Playoffs 2019

Gare aux Moneygasques

Déplacement chez le leader de ProA pour un CSP convalescent. Malgré un bon début de saison et une fin de 2017 en apothéose, Limoges a du mal à encaisser le décès de son président et a débuté 2018 par deux revers en EuroCup. La ProA reprend donc ses droits mais avec un des déplacements les plus compliqués qui soient : chez le leader/ogre de la principauté. Présentation.

Monaco c'est un rouleau-compresseur depuis 3 ans (en saison régulière, parce que le club rouge et blanc n'arrive pas à s'imposer en playoffs) dont l'effectif est ronflant, le budget conséquent et le coaching (assuré par Mitrovic) fiable. Limoges devra donc faire un grand match pour s'imposer salle Gaston Médecin... La bonne nouvelle c'est que le CSP a le potentiel pour faire ça !

L'effectif

Les meneurs

DJ COOPER Le MVP de ProA 2017 a complètement foiré son début de saison au BCM Gravelines (enfin sa femme s'ennuyait beaucoup chez les Ch'tis alors que les boutiques de luxe monégasques semblent lui convenir à merveille...) et après un imbroglio à peine croyable, tout le monde s'est mieux porté du départ incongru du meneur difficile à gérer humainement parlant : le BCM qui a enchaîné les victoires et DJ lui même qui malgré un temps de jeu restreint est passé de la spirale de défaites au sommet de la ProA en remplacement du meneur Dru JOYCE III qui brille depuis... au CSP ! A Monaco, Cooper c'est un ratio 4,6pts pur 7,3pds... mais on sait que l'américain est capable de s'enflammer au scoring. Pour nos meneurs (et en particulier pour Joyce), ce sera un défi de contenir ce lutin.

Aaron CRAFT un bon meneur US formé à Ohio State passé par la Hongrie, la DLeague (champion en 2015) et l'Italie où il est pour beaucoup dans la bonne saison passée de Trento, il est assez régulier en ProA et réalise souvent de grosses évaluations (6 fois au dessus de 14). Avec 7,7pts et 3pds il joue à peu près autant de temps que Cooper et sont même parfois associés Craft pouvant se décaler en 2. Avec 55% à 3pts, il ne faudra pas laisser Aaron tranquille derrière l'arc sinon il décochera.

Les arrières

Gérald Robinson Croisé en ProA avec Nanterre, il a fini la saison précédente avec l'ALBA Berlin. C'est le scoreur en forme de l'équipe avec 7 sorties à plus de 15pts sur les 8 derniers matches en ProA (dont 6 à plus de 20). Capable de s'enflammer à 3pts (6/7 vs Strasbourg et même 9/16 au All Star Game... sans défense certes) c'est également un bon passeur. Du boulot pour nos arrières.

Paul LACOMBE Un des gros coups de recrutement de l'été puisque lassé de la seconde marche du podium, l'arrière international a quitté l'Alsace (un peu à la surprise générale) pour rejoindre le clinquant rocher monégasque. La meilleure progression LNB de la saison passée est à peu près dans les mêmes standards qu'avec la SIG. Bon défenseur, capable de monter la balle ou d'aller lutter au rebond, Lacombe est un français qui compte et il faudra s'en méfier.

Les ailiers

Sergii GLADYR On connaît bien l'international ukrainien qui en est à sa 5e saison en ProA (Nanterre, Nancy puis 3 ans à Monaco). GROS shooteur à 3pts (avec un retentissant 9/10 à Dijon cette saison) où il tourne à 40%. Le bon Sergii est capable de vous retourner un moyen-time comme personne. Malgré son mètre 96 il se déplace volontiers à l'arrière voire au poste pour dépanner, c'est aussi un gros client en défense.

Chris EVANS Comme certaines images valent plus que des mots, on va simplement vous décrire l'ailier US avec cette petite vidéo qui date de la dernière sortie en Champions League vs Enisey (RUS)


Avec 11pts 4rbds de moyenne Evans n'est pas un monstre statistique mais ses actions spectaculaires vous cassent le moral. Une belle trouvaille du club monégasque pour un joueur qui naviguait en D2 italienne ou en Dleague auparavant.

