Popu avait éventé la venue dans cet article) ferait quant à lui le tour des popotes, assistant discrètement aux matches à Beaublanc et rencontrant progressivement les partenaires importants du club afin de préparer une transition douce... une façon comme une autre de contrecarrer la politique de la terre brûlée que mènent actuellement les futurs-ex-dirigeants. Le retraité de Legrand chez qui il a occupé de hautes fonctions à l'international pourra reprendre le développement du projet 3.0 totalement à l'arrêt en ce moment (si ce n'est pour l'urgent changement d'équipementier qui semble une priorité de la direction actuelle... on a les priorités qu'on peut !) et parler de formation rapidement autrement qu'en ayant à déplorer des départs et un appauvrissement des moyens. Le sportif devant être confié à un "grand nom" parmi les anciens... avec la rumeur Dacoury assez persistante, ces domaines devraient évoluer rapidement après la probable passation de pouvoirs.

L'avenir ?

L'avenir est... INCERTAIN, c'est le moins que l'on puisse dire. Ce qui semble se profiler est une relative capitulation des dirigeants actuels forcés de reconnaître légalement leur position minoritaire et donc de se plier aux exigences de l'actionnaire majoritaire. Une fois que la justice aura tranché, la question sera de savoir dans quel état le club aura été "laissé" par l'équipe actuelle et quelles seront les marges de manoeuvre de la nouvelle équipe. House of Limoges à son apogée... Dallas c'est vraiment dépassé.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

21 commentaires

avatar

# 21 - Viking

02/03 - 10h01

#20 : non, même pas ;)

avatar

# 20 - bgf23

01/03 - 13h58

15# convaincu tu l'écris en un mot mais le pense en dzux mots je suppose lol
5# c'est faut il y a un progrès, on passe un tour de la coupe en carton !! 4mois pour finir et 5 mois d'une nouvelle saison pas facile de progresser si vite !! (1er et 2ème degrés)
Sinon je suis entièrement d'accord avec #10 !

avatar

# 19 - Myoung

01/03 - 11h20

@ Viking :
Je partage avec toi les questions sur la probable nouvelle direction (il faut quand même rester prudent car ce n’est pas encore fait).

Cependant :
- l’actuelle direction s’est complètement plantée dès le début. A commencer par le fameux « on n’a besoin de personne » ; la suite a tout simplement montré qu’ils n’étaient pas à la hauteur (avec la situation tragi-comique de l’automne avec tweets et communiqués plus que malheureux)
- le chemin pris par la possible nouvelle direction est plutôt rassurant avec la nomination d’un gars expérimenté et qui a fait ses preuves dans un domaine bien plus complexe que la gestion d’un club de basket. Après même s’il est passionné il faudra quand même qu’il s’adapte aux spécificités d’un club de basket pro.

Maintenant tu as raison on ne sait rien sur le fond du projet.

Disons pour faire simple que les Dalton m’ont tellement exaspéré que même s’il y a encore beaucoup d’incertitudes sur cette (possible encore une fois) nouvelle direction, je souhaite vivement qu’elle arrive. Et le plus tôt possible !!!

avatar

# 18 - VALAS87

01/03 - 11h16

#16 - Le problème de BigSport c'est qu'il ne maitrise ni la fabrication, ni la création, ni l'impression des maillots.

avatar

# 17 - sypoi8778

01/03 - 11h12

Je pense la même chose que toi Batchi le local c'est bien mais pas à n'importe quel prix Beaucoup de clubs ,supporters se plaignent de retards ,erreurs ...ça pose question sur le professionnalisme de cette société plus occupée à communiquer qu'à honorer les commandes.
Pour ce qui est de l'article ça reflète bien le climat malsain qui règne Sans doute le jeune président a t il quelques talents mais s il est arrivé là c'est aussi grâce à un certain don pour les basses besognes. Ceux qui sont allés au prud hommes pourraient certainement confirmer

avatar

# 16 - Batchi

01/03 - 9h44

A peu près d'accord avec tout cet article. Gros bémol sur le cas BIG SPORT. .....Car c'est bien joli la com, mais il faudrait honorer les commandes. Des dizaines de clients attendent depuis de longs mois des commandes de maillots et/ou short avec à chaque fois des délais repoussés. Des maillots qui seront bientôt collectors car on est plus près de la fin de saison que du début. Franchement c'est tout sauf serieux et fiable et SI c'est la même gestion sur les relations avec le club pro on comprends mieux la possible rupture avec cette société. Alors WEIS ou pas, ça s'appelle du professionnalisme un point c'est tout.

