Playoffs 2019

CSP - Lille : Attention au trou d'air !

Illustration

A l'aller, le CSP, en se rendant chez le Lille Metropole Basket Club, encaissait sa seconde défaite dans un match laché dès le début. Au retour, le CSP est toujours second mais c'est l'imbroglio au niveau de son effectif avec des communications différentes entre les médias et le club. Cette situation instable pourrait-elle profiter à Lille ?
Éléments de réponse...

L'effectif du Limoges CSP est dans le flou total pour tout le monde :
- Les supporters d'abord qui attendent un nouveau meneur ;
- Les médias qui annoncent l'arrivée prochaine d'un nouveau joueur alors que le CSP le dément plus ou moins ;
- L'entraineur qui annonce que Darby n'est pas l'homme de la situation et le descend en flamme dans sa dernière interview (et le rabaisse vis à vis des autres joueurs).

La question est : est-ce que cela atteindra les joueurs ?
Pour le joueur en question, Brent Darby, on peut le supposer. Joueur au comportement irréprochable depuis le début de saison (au contraire de son niveau de jeu sur le poste 1), on peut commencer à se demander ce qu'il en est aujourd'hui ?
- Joueur au bon état d'esprit esssayant d'aider l'équipe à tout prix en sachant que ses heures sont comptées et malgré les critiques ?
- Joueur qui s'accroche comme un aimant à son contrat et ne partira pas sans ses mois de salaires dus malgré une évidente méforme ?

Une nouvelle interrogation est de savoir qui va devoir assurer une nouvelle fois une grande partie de la mène... Vincent Mouillard. Car sans être génial sur ces matchs (loin de là parfois mais au moins, il est là et assume), c'est lui qui tient les clés du CSP et qui fait son possible pour éviter que l'on prenne l'eau. Il faut donc espérer que Mohammed et Souchu notamment retrouvent leur niveau (et l'envie pour le premier cité).

Voilà, l'aperçu côté CSP n'est pas brillant mais il est ce qu'il est et il faut faire avec.

Côté Lille, un seul changement de joueur par rapport au match aller : Fredéric Nkembé, blessé pour plus de 6 semaines, a été remplacé par Souarata Cissé qui tarde à trouver ses marques avec seulement 2 d'évaluation en 20 minutes passées sur le parquet pour un brillant 0/10 à 3 points !! Etonnant pour un joueur qui tournait à 11 points en 30 minutes de jeu l'an dernier avec Nanterre mais qui n'avait pas trouvé preneur en début de saison.
Sinon, rien n'a bougé du côté lillois sauf le classement où les Nordistes rentrent progressivement dans le rang comme nous le pensions en début de saison. Rappel :

Au niveau des meneurs, la paire de N1 a été reconduite intégralement. On trouve donc en titulaire le premier américain Adam Payton qui assure ses 10pts (à 40%), 3 pds et 8 d'éval en 25mn de jeu (en baisse depuis le début de la saison).

Illustration


Son backup assure 20 minutes pour des statistiques assez faiblardes : Romain Malet tourne à 4pts et 3 pds.

Sur les ailes, on retrouve un trio mixant expérience (autant que John Mc Cord), jeunesse et imprévu ! Dans l'ordre, je cite :
- Anthony Stanford, bourlingueur de pro B depuis bientôt 10 ans, (38 ans, 9 d'éval en 22 mn de jeu... rien à voir avec notre capitaine).
- Jason Siggers, Américain venu de Suisse et Boncourt en particulier. Ce jeune américain de 24 ans réussit parfaitement la transition entre les 2 championnats en scorant 19 points en 33 minutes de jeu pour 20 d'évaluation. Il reste donc sur des statistiques impressionnantes et se trouve être la clé du jeu lillois.

Illustration

- Souarata Cissé qui remplace donc Nkembé

Dessous, on retrouve 4 joueurs dont 1 pouvant jouer aussi ailier. On va donc commencer par le premier, le serbe Djordje Petrovic.

Illustration


Nordiste l'an dernier lui aussi (mais à Boulogne cette fois... on vous le dit, il n'y a pas qu'en foot où le Nord cumule les clubs... en basket c'est pareil : Gravelines, Lille, Le Portel, Boulogne...). Pour lui aussi, la transition se fait facilement : 12 points, 5 rebonds en 26 minutes de jeu. Il va demain soir se frotter à un gros client au poste 4 avec Mc Cord. Répondra-t-il présent ? Akim Defoe tourne lui à 5 points en 13 minutes de jeu. Il a connu la N2 et la N1 et découvre le niveau pro cette année à 31 ans !

Au poste de pivot, on retrouve 2 joueurs français. L'un est très connu des Limougeauds puisqu'il s'agit de la déception Olivier Gouez. Le géant n'a donc pas confirmé tous les espoirs placés en lui avant son passage au CSP. Après un début de saison correct (13 d'éval lors des 3 premiers matchs), il est désormais à 5 points, 5 rebonds et 8 d'éval en 15 minutes de jeu. Correct mais ce n'est pas un joueur majeur.
Son compère du poste 5 et désormais titulaire, Nicolas Taccoen est le Pierre-Yves Guillard Lillois (bon, il n'a pas encore prouvé ce que Guillard a montré). Formé à Gravelines et au club depuis 2006, ce pivot de 23 ans tourne à 8 points et 6 rebonds par match en 25 minutes de jeu. Mais là encore, la comparaison avec nos pivots (Ford s'il veut jouer et Passave-Ducteil) n'est pas à faire.

Voilà, tout l'effectif Lillois est là : un scoreur énorme et des joueurs de devoir. Pas de quoi inquiéter une équipe forte en individualité et sereine, ce qui... n'est pas le cas du CSP.

Que donne Lille au niveau collectif ?
Si l'adresse Lilloise est en chute libre depuis leur bon début de saison (après avoir été un temps 3ème, ils sont désormais 14ème !). Mais Lille est une équipe qui se bat. Pour preuve, c'est la meilleure équipe aux rebonds offensifs et la 2ème équipe qui intercepte le plus de ballons. Donc une équipe agressive ! Pour le reste, rien de bien particulier, ni dans le mauvais, ni dans le bon.

En résumé, à Beaublanc, ce match ne devrait pas faire peur et devrait même être l'occasion de marquer des points au goal average. Sauf que la zone de turbulence traversée par le CSP en termes de résultats, de jeu et de communication peut faire craindre le pire... Malgré tout, on reste confiants et le professionnalisme des joueurs devrait permettre de s'imposer, on l'espère facilement.

  • Autour du match
  • Commentaires (6)