Playoffs 2019

Dans l'enfer du Carnaval

Le début des matchs retour commence par l'enfer du nord. Gagner au POrtel est toujours compliqué, et pour n'importe quelle équipe de Pro A, mais encore plus quand c'est le carnaval quand les Portelois sont déchainés. Beaucoup affirment que Beaublanc est le meilleur public de France (et ce sont pas les membres de BB.com qui vont les contredire), mais dans le chaudron du Portel ça pousse fort, le bruit est assourdissant et les joueurs se nourrissent encore plus la pression. Présentation

L'effectif :

Vous pouvez relire la preview du match aller >> ici <<

Aucune recrue depuis le début de saison, Le Portel est une équipe de playoffs mais avec un budget de Pro B. Prenons un exemple :
Frank Hassell : poste 5 de 2m05 qui a un salaire de 130 000€ la saison pour 14pts et 9rbds par match.
Mam Jaiteh : poste 5 de 2m08 JFL vaut 11pts et 6rdbs mais pour 160 000€ la saison.

Sur tous les postes, le CSP paye plus cher mais sur beaucoup la rapport qualité/prix est en faveur des nordistes. Alors oui Le Portel n'est que 9ème au classement mais avec la 15ème masse salariale, ils s'en sortent haut la main.

Le duel :

On ne sait pas encore si Mam sera sur la feuille de match ou pas, mais Hassell va faire du petit bois de nos deux bûcherons, ça c'est certain. Alors avec Mam on a peut-être une petite chance de limiter un petit peu son rendement. Mais il faudra bien nos 3 postes 5 pour arriver à le contenir.

L'analyse :

Après un match catastrophique mercredi soir, Limoges ne peut pas jouer encore plus mal. Il faut absolument que nos intérieurs soient meilleurs dans la finition prés du panier pour lancer le match sur des bonnes bases. Terminer à 2/11 à 1m du panier. C'est juste lamentable et indigne d'un joueur professionnel d'avoir ce genre de stats, sans compter que toute l'équipe passe ensuite le match à essayer de recoller au score alors que les bons ballons ont été descendus au départ.

Les nordistes ont pour objectifs de gagner tous leurs matches à domicile, et pour le moment il n'y a que Levallois et Strasbourg qui ont réussi à les faire plier. Pour les vaincre, il faudra jouer un basket plus léché, plus confiant, mais surtout avec une intensité élevée sur 40min. On le voit depuis le début de 2018, les joueurs sont fatigués mentalement et physiquement, la coupe d'Europe pompe (a pompé ?) beaucoup d'énergie mais c'est aussi elle qui a permis de monter notre équipe. Après s'être nourris de l'intensité des joutes continentales pour mieux briller sur la scène nationale, il est temps de redresser la tête après ce mois de janvier qui aura été des plus pénibles...

Certain joueurs comme Carter, Lydeka, Joyce voire Hayes doivent (ré)hausser leur niveau. Défensivement on est aussi un petit peu en dessous des standards qui nous ont amenés à la seconde place de la ProA. Alors un peu de fierté, un sens du sacrifice, une envie de montrer que le Limoges de 2017 n'était pas un mirage mais bien la réalité.

Il serait de bon ton de nous déguiser en pirate pour braquer le chaudron, ou en superman avec de la "Kryptonite" plein les poches qui grâce à notre défense paralyserait les nordistes... et offrirait un beau cadeau à quelqu'un qui regarde les matches de là haut à l'entrée du tunnel sans doute... et qui aurait eu 48 ans ce samedi.

  • Autour du match
  • Commentaires (27)