avatar

# 15 - Viking

01/03 - 9h31

Merci à HV pour toutes ces précisions qui remettent un peu l'église au milieu du village !
Quant au débat qui nous anime depuis quelques semaines (mois), j'aimerais être aussi convaincu que certains que la future équipe bossera mieux que l'actuelle.
La com' c'est une chose - et elle n'est pas bonne, on est tous d'accord -, mais les actes concrets, la gestion financière au quotidien en sont une autre.
Nous ne voyons que la partie immergée de l'iceberg, gardons nous de porter des jugements sur le 1% visible du boulot de la direction...

avatar

# 14 - le_cobra

01/03 - 1h27

En résumé CSP = Club Sans Patron et puis c'est tout...

avatar

# 13 - Hv63

01/03 - 0h01

@ #11 Myoung

Je ne sais pas tout ce qu'il est possible de faire dans une association.

A ma connaissance, les associations ne comptent que des membres, pas des "sociétaires", terme qui renverrait à mon humble avis, soit à celui de membres de sociétés savantes pas par exemple, soit plus logiquement à celui "propriétaire de parts sociales ou d'actions de sociétés commerciales, des associés donc. On parle aussi de sociétaires pour les mutuelles et les banques coopératives.

Je ne connais pas d'exemple de membre de sociétés, loi 1901 de surcroit, qui verrait la "qualité membre" transmissible ou cessible, soit par hérédité, soit par vente à un tiers extérieur à l'association.

Ce que j'ai écrit correspond à ce que j'ai compris de toutes les interviews données par les différents protagonistes des 2 clans, mais aussi de ce qu'ont écrit les médias locaux et autres.

Enfin, il se dit (avec toutes les précautions d'usage donc), que ce montage << bizarre>> aurait été lié au fait que ce n'est pas la reprise du CSP qui a coûté/nécessité de l'argent à FF et sa femme, car le club était en dépôt de bilan (valeur du club = 0 €, dette annulée pour les repreneurs), mais la "relance" du club et le besoin en trésorerie (recrutement et salaires de personnels administratif et joueurs en N1).

Et même sur la bonne mine de FF, les banques étaient frileuses pour avancer la relance en trésorerie. Et c'est le clan de C. Forté qu a mis la plus grande partie de ces fonds (on parle de 200 000 €) soit 10 fois plus que ce que FF aurait mis personnellement.

Ce déséquilibre financier dans les apports en fonds propres des époux Forte ne devait pas empêcher FF d'avoir seul le pouvoir sur le club, d'où le passage par une association qui n'est pas liée à un capital financier, mais fondée sur un membre = une voix pour décider ; et ici voix prépondérante du président. C'est en effet très probable que FF ait choisi cette forme associative pour faire une forteresse rendant impossible une prise de contrôle extérieur du CSP sans sa volonté.

Toutes ces "contorsions" initiales ont trouvé leur prolongement jusqu'à aujourd'hui et mettent le club dans l'embarras. Et d'ailleurs, si le divorce de FF d'avec sa femme n'était pas encore achevé, on peut s'interroger si la complexité de ce montage n'y est pas pour quelque chose. FF avait évoqué justement la (longue) durée de son divorce au cours d'un entretien.

avatar

# 12 - CSP Club sans pareil

28/02 - 21h30

Le lendemain de ce nouvel et édifiant épisode de House of Limoges, Verieras provoque une conférence de presse, relatée dans le Populaire. Coïncidence ? Ou réaction opportune ?
Verieras ne nous apprend pas grand chose, le projet 3.0 n'avance pas.. ce qui confirme les propos de bb.com.
Il affirme que le taux de remplissage de Beaublanc serait de 92% . Vraiment ? Sur 5500 places ? J'en doute fort. D'autant plus qu'il admet que la politique tarifaire est un échec.
En tout cas, tout cela ne sent pas bon du tout.

avatar

# 11 - Myoung

28/02 - 20h48

@ hv 63 et Greenwood : parfaitement d’accord avec vous!