Luc LOUBAKI Une pépite d'à peine 20 ans chipée au relégué orléanais qui est actuellement en couveuse avec papa Mitrovic. Il joue peu et a été blessé cette saison (dont un KO spectaculaire à Dijon). Typiquement le genre de joueur qui se révèle face au CSP si on le néglige.

Les intérieurs

Amara SY L'inoxydable intérieur recordman des sélections au All Star Game performe encore bien pour sa 17e saison dans l'élite (oui 17 et même 18e saison pro en comptant son excursion en Grèce). A 37 ans Papy Sy dépasse encore les 10pts 3,5rbds en moyenne avec des pointes au dessus de 15 unités. Des épaules de déménageur et un poids sur le jeu toujours conséquent. S'il prépare sa reconversion en devenant président des Spartiates de Cergy, l'Amiral sera encore là dimanche !
Edit : En fait non ! L'amiral, blessé est arrêté 2 semaines.

Georgi JOSEPH On l'a connu à Pau, il a depuis pas mal voyagé entre l'ASVEL, Orléans et même un séjour en ProB avec Bourg. Gros combattant qui a gagné sa place en présaison, Joseph amène autant de rebonds que de points (un peu plus de 4 en moyenne) et défend dur. Capable de se décaler au poste 5.

Bengaly FOFANA (blessé) L'ex-pivot alsacien veut comme son compère Lacombe une chance de soulever à nouveau le trophée de ProA et il s'est dit que Monaco était peut-être le bon endroit pour ça. Vertical (2m13) et très énergique, Fofana n'est pas un pivot mastoc mais plutôt une paire de grands compas et de grands bras qui gênent considérablement en défense. Blessé depuis novembre, il sera encore longuement indisponible.

Elmedin KIKANOVIC Bon, là y'a du BIG MAN ! 2m11 de finesse capable aussi bien de vous casser une mâchoire sur un écran que de prendre des tirs à distance ou de vous remettre le couvercle sur un rebond-off. Le trio Lydeka-Jaiteh-Zerbo va avoir du boulot pour sa dernière sortie (voir plus bas). Avec 14pts et 4,3rbds, le bosnien sélectionné au ALL STAR GAME s'impose comme un pivot majeur en ProA.

Ali TRAORE En souffrance au poste 5 (même si ça ne se voit pas dans les résultats en ProA) Monaco a choisi "l'homme aux mains en or" pour palier l'absence de Fofana. Le pseudo pivot et véritable casper défensif (il parait qu'un mec à la Hoops Factory l'a vu lever un bras mi-octobre mais c'est une légende) qui nous a saoulés lors de son passage à Limoges retrouve donc un strapontin en ProA après sa pige à antibes qui lui aura donc permis de se relancer. Capable d'à peuples tout dessous en attaque des deux mains, on espère que coach Mitrovic abusera de la présence d'Ali en défense histoire que Jaiteh plante 30 pions comme la plupart des pivots que Traoré a regardé jouer dans sa carrière. Le fan de manga a pensé à raccrocher à l'automne découvrez que son bon caractère et sa facilité à être coaché ne trouve pas preneur... Pour les amateurs de joueur casse-c... bonbons, notez que son grand pote Nobel Boungou-Colo est également chômeur. Mauvais temps pour les divas.

Le duel

Cooper / Joyce... what else? L'un voudra faire son show, l'autre montrer à son ancien club ce qu'il vaut vraiment face à son remplaçant. Pop-corn pour tout le monde !

L'analyse

Se déplacer à Monaco n'est jamais simple. Entre les distractions locales (Tinder va bien chauffer) et le niveau des hôtes de la salle Gaston Médecin, Limoges aura fort à faire pour créer la surprise et conserver sa place de dauphin. La défense retrouvée en EuroCup associée à plus de réalisme offensif pourrait permettre aux cerclistes d'ennuyer les monégasques mais les feux-follets susceptibles de prendre le match à leur compte sont nombreux côté Monaco. Un mot sur Fréjus ZERBO qui disputera son dernier match (cette saison) sous la tunique limougeaude puisqu'il vient d'être prêté à Antibes jusqu'à l'été. Nous avons toujours beaucoup apprécié le Tigre à Beaublanc.com et nous lui souhaitons le meilleur sur la Côte d'Azur.

  • Autour du match
  • Commentaires (6)