Playoffs 2019

Desroses : il y aura plus de marrons sur le terrain !

Illustration

Avant le match le plus attendu de l'année qui se jouera devant une salle pleine jusqu'aux cintres, , Mickaël Vaillant est allé promener son micro Illustration du côté de Beaublanc, et a recueilli les impressions de Jimmy Réla et de Raphaël Desroses. Bonne lecture.

Jimmy, on a dit beaucoup de choses sur cette rencontre face à Pau-Orthez, je voudrais votre avis sur cette équipe, défaite la semaine dernière face à Nanterre, une équipe forcément prenable avec le sixième homme Limougeaud qui sera là.

Illustration : Beaucoup d'équipes on senti Pau-Orthez prenable, je me rappelle d'Aix Maurienne ou de Charleville qui étaient devant, et beaucoup d'équipes ont perdu parce que c'est une équipe extrêmement compétitrice, à tous les postes, tous les joueurs sont de très gros compétiteurs. Donc prenable, oui, comme une équipe de ProB, Maintenant, c'est Pau et ses individualités.

Quelles sont justement les qualités et les défauts de Pau ?

Illustration : Les qualités c'est les individualités, chaque joueur à son poste est à un rang d'assez haut niveau. Je vais pas vous faire l'insulte de décrire qui est Bauer, on découvre big Gipson qui est un magnifique joueur. Antoine Mendy pour l'avoir coaché personnellement pendant deux ans, je peux vous dire que c'est un sacré compétiteur aussi, et Rimac, c'est un joueur de l'Europe de l'est avec toutes les qualités qu'on connait chez ces joueurs là. Donc c'est forcément une grosse équipe individuelle, qui développe lorsqu'elle veut jouer ensemble un collectif très riche, quand elle décide de défendre elle le fait à un très haut niveau, même si elle ne le décide pas tout le temps.

Le manque de collectif, c'est le défaut principal de cette équipe Paloise ?

Illustration : Oui, quand on a une équipe avec d'aussi fortes individualités, de temps en temps ils n'ont pas forcément envie de se passer le ballon. Mais je peux vous assurer qu'ils l'auront vendredi soir.

Concernant Limoges, tout va bien dans l'effectif à quelques heures de ce match au sommet ?

Illustration : Brent Darby n'a repris malheureusement que jeudi, donc il va avoir que deux entrainements dans les pattes, on espère qu'il jouera à son niveau ou un peu plus haut s'il le faut. Il avait une inflammation du tendon qui a grandement diminué, donc ca va aller, et sinon tout le monde est là. Pour ce genre de match, on a laissé les joueurs se parler entre eux, ils l'ont fait, on a deux capitaines qui s'en occupent très bien, et je crois pouvoir vous dire que ca sera de toute façon d'une très grande agressivité dès le début du match.

Il y a beaucoup de tapage autour de cette rencontre, pensez vous qu'on en fait trop, qu'il y a trop d'attente ?

Illustration : Non, s'il y a une telle attente médiatique, tant mieux pour le basket Français ProB. Après je dirais pas la même chose pour le basket Français en général, parce qu'un Limoges-Pau qui soulève tant d'engouement, j'ai plutôt tendance à dire que c'est un reflet négatif de ce qui pourrait se passer plus haut et qui devrait attirer beaucoup plus de foule. Je suis très curieux de l'audience télévisuelle que fera ce match, et de la comparer avec l'audience d'un match de l'ASVEL en Euroligue. Il n'y a pas de prétention dans mes mots, je suis juste vraiment curieux de savoir la différence pour voir où on en est de l'intérêt.

---

Raphaël, de ton point de vue de joueur, qu'est ce qu'il y a de particulier sur cette rencontre, est ce qu'on en fait trop avant CSP-Pau ?

Illustration : Non, on en fait jamais trop quand on parle de basket, nous c'est ce qu'on veut, après le petit plus c'est que la salle sera pleine, il y a une grosse rivalité donc il y aura forcément de l'ambiance, on ramène la télé pour un match de ProB, en tant que joueurs ca ne peut que nous motiver encore plus à rentrer à fond dans le match.

Est ce que ca se prépare différemment d'une autre rencontre ?

Illustration : Non, c'est une rencontre comme les autres, la différence c'est que cette équipe est plus forte qu'une autre et il faudra être plus appliqués dans le jeu, après malgré le fait que ca soit un derby, une rencontre historique, il faut la préparer le plus simplement possible.

Jimmy Réla nous a dit que vous parliez beaucoup entre joueurs, qu'est ce que vous vous êtes dit ?

Illustration : Hmm je sais pas si on a parlé tant que ca, on est sans doute un peu plus concentrés, mais c'est juste parce qu'on joue la première place et parce que c'est un derby. Le fait que ca soit une rencontre historique, ca fait qu'il y aura peut être plus de marrons sur le terrains, ca sera peut être un peu plus dur, après en terme de préparation dans la semaine, on est appliqués parce que c'est une bonne équipe, pas parce que c'est Pau.

Tu as des souvenirs des anciens chocs Limoges-Pau ?

Illustration : J'en ai regardé quelques uns à la fin des années 90, c'est là que j'ai découvert le basket. Je me rappelle de la fin des duels au sommet, et c'est bien de pouvoir participer un peu à cette légende. Un choc avec autant d'enjeu, ca fait des années qu'il n'y en a pas eu entre ces deux clubs, là les deux sont en position de jouer la première place, donc retrouver ce match avec un tel enjeu c'est super.

Au delà de l'enjeu, vous avez perdu les deux derniers matchs, si vous gagnez celui ci ca sera un peu oublié ?

Illustration : En perdre deux c'est un peu trop. On perdre un, comme avertisseur, ca aurait peut être pu servir d'électrochoc, mais deux ca fait quand même beaucoup si bien qu'on se sent encore un peu plus obligés de gagner ce match, Mais même si on gagne ce match la saison ne sera pas finie non plus, on devra rattraper nos erreurs et pas se dire qu'on a fini la saison.

Merci à Jimmy Réla, Raphaël Desroses et Mickaël Vaillant pour ces interviews

  • Autour du match
  • Commentaires (0)