Ta remarque Greenwood sur le fait qu’un club professionnel puisse être détenu à 84 % par une association (autrement dit cette association a le pouvoir absolu sur le club) est très pertinente.
C’est pour le moins anachronique voire baroque... J’imagine que c’est légal (sinon cela aurait certainement été contesté en justice) mais ça symbolise surtout la fragilité de ce club.
Ce montage avait été mis en place par le couple Forte (du temps où il s’entendait) a souhaité avoir la main sur le club alors qu’ils n’avaient pas énormément de capital à apporter.
Aujourd’hui avec la situation actuelle (couple Forte qui bat de l’aile puis décès de FF), on en voit clairement les limites.

Juste une remarque Hv63 sur ton post : il me semble que dans une association absolument tout est possible (y compris par exemple le fait que le statut de sociétaire soit transmis à un descendant). À ma connaissance il suffit « juste » que ça soit écrit dans les statuts.
C’est complètement antinomique avec la logique associative mais je pense que c’est possible.

Dernier point, je suis effaré par le nombre de personnes qui, sur le live ou sur les réseaux sociaux, disent qu’ils savent ce que FF aurait voulu.

Je trouve que c’est :
1- indécent
2- qui sait ce qu’il ferait aujourd’hui s’il etait encore là ?
3- enfin même si on ne sera jamais assez reconnaissant envers FF pour tout ce qu’il a fait, le Csp ne s’est jamais résumé à FF et vice versa !!!

avatar

# 10 - Patrick Boucher

28/02 - 20h38

Effectivement c'est limpide comme l'eau de roche ! !!!
On y comprends rien

avatar

# 9 - Greenwood

28/02 - 18h25

A # 8 : Parfait comme d'habitude . On peut quand même se poser la question de l'existence de cette association qui détient 84 % du capital d'un grand club sportif . Se poser la question c'est y répondre : FF et CF à l'époque voulaient probablement cadenasser le club pour que personne ne puisse y mettre son nez . Impossible de déboulonner cette association d'un autre âge?J'aimerais bien qu'on me donne un autre exemple de club de ce niveau avec cette configuration . C'est pour ça que ma confiance en Céline est limitée , par contre si elle peut dégager les Daltons je prend mais attention tout ne sera pas Rose (lol)

avatar

# 8 - Hv63

28/02 - 14h40

@ #5 Norman

Il faut ABSOLUMENT distinguer 2 choses :

1- l'association 1901 CSP Elite
2- la SASP Limoges CSP

L'association Elite détient 84% du capital (social) de la SAPS CSP (société commerciale qui gère le sportif et collecte les recettes). En somme, parce que majoritaire, cette association a droit de vie ou de mort sur le club. Elle peut le vendre, dissoudre la SASP, nommer qui elle veut à la tête du club, bref en faire ce qu'elle veut. Ce qui a de la valeur marchande, c'est la SASP (par la marge commerciale qu’elle dégage), pas l'association 1901. Et cette valeur du club SASP doit s'évaluer en million(s ?) d'euros plus qu'en centaines de milliers.

Celui/Celle qui contrôle l'association CSP Elite contrôle VRAIMENT le CSP.

Mais une association n'a pas de pas de valeur en soi, puisqu'elle ne comporte que des "membres". Et un membre ne peut pas "vendre" sa place de membre. S'il vient à disparaître (cas de FF), ses héritiers n'héritent de rien, absolument rien au niveau de l'assos, même pas de sa place de membre. On peut juste dire que l'association à 1 membre de moins.

Mais là où ça se complique c'est que FF était membre ET surtout président de cette association. Et comme président, il a un droit de votre double (voix prépondérante). Ce sont les statuts qui le disent, selon ceux qui ont rapporté les faits (les médias). De plus, même si cela n'a pas été dit, il est fort à parier que pour devenir membre de cette association, cela ne peut se faire que sur proposition du bureau de l'assos, mais que cela doit être ensuite validé par un vote majoritaire de tous les membres de l'assos. C'est probablement sur ces points clé que C. Forte conteste la présence de Vérieras comme membre de l'association.

Avant le décès, il y avait 6 membres, FF+Lopez+Picot d'un côté et C. Forte + 2 membres de sa famille de l'autre.

Egalité 3 partout, sauf que la voix prépondérante de FF faisait qu'il décidait de tout dans le CSP (4>3).

