Playoffs 2019

Chalon, un gros poisson du championnat

Illustration

Temporairement rejoint en tête du classement par Le Mans, Dijon et Paris, victorieux samedi soir, le Limoges CSP se déplace à Chalon. L'élan, doté d'individualités parmi les plus talentueuses de ProA, est lancé sur une bonne dynamique et va tout faire pour empêcher le CSP de creuser de nouveau l'écart... Présentation.

La fin de saison en bref

Le calendrier du CSP en cette phase retour n'est pas évident.
Il va falloir aller à Chalon (qui joue sa place en playoffs), recevoir Gravelines (qui n'a déjà plus grand chose à jouer), aller à Dijon (qui joue sa place en playoffs), recevoir Antibes (qui lutte pour sa survie en ProA), aller à Villeurbanne (qui joue sa place en playoffs) et enfin recevoir Paris (qui joue sa place en playoffs).

A part peut-être celui de Gravelines, tous les matchs devraient avoir un enjeu jusqu'à la dernière journée.
C'est ce qui nous fait dire que ce déplacement à Chalon/Saône est un peu le début des playoffs pour Limoges. Finir premier de la phase régulière pourrait permettre de jouer plus souvent à domicile en playoffs : avantage d'autant plus précieux que le titre ne joue désormais plus à Bercy, mais "à la maison".

L'équipe

Chalon est sur une dynamique positive : l'élan vient successivement de gagner contre Villeurbanne et de remettre Cholet à sa place. AJ Slaughter est en pleine forme et le jeune Clint Capela claque les double-double presque à chaque sortie.

AJ Slaughter est le meilleur marqueur de ProA. Il a toute la confiance de son coach, toute la liberté offensive qu'il veut. Il est dépositaire du jeu débridé de Chalon et il aime jouer de la sorte. Ses pénétrations, ses shoots longue (voire très longue) distance, ses passes décisives font le bonheur de son coach JD Choulet. En plus, il peut alterner sur les postes 1 et 2.

Steed Tchicamboud reste le patron de cette équipe, c'est lui qui donne le ton et qui pousse une gueulante quand le besoin se fait sentir. Son expérience et sa faculté à faire toujours la même chose depuis plus de 10 ans le rendent indispensable à son équipe. Même son backup Walker n'arrive pas à lui grappiller des minutes alors que pourtant c'est un renfort américain de qualité arrivé en février.

Kris Joseph est le poste 3 idéal : grand (2m01), bon rebondeur, agressif vers le cercle, un shoot à 3pts correct et surtout un très bon défenseur. Avec Jordan Aboudou dit "Balou", il forme une des paires d'ailier les plus fortes du championnat. Ils sont très complémentaires dans le jeu et leur physique d'athlète leur permettent de pouvoir défendre sur n'importe quel adversaire. Pas simple pour les équipes adverses parce que s'ils switchent sur les écrans, ils ne sont pas forcément en déficit physique - et se retrouvent même parfois contre des joueurs plus frêles qu'eux.

Le secteur intérieur n'est pas en reste. Clint Capela n'est pas encore au sommet de son art, mais il s'en rapproche de jour en jour. Il est quasiment en double-double sur tous ses derniers matchs. La NBA lui fait du pied et son coach lui donne les clés de la raquette. Excellent rebondeur, contreur génial, et attaquant de bon niveau, ce jeune joueur va faire parler de lui dans les prochaines années.
Ilian Evtimov reste un shooteur longue distance fiable, s'il prend feu il devient compliqué de le faire douter.
Jon Brockman est moins prolifique qu'il ne l'était à Limoges, mais sa rotation avec Evtimov amène d'autres solutions, surtout au rebond offensif, ce qu'il affectionne le plus.
Il reste JBAM qui est sous-utilisé cette saison. Il vient de claquer un gros match la semaine dernière à Cholet, à lui d'être efficace en sortie de banc.

Dernières confrontations

Limoges 92 - 88 Chalon (ProA, 2013)
Limoges 71 - 74 Chalon (ProA, 2013)
Chalon 83-77 Limoges (ProA, 2012)
Chalon 76-78 Limoges (Match des champions, 2012)
Chalon 83-75 Limoges (Finale de Coupe de France, 2012)
Limoges 71-79 Chalon (Finale de Coupe de France, 2011)
Limoges 93-62 Chalon (2011, ProA)
Chalon 81-60 Limoges (2010, ProA)
Limoges 86-83 Chalon (2009, 1/8 de finale de Coupe de France)
Limoges 82-85 Chalon (2004, ProA)
Chalon 75-74 Limoges (2004, ProA)
Chalon 89-82 Limoges (2003, ProA)
Limoges 86-68 Chalon (2002, ProA)

Forme des équipes (en ProA)

Chalon/Saône V V D V V
Limoges D V V V D

Analyse

Comme vous pourrez le constater, Chalon a beaucoup d'arguments pour contrer le jeu limougeaud. D'ailleurs, les deux équipes qui s'apprêtent à en découdre sont peut-être les plus talentueuses de ProA sur le papier. Ce sera un vrai test pour le CSP qui pourra lancer le sprint final de la saison régulière, ou... au contraire, tasser un peu plus un classement déjà dense, et rentrer dans le rang...

Si Green dort comme contre Le Mans, il va se faire piétiner par AJ Slaughter et le match sera très vite plié. Acker, pour sa part, devra rester *au moins* au niveau qui est le sien depuis 3 matchs. Notre secteur intérieur risque de ne pas être à la fête avec la ribambelle de rebondeurs de haut niveau que possède Chalon.

Le jeu de Choulet, c'est un maximum de prises de risque en attaque et une défense de fer pour relancer le jeu rapide. Si Limoges parvient à contrôler le rythme de la rencontre, une chance de l'emporter se présentera. Mais pour ce faire, il faut jouer en équipe, défendre fort et collectivement pour avoir des rebonds propres et exploitables sur le jeu rapide. Comment ça, on se répète ?

  • Autour du match
  • Commentaires (18)