Playoffs 2019

CSP-Dijon pour que la mayonnaise prenne enfin

Illustration

Le Limoges CSP a besoin d'une victoire à la maison en ce début de saison. Beaublanc ne fait pour l'instant plus peur, les visiteurs se surpassent pour venir gagner, et les limougeauds les laissent faire en "jouant les Père Noël" avant l'heure, dixit PG. Alors samedi soir, il va falloir sortir le bleu de chauffe et enfin montrer que notre défense peut être imperméable pendant 40mn... sans se liquéfier dans les 5 dernières.

Petite revue de l'effectif dijonnais, qui aura peut être affaire à une équipe de Limoges enfin au complet avec Raph Desroses qui va pouvoir rechausser les baskets après sa suspension, Mister Vasco qui pourrait nous amener un peu de dureté dans la raquette, un Sambou en mode guerrier, et un Walker moins naïf en défense et plus percutant en attaque. Et pour la première fois cette saison à domicile, les cerclistes joueront loin des caméras de Sport+ qui ne semblent pas leur porter chance !

L'adversaire


Meneurs

TJ Campbell est un meneur de petite taille comme les aime Jean Louis Borg. Il est capable de perforer une défense à lui tout seul pour déclencher un tir drop devant les pivots adverses et aussi de faire jouer les autres (3,5pds/match). Mais il subit beaucoup de contres sur ses shoots et son tir longue distance n'est pas des plus fiables.
Son backup n'est autre que l'ancien joueur de l'INSEP et du Paris Levallois, Malela Mutuale. Beaucoup plus athlétique que TJ Campbell, il a un jeu à la Jo Go mais en moins talentueux et surtout avec beaucoup moins d'expérience. Mais attention à ce joueur, il peut aller au rebond offensif et mettre des paniers de n'importe où.

Arrières

David Melody, un des plus anciens joueurs de la PRO A, est un joueur fiable, gros défenseur, shooteur longue distance correct même si cette saison son pourcentage est assez faible dans cet exercice. Il sait à peu près tout faire sur un terrain et c'est un leader naturel qui possède une grande expérience du haut niveau. Son remplaçant est Lens Aboudou, dont le frère Jordan joue à Chalon. Très athlétique, il doit encore travailler son shoot. Cependant, il peut prendre des rebonds sur n'importe quel joueur et il est capable de contenir des gars comme Jo Go ou JM Mipoka.

Ailiers

Kevin Tiggs est un ailier longiligne avec un shoot extérieur catastrophique depuis le début de la saison puisqu'il n'a pas encore mis un panier primé (0/8). Il préfère donc pénétrer et courir sur le jeu de transition. Ce n'est pas un défenseur exceptionnel et nos postes 3 devront absolument le jouer en un contre un pour provoquer des fautes. Jérémy Leloup est un JFL très connu, formé au Mans, adepte du catch and shoot. Il perd souvent des ballons sur ses départs en dribble, mais attention à ne pas donner confiance à ce très bon shooteur longue distance, car c'est un joueur de série.

Ailiers Forts

Paul Miller est catalogué comme un 4 fuyant, bon shooteur extérieur, même si sur son premier match il n'a rien mis dedans. Il peut aussi prendre des rebonds et amener de la dureté sous les panneaux. Dans le match contre Chalon il est apparu un peu perdu et il a commis beaucoup de fautes dues à ses mauvais placements. De son côté, Andre Harris est un joueur intelligent, malin et très précieux dans le combat. Ce n'est pas un joueur de stats, mais plus un guerrier au service du collectif.

Pivots

A ce poste Dijon possède des joueurs de qualité mais plutôt de petite taille. Ferdinand Prénom est un pivot jeune, en progrès constant, qui vient de passer la saison dernière en Pro B avec Antibes. C'est un pivot massif (2m03), qui aime jouer dos au panier et qui prend beaucoup de place dans la raquette. Il a de très bonnes mains et possède un shoot fiable dans la raquette avec de très bons mouvs. Zach Moss est le joueur fétiche du coach Borg. C'est un 5 qui fait moins de 2m et qui compense par son physique et surtout par son jeu tout en changements d'appuis et de rythme. Bien sûr, il a l'habitude de jouer contre des joueurs plus grands que lui et il va trouver en Walker un adversaire de Ty (poudoum tchiii). Celui-ci va apprendre beaucoup de son face à face contre Moss mais malheureusement pour Limoges, il risque surtout de se faire avoir par ses feintes.

Analyse

Alors que penser de cette confrontation entre deux équipes qui pourraient être très proches au classement final ?
Si Limoges joue son jeu tout en mouvement, avec des écrans bien posés, une défense de fer et un jeu en transition efficace, Dijon n'aura aucune chance de gagner. Par contre si le CSP laisse les bourguignons installer leur jeu et contrôler le rythme de la partie, ça pourrait devenir compliqué et Beaublanc risque de gronder.

Attention en particulier à ne pas laisser trop de tirs ouverts, car Dijon possède des joueurs qui peuvent faire très mal sur une série. Ce n'est pas une équipe qui produit du jeu, mais qui défend sa raquette et qui joue beaucoup sur la transition. Elle est aussi capable de faire une bonne défense de zone press.

Samedi soir, Limoges doit absolument l'emporter pour prendre un avantage certain dans la course au maintien, laissant Dijon à 2 victoires derrière au classement (euh pardon, 40% derrière, puisque la ligue trouve ça plus compréhensible ;-) ), et pour régaler ses supporters un peu frustrés depuis le début de la saison à domicile. Et si Bavcic pouvait enfin se réveiller et montrer qu'il est un bon joueur... ce serait évidemment un plus pour l'équipe. En tout cas, il est prévenu : s'il ne veut pas se faire cuisiner par le staff, il devra se méfier de Cook, arrivé ici pour lui mettre la pression !

  • Autour du match
  • Commentaires (31)