Pour terminer sur l'association (qui est la clé de voûte du devenir club Limoges CSP), si un juge décide que Verieras n'est pas un membre "valide", c'est le clan C. Forte qui l'emporte par 3 voix contre 2,

Si le juge décide que Verieras est un membre valide, il restera à élire un président (avec sa voix prépondérante) dans l'association . Et à 3 contre 3 (Verieras+Lopez+Picot) contre le (clan C. Forte et ses 3 voix) de l'autre, il sera impossible de dégager une majorité. Sauf à ce qu'un membre passe "à l’ennemi", je ne vois/sais pas comment cela peut s’éclaircir. Et les procédures judiciaires peuvent être longues, ce qui ne sera que néfaste au club,

Donc 84 % du capital du club SASP Limoges CSP est détenu par l’association 1901 Elite (actuellement ingérable) ; reste les 16% qui sont essentiellement détenus par la famille de C. Forte, moins 1 part pour Picot, 1 pour Lopez et 1 pour l’association amateur qui détient les droits sportifs du CSP (Sardain actuellement président). Et peut être d’autres, mais tout aussi minoritaires.

Ces 16 % d’actions restantes (minoritaires donc) n’ont à priori aucun pouvoir de décision dans le club pour sa gestion ordinaire. Ces 16 % pourraient rapporter des dividendes si le club en servait, mais ce n’est pas le cas. Ces 16 % ont une valeur marchande à partir du moment où ils seraient mis en vente, mais cela ne semble pas l’intention de C. Forte et sa famille. Donc Madame Forte ne peut rien faire dans le club lui-même. Minoritaire, elle ne peut faire nommer qui ce soit à la tête. Elle ne peut pas par exemple empêcher le changement d’équipementier (si elle le voulait, c’est un exemple). Elle ne peut pas imposer un directeur sportif si Bourgain s’en allait.

Pour conclure, il faut bien comprendre que TOUT, ABSOLUMENT TOUT vient de l’association qui détient les 84 % du capital du club. D’où l’absolue volonté de Madame C. Forte de prendre le contrôle de l’association.

Et de la même volonté tout aussi farouche du clan Picot (Verieras+Picot+Lopez) de ne rien lâcher là-dessus.

PS pour Norman :
Ce n'est pas parce qu'on contrôle actuellement la moitié des 84% du capital du club dans l'association (parce 3 voix (=50%) des membres dans l'assos Elite) plus l'essentiel des 16% du capital restant du club qu'on contrôle le club.

Ce sont 2 instances distinctes (association et club CSP) , et l'une contrôle l'autre. Donc Madame Forte ne contrôle pas 42%+16% du club SASP Limoges CSP, car ces droits de vote ne s'exercent JAMAIS en même temps

avatar

# 7 - tigreville

28/02 - 10h51

Petite précision : M. DIAZ n'est pas aussi discret dans la presse que le laisse entendre l'article. Il a communiqué la semaine dernière sur la mort de K. LAGERFELD en déclarant que le grand homme avait réussi à imposer sa propre marque grace aux conseils lumineux et hyper-efficaces de l'agence de com EMAKINA.
L'aptitude de certains à faire parler les morts (je mets aussi certains élus dans le tas) montre bien la vulgarité de notre époque et l'absence des scrupules moraux qui la caractérise face à l'avidité, au besoin d'exister à tout prix, etc....
Puisse le CSP trouver de nouveaux dirigeants armés d'une élévation d'esprit sans faille et d'un réel désintéressement.
J'adresse à M. OSTROWSKI un message cordial face aux attaques dont il est victime et à la bassesse du procédé visant à le discréditer. Idem pour Fred WEIS. Quelle triste période pour la nature humaine !

avatar

# 6 - sypoi8778

28/02 - 10h18

D'abord on peut tirer un coup de chapeau au coach et à ses joueurs de ne pas se laisser aller dans une une ambiance si pourrie
Le deuxième coup de chapeau ,ironique , pour les toc ards en place.Il y a un an je déplorai l'entresoi et la médiocrité du nouveau triumvirat et m'inquiétai de l'avenir à court et moyen terme et long terme EN UN AN ILS ont montré leur incompétence CHAPEAU.!!! Pour la suite attention à ne pas refaire un nouvel entresoi Le petit microcosme du basket limougeaud devine bien qui tire les ficelles ....Je me souviens de l'int"ressante interview de R COUSTRE sur BB COM il expliquai comment dans un bassin de population limité on a vite atteint les limites de développement Espérons que les prochains propriétaires du club puissent trouver des partenariats hors région ...sinon on sera inévitablement largués

avatar

# 5 - Norman

28/02 - 1h46

Bravo à beaublanc.com pour ces éclaircissements.

il semble donc que Madame Forte détienne, avec sa famille, par une majorité dans l'association (où elle n'est en tous cas pas minoritaire) et la quasi totalité de l'actionnariat résiduel de la Société, une majorité dans la Société.

