Playoffs 2019

Des SIG et des ZAG

Illustration

L'alternance entre Euroleague et Championnat de France étant désormais habituelle, le CSP renfile son maillot vert et continue son road trip à l'extérieur. Après Malaga et avant Berlin, c'est donc Strasbourg qu'il faudra chercher à déloger ce lundi soir pour ce qui constitue le choc de la ProA.

Méritée pour les statisticiens, dommage pour les supporters, cette défaite en Espagne aura de toute façon laissé des traces dans toutes les têtes. Des errances en défense, de graves erreurs de coaching, et surtout une implication des joueurs trop variable sur 40 minutes.

ATTENTION, on joue Strasbourg, invaincu en championnat comme en Eurocup. La confiance est de leur côté, leur collectif est au point et ils savent gagner les matchs sur des tirs au buzzer. Tout réussit à la SIG en ce moment alors ce match sera compliqué et pourrait reflété l'avenir proche du championnat de ProA.

L'adversaire

Illustration

Strasbourg a un effectif quasiment taillé pour l'Euroleague, 10 joueurs de très bon niveau avec quelques uns qui sont du top niveau Européen. Sans parler de l'entraineur de l'équipe de France qui est un stratège hors pair et qui sait contrer le jeu de n'importe quelle équipe. Reste qu'il est perfectible, au vu de la finale ProA de la saison dernière.

Meneurs

Illustration
Antoine Diot est tout simplement le meneur titulaire de l'équipe de France en l'absence de Tony Parker. C'est dire le niveau du joueur. Après un championnat d'Europe plus que correct, il a enchainé avec le championnat, sans baisser de niveau et surtout en étant un leader incontestable de son équipe. Il est incontournable dans le jeu et la réussite du début de saison de la SIG. Il est bon de loin (40% à 3pts), très bon aux LF (92%), il peut aussi pénétrer et surtout il possède une vision du jeu au-dessus de la moyenne. Il est aussi le parfait relais de son coach sur le terrain comme dans le vestiaire. Un des meilleurs meneurs du championnat à n'en pas douter. Le duel avec Léo devrait être de toute beauté.

Illustration
Louis Campbell est un joueur lisse, qui ne gâche rien, prend très peu de risque, défend fort. Il peut mettre des shoots énormes de très loin comme en pénétration, son expérience lui permet de gérer son physique sur la longueur de la rencontre. Il est très adroit en ce début de saison, mais il est moins décisif que les saisons précédentes. A voir contre une équipe de haut niveau s'il peut adapter son jeu et augmenter son niveau.

Arrières/Ailiers

Illustration
Anthony Dobbins est un défenseur de très haut niveau. Depuis son arrivée de Dijon, ses stats sont en chute libre. Il avait l'habitude de jouer beaucoup, et à Strasbourg il y a un effectif plus complet donc il doit être aussi rentable qu'à Dijon mais avec un temps de jeu moindre et il a beaucoup de mal à remplir cet objectif. Il reste un stoppeur de haut niveau et un danger permanent.

Illustration
Axel Toupane est un très bon défenseur, son jeu est basé sur les interceptions et les contre attaques. Il aime aussi les shoot longue distance, même si depuis le début de saison il est un peu maladroit. C'est un pion essentiel de l'équipe, quand il est bon c'est très souvent le facteur X et la victoire est souvent au rendez-vous. Coach Collet le conserve dans son effectif depuis son arrivée à la SIG et ce n'est pas pour ses beaux yeux.

Illustration
Jérémy Leloup est le type de joueur que tous les coachs aimeraient avoir. Polyvalent, facile à gérer, bon dans plusieurs domaines, et surtout très impliqué dans le jeu et le collectif. Il est capable de jouer 3 ou 4, il est surtout très fort en défense et sur jeu placé, avec ses tirs lointains et son shoot à 4m. Comment ne pas aimer ce genre de joueur ? Difficile de ne pas mettre en avant un des seuls joueurs qui a surnagé lors de la dernière finale de la ProA.

Illustration
Paul Lacombe est jeune et perfectible. C'est un poste 2 qui peut mener le jeu. Il n'est pas très adroit de loin, par contre son physique lui permet de défendre sur des grands. Il est au niveau de la ProA, mais il tarde à passer un cap pour jouer à un niveau supérieur. Une petite déception par rapport aux qualités qu'il a développées depuis son éclosion en ProA.

