Playoffs 2019

Débarquement en Normandie réussi... de justesse !

Illustration

Sur quel pied danser ? Comment jouer et comment analyser ce match ?
Personne ne savait comment le CSP allait l'aborder et réagir par rapport au non match de mardi. 40 minutes plus tard, on le sait... le CSP a fait le dos rond et a fait craquer le Havre lors d'un 4ème quart temps tendu mais maitrisé. Le CSP s'offre une première victoire 78 à 73 au Havre qui comptera en fin de saison quoi qu'il arrive. Analyse.

QT1 : Westermann / Gatens / Payne / Daniels / Traore

Si Payne prend la place de Nobel Boungo Colo (blessé au dos et au bras au repos à Limoges), le CSP entame ce match comme il a joué le match des champions ... à savoir maladresse en attaque et mauvaise défense.
Le Havre creuse un premier écart au bout de 4min pour mener 10 à 2.
Et c'est l'adresse limougeaude (oui oui, elle revient) et en particulier celle de Matt Gatens qui remet le CSP en selle et lui permet de passer devant et de confirmer avec le premier tir à 3 points de Heiko (oui, je vous préviens, Heiko Schaffartzik sera appelé Heiko et Wojciechowski sera lui Wojcie) après seulement 8sec sur le terrain. Le CSP mène 20-17 à la fin de ce premier quart temps avec une grosse adresse à 3 points (4 sur 6 dont 1 tir alleluia en fin de quart temps).

QT2 : Westermann - Heiko - Wojcie - Camara - Zerbo

Et comme un symbole, c'est Westermann qui rallume la mèche à 3 points pour signer un 2/2 (ou plutôt 2/3 si on compte la chandelle de fin de quart). Mais, avec cette équipe, il va falloir s'attendre à divers niveaux concentration. Comme le mal français du "je me relâche quand je fais l'écart" vu hier lors du France/Canada en rugby, le CSP s'oublie totalement, cumule les mauvais choix, faute idiote, antisportive et Le Havre enchaine un 9-0 pour reprendre 4 points d'avance. Une fin de mi-temps un peu folle amène le score à 41-40 pour Le Havre avec un Philippe Hervé assez agacé sur l'arbitrage dont toutes les décisions tendancieuses sont en faveur du Havre (j'avais espéré attendre plusieurs matchs avant de parler de l'arbitrage mais bon ... c'est fait). Vassal fait un chantier pas possible en solo. On le connaissait depuis son passage parisien et il est dingue qu'un seul joueur s'éclate façon Gasol dans la demi de l'Eurobasket et que la défense ne s'adapte pas.

Quelques infos

Si le CSP propose un joli 6/13 à 3 points (signe que le physique va un peu mieux), le CSP perd également peu de ballon (seulement 5 dans ce premier match du championnat). Par contre, c'est le rebond qui est en berne (et on sait que la volonté joue dans ce secteur) avec un CSP qui se fait manger 24 à 13 dont 2 pour nos 4 intérieurs. Je résume donc : JBAM nous met la misère dessous avec Taylor et Hill. Si je remplace JBAM par Krstic ou Patric Young .... je vous laisse deviner par quoi je remplace "met la misère"...

QT3 : On prend les mêmes...

... et on recommence. Le CSP revient sans intensité défensive et c'est le capitaine Westermann qui tient le CSP à bout de bras dans l'organisation et le scoring avec un Ali Traoré qui comme à Boulazac se réveille des 2 côtés du terrain après 20min de jeu. Si Le Havre avait repris 6 points d'avance, le CSP est donc revenu encore une fois à 1 point avant les 10 dernières minutes de jeu.

QT4 : On serre les fesses

Le CSP prend rapidement 4/5 points d'avance grâce à 2 flèches à 3 points. Le hic, c'est qu'il reste plus de 8min à jouer et qu'il va falloir gérer cette avance face à un adversaire qui va tout donner. Sauf que ce CSP là n'est pas serein, n'a pas les ressources physiques et subit les contre coups d'une préparation très difficile. Du coup, Vassalo poursuit son show sur la tête des défenseurs limougeauds permettant au Havre de repasser devant. Sauf que le CSP a des joueurs de talent qui finiront le travail avec un 5 Westermann Heiko Payne Daniels et Traore lors du money time, solides mentalement et adroits aux LF (bonne gestion des fautes également ne laissant pas le STB s'organiser sur les dernières possessions). En face, les normands ont craqué avec 3 pertes de balles sur les 3 dernières possessions (dont 2 remises en jeu de Mutuale) facilitant la tâche des cerclistes qui n'en demandaient pas tant.

Les +

- Le premier match intéressant de Gatens.
- Le très bon match de Léo dans tous les secteurs du jeu (21 d'éval avec son nouveau record en ProA de 20pts, 4 rebonds, 5 passes un peu gourmand à 3pts mais il était à + de 50% au bout de 3 QT)
- La bonne prestation de Traoré qui comme à Boulazac se réveille en seconde mi temps. (21 d'éval et 6 passes)
- Le nombre de passes décisives avec mention à Ali Traore que l'on n'attendait pas dans cette catégorie statistique mais qui fait beaucoup de bien.
- La bonne rentrée de Schaffartzik déjà très influent et présent dans le money time (et dire qu'il débarque à peine !)
- La victoire malgré toutes les difficultés liées à l'effectif. Les joueurs présents ont fait le job et c'est vraiment la chose la plus importante du soir

Les -

- Certains joueurs doivent encore digérer la préparation et jouer plus leur jeu, je pense à Fréjus Zerbo auteur d'un second match très très délicat (et dieu sait que l'on aime bien Zerbo pourtant) et Camara auteurs de -5 d'éval en cumulé à eux deux.
- La domination du Havre au rebond.
- Le fonctionnement des Limougeauds qui réagissent plus qu'ils n'agissent.
- Être incapable d'arrêter Vassalo, le seul joueur à gros potentiel du Havre. Sachant qu'en Euroleague, les adversaires présenteront plusieurs dangers et que Nanterre arrivera avec deux grosses menaces au minimum, il faudra corriger ça.
- Gagner parce que l'adversaire craque OK, mais quand on l'a usé, pas parce qu'ils sont un peu courts en rotations et un peu jeunes... Pas très rassurant.

Et maintenant ?

Et bien, le match est passé et il faut déjà enchaîner avec Nanterre qui se présente aussi invaincu. Et là encore, pas le temps de se reposer, de travailler, on rejoue dans 72h seulement et probablement sans Boungou Colo et assurément sans notre recrue fantôme.

Cette première victoire va malgré tout permettre au CSP d'être plus serein au moment de rentrer dans l'arène de Beaublanc pour son premier match à domicile, devant son public et sur ce nouveau parquet et devant les caméras de MCS (Ma Chaine Sport). Et cette sérénité, ça n'a pas de prix en cette période compliquée.

Ensuite, le CSP pourra travailler ... en espérant que la "cellule"de recrutement s'active sur ce fameux joueur manquant (mais au vu de la performance du secteur intérieur, on se demande si le 3-4 ne devrait pas être un 4-5). Car si on passe face au Havre, cette équipe sans renfort dessous ne passera nulle part en Euroligue et ne fera que fatiguer les joueurs et les mettre en difficulté en championnat de France.

  • Autour du match
  • Commentaires (29)