Il semble évident que cette situation n'est pas nouvelle; se pose donc la question de savoir pourquoi les gérants actuels, qui ne détiennent pas cette majorité, lui mettent des bâtons dans les roues pour qu'elle prenne un pouvoir qui serait déjà le sien dans n'importe quelle société gouvernée dans le respect de ses actionnaires?

Je ne comprends pas les gérants actuels. Je les comprends d'autant moins que celui qui semble avoir été choisi par Madame Forte pour diriger le club semble être un très grand dirigeant, et ce choix semble d'autant plus pertinent que ce dirigeant semble avoir en plus le club chevillé au corps.

Pensent-ils être à ce point brillants et indispensables au club, mais n'ont-ils pas conscience de leurs échecs, de leurs erreurs, de leurs errements?

Au lieu de considérer la reprise en main du club par son actionnaire majoritaire comme une menace pour le club, peut-être pourraient-ils y voir la simple application du droit, et une chance pour le club qu'ils disent aimer d'être enfin dirigé par un grand patron (ce que seul Fred a su être dans un passé récent, même s'il n'avait pas dirigé d'entreprise avant, mais il avait des intuitions géniales)?

L'équipe dirigeante actuelle ne m'inspire pas d'espoir, pas d'allant. Le CSP n'a pas vocation à finir 4/5ème du championnat ni 16ème de l'Eurocup tous les ans: ça n'est pas digne de l'idée que nous nous faisons du club.

Le club n'a pas progressé depuis le décès de Fred, et les dirigeants n'ont pas su retrouver l'équilibre subtil que Fred avait su proposer, après quelques années de recherche.

Dans ce cadre, et à partir du moment où ils ne détiennent pas la majorité, de quel droit s'accrochent-ils à un pouvoir qu'ils n'exercent pas bien?

On a l'impression que ce club est dirigé par des "Jean-Michel à peu près", dont le leitmotiv est de se placer dans le sillage d'un 3.0 que Fred aurait évidemment adapté, comme il s'adaptait à tout; mais eux semblent stagner et se conduire en gérants d'épicerie.

En somme, si tout n'a pas été mal fait depuis un an, rien de formidable n'a été fait de bon, et, à partir du moment où ces gens-là ont compris qu'ils ne sont pas majoritaires au club, un peu d'humilité et de correction devrait les conduire à laisser la place avec élégance, et de ne surtout pas pratiquer de politique de terre brûlée.

Sinon, c'est qu'ils privilégient le fait de conserver leur place à l'intérêt du club, et ce n'est pas bien.

Et, de grâce, pas d'écran de fumée pour faire rêver les supporters comme les politiques font rêver leurs concitoyens avant les élections: la vraie question est que les dirigeants en place, qui ne devraient plus l'être pour longtemps, mais qui ont choisi de conserver leur pouvoir jusqu'au bout, avaient l'occasion de renforcer l'équipe avant le 28 février, comme l'ont fait tous leurs adversaires.

eux ne l'ont pas fait, et vont nous embrumer avec le développement d'un projet au point mort depuis le décès de Fred et qu'ils ne développeront pas, non seulement parce qu'ils n'en ont rien fait depuis un an, mais surtout parce que leurs chances de conserver le pouvoir sont aussi minces que le palmarès de la SIG?

Je préfère aller m'accouder au comptoir, là-bas au moins, ce qu'il s'y dit est frappé du coin du bon sens, et on n'y méprise pas ses semblables.

avatar

# 4 - XBA01

27/02 - 22h55

J'espère surtout ne pas revivre les années 2000.

avatar

# 3 - Bonporteau

27/02 - 21h01

Les signaux ne présagent rien de bon.
Espérons que Youri Veyrieras fera le job simplement avec dévouement pour le club, sans que les personnes nocives de la direction actuelle ne parviennent à trop polluer la gestion.

avatar

# 2 - Billyboy87

27/02 - 20h34

Bien vu la terre brûlée ! Et ils ont bien raison de la pratiquer. Ça donnera un peu de boulot aux prochains tocards.
Et l’humble Dacoury, ... abonné absent quand le Csp était mort. Pff. Ça promet.

avatar

# 1 - lestat87

27/02 - 14h36

Oula ça sent pas bon