Playoffs 2019

Fauthoux donner !

Illustration
La quatrième et dernière étape du road trip limougeaud aura lieu ce lundi soir en clôture de cette J9 de Jeep Elite. Si un succès du CSP sera loin de sortir le club de la crise, une défaite, en revanche, pourrait l'y plonger un peu plus avant un retour à Beaublanc qui s'annonce électrique. Présentation.

Est-ce que quelqu'un est encore motivé dans cette équipe? Le coach est résigné, les joueurs sont aussi impliqués qu'un enfant de 6 ans devant un débat politique. Alors nous on va rester motivé pour vous informer, mais on le fait juste pour vous (on se serre les coudes sur le comptoir hein!).

L'effectif :

Les meneurs :

Fred Fauthoux : vous allez tous sauter sur votre chaise, mais n'est-il pas un meneur né ? Son équipe tourne plutôt pas mal, grâce à sa faculté à pousser ses joueurs, il trouve des systèmes offensifs adaptés à son effectif, il sait s'adapter aux situations qui lui sont proposées. Un Limougeaud qui dit cela d'un pur palois. Oui mais Pau en a pas voulu de Freddy. Alors maintenant il est Parisien et il réussit aussi bien que quand il était joueur.

Roko-Leni Ukic : en voilà une bonne recrue au poste 1. Comment Limoges n'a pas sauté sur l'occasion d'avoir un vrai poste 1 créateur, défenseur, grosse expérience (NBA, Euroleague, JO, Championnat du monde). Et si Paris l'a eu, Limoges aurait pu l'avoir aussi. Un métronome longue distance, un passeur hors-pair, un meneur top niveau. Il peut même jouer sur le poste 2 en prime.

David Michineau : Drafté en 2016 par les Clippers, joueur rapide balle en main, la fiabilité de son tir longue distance a freiné sa progression, mais depuis le début de saison, il est à 8/14 à 3pts ce qui est peut-être une nouvelle arme et donc complique la tâche à ses adversaires.

Les extérieurs :

Rasheed Sulaimon : Il possède un passeport Nigérian, champion du monde U19 avec les USA. Viré de Duke, il a commencé sa carrière à Dijon où il tournait à 12,2pts à 42%. Pour le moment, il est dans le dur. Pas adroit (17% à 3pts), il se contente de défendre et de faire jouer son équipe le temps que l'adresse revienne.

Maxime Roos : c'est un pur produit de Levallois. Il progresse de saison en saison. Il n'a pas encore des stats ronflantes, mais il fait son maximum pour apporter à son équipe. Bondissant, bon finisseur, il aime jouer le 1c1 et possède un tir à 3pts en augmentation.

Jaron Johnson : il est arrivé en fin de saison dernière, il avait convaincu très vite le staff francilien. Une détente de folie, un tir longue distance fiable, une tendance à dunker sur tout le monde. Un plaisir à voir jouer.

Cyrille Eliezer-Vanerot : blessé au pied en fin de saison dernière, il n'est pas encore revenu sur les terrain.

Les intérieurs :

Julian Wright : 246 matchs de NBA, 1 saison en Euroleague au Pana. Meilleur rebondeur en Israel en 2015, dans la seconde équipe d'Eurocup en 2016. On peut dire qu'il possède un beau CV. Il joue 30min par match pour 13pts et 7rbds. On peut dire qu'il est indispensable à son équipe. Très dur physiquement, il possède un vrai jeu dos au panier. Il peut shooter à 3pts, même si ce n'est pas sa tasse de thé.

Mouphtaou Yarou : Gros rebondeur, il a connu une grosse saison au Mans, puis une seconde moins joyeuse toujours dans la Sarthe. Il est parti à Antibes ou il est redevenu ce qu'il était 2 ans plus tôt. Et comme Antibes lui proposait 3 ans de contrat, il a préféré signer à Levallois pour 2 ans. Il vaut 16pts et 8rbds. Vous pourrez comprendre rapidement que le point fort de Levallois c'est leur raquette.

Ekene Ibekwe : Grand voyageur, une joueur de rotation efficace, poseur de gros écrans, limite vicieux en défense. Pas un grand joueur, mais toujours dans de bonnes équipes. Donc soit il a un bon agent, soit c'est un mec en or dans une équipe. Champion de France en 2017 avec Chalon.

Ivan Fevrier : Il a une double licence, il joue en NM1 avec le centre fédéral, en espoirs et Jeep Elite avec Levallois. Un gros potentiel, qui se développe tranquillement. Il est rentré sur toutes les rencontres depuis le début de saison.

Le duel :

Sans aucune hésitation. Samsam / Yarou. Là il va y avoir du sport.

LA FORME DES ÉQUIPES EN CHAMPIONNAT :

Levallois VDVVD
Limoges VDDVD

LES DERNIÈRES CONFRONTATIONS :

Limoges 79 - 66 Levallois (J31 retour, JE 2017/2018)
Levallois 81 - 87 Limoges (J4 aller, JE 2017/2018)
Limoges 76 - 84 Levallois (J24 retour, JE 2016/2017)
Levallois 87 - 73 Limoges (J3 aller, JE 2016/2017)
Levallois 80 - 73 Limoges (J19 retour, JE 2015/2016)

L'analyse :

Comment dire. Déjà on ne sait pas trop dans quel état d'esprit sera le CSP. Si les joueurs ont envie de se battre, de garder leur coach, il y a une petite chance qu'il y ait un match intéressant. Par contre si la messe est dite entre les deux parties, ce sera encore une défaite de 20pts mais par pitié qu'on nous épargne les posts instagram de la sortie shopping sur les grands boulevards !

Maintenant en tant que supporters, on aimerait que tout cela se termine et au plus vite. Que les changements soient réalisés par la direction du club, avec autorité et surtout avec lucidité. Il est temps que l'on avance parce que si on continue dans cette médiocrité, on va finir par voir la Pro B de près.

  • Autour du match
  • Commentaires (41)