Illustration
Matt Howard est Américain, un poste 3 atypique, qui shoote rarement à 3pts. Pas parce qu'il ne sait pas, mais plus par facilité. Sa taille de 2m03 lui permet de poster beaucoup d'adversaires. Il aime le contact, le jeu dur, le jeu rapide et prendre des rebonds. Un peu le genre de joueur à l'ancienne, avec des feintes, des shoots sortis de nulle part, et des gestes offensifs que l'on ne voit plus.

Intérieurs


Illustration
Tadija Dragicevic est un vrai poste 4 moderne. Bon aux shoots longues distances, bon aux rebonds des 2 côtés du terrain. Ce serbe a des fondamentaux de bon niveau, il n'a pas un jeu de provocation, il est plus dans le jeu sur Pick and Roll, avec des tirs très rapide sur l'ouverture de l'écran. Il peut être le facteur X de cette équipe.

Illustration
Bangaly Fofana arrive du Havre où il jouait beaucoup. Dans l'effectif strasbourgeois beaucoup plus dense, il arrive à sortir 14 min de jeu en moyenne avec une rentabilité correcte. Il met toute son énergie et sa volonté au service de l'équipe, il prend des rebonds, pose des écrans et essaye de marquer sur des secondes chances. Ses facultés techniques ne sont pas énormes, mais ses longs segments lui permettent de contrer ou de changer les shoots adverses.

Illustration
Ali Traore est tout simplement le MVP de début de saison. Il est énorme sur le plan offensif comme défensif. Sa patte gauche est géniale, il peut marquer avec son shoot en crochet quand il veut, il est présent au rebond, son seul défaut c'est les lancers francs (58%), alors peut être qu'il faut faire une "hack a Ali". C'est à dire que quand il a le ballon poste bas, faire faute systématiquement pour l'empêcher de mettre 2pts à chaque fois.

Dernières confrontations

Limoges 73 - 70 Strasbourg (Finale ProA, 2014)
Strasbourg 68 - 74 Limoges (Finale ProA, 2014)
Strasbourg 65 - 77 Limoges (Finale ProA, 2014)
Limoges 80-76 Strasbourg (ProA, 2014)
Strasbourg 92 - 70 Limoges (ProA, 2013)
Strasbourg 71 - 77 Limoges (ProA, 2013)
Limoges 62-70 Strasbourg (2012, ProA)
Strasbourg 95-80 Limoges (2011, ProA)
Limoges 61-66 Strasbourg (2010, ProA)
Limoges 94-101 Strasbourg (2004, ProA)
Strasbourg 80-66 Limoges (2003, ProA)
Limoges 64-92 Strasbourg(2003, ProA)
Strasbourg 82-68 Limoges (2003, ProA)
Strasbourg 105-85 Limoges (2002, ProA)

La forme des équipes (en ProA)

Strasbourg V V V V V
Limoges V V V D V

Le duel du match

Le duel de ce match sera entre les deux meneurs de jeu. Léo Westermann devra maîtriser Antoine Diot et c'est absolument vital, parce que si Diot fait un grand match, le CSP ne pourra pas gagner. Mais notre génial meneur a le niveau technique et l'expérience pour réussir cette mission.

Il faudra aussi arrêter Ali Traore parce qu'il est très fort depuis le début de saison et représente un danger permanent.

L'analyse

Le déplacement à Malaga reste une défaite qui aurait pu (dû ?) être une victoire avec une meilleure gestion de l'effectif et une concentration sur 40min. Le match contre Strasbourg sera un match du niveau Euroleague. Les effectifs sont complets, de haut niveau et en pleine confiance.

Si on pouvait avoir une inquiétude, c'est au niveau du staff du CSP. Tout le monde connait le stratège qu'est Collet par rapport à JMD, il serait souhaitable que Limoges prépare ce match très sérieusement et avec humilité pour voir comment vaincre cette équipe.

Si les Limougeauds arrivent à jouer ensemble en variant le jeu intérieur et extérieur, en défendant très fort et en ayant un repli irréprochable, ils devraient pouvoir faire un gros résultat. Sinon, on repartira avec une défaite et le sentiment que le road trip de 4 matchs à l'extérieur est très mal parti...

  • Autour du match
  • Commentaires (53)