Playoffs 2019

Bourg, tout sauf un cadeau

Attention danger ! Le promu en pleine bourre, emmené par le MVP de ProB en la personne de Peacock, est la bonne surprise de cette saison et vient de taper l'ASVEL et la SIG. Malgré la fatigue du match d'Eurocup, le CSP ne devra pas prendre cette opposition à la légère surtout que la suite du programme en ProA sera coton. Présentation

Gagner à Villeurbanne alors que les Rhodaniens étaient invaincus depuis le début de la saison, ça donne une idée de ce que peut réaliser cette équipe. Les Bressans jouent ensemble, c'est très collectif et - en plus - ils sont en pleine confiance après leur victoire sur le fil face à Strasbourg (sur le fil, mais dans les règles n'en déplaise aux vice-champions ! Bisou VC).

L'effectif :

Les meneurs :

Lance Jeter est un monstre physique, 1m91 pour 102kg de muscles. Une star au Pays-Bas, où il a été 2 fois MVP du championnat. Pour le moment il vaut 7pts, 2,5rbds et 4pds par match en ProA - autrement dit, beaucoup moins. Très rapide balle en main, son physique lui permet de poster beaucoup de meneurs. Sa puissance l'amène souvent prés du cercle pour finir en layup ou au dunk. Du travail pour Dru Joyce et Danny Gibson.

Garrett Sim est un habitué des deuxièmes divisions. On aurait pu croire qu'il aurait du mal à s'adapter à la ProA, mais il a finalement les même stats qu'en ProB. Excellent shooteur de loin (43% à 3pts), une super vision du jeu, il s'entend très bien avec Peacock, il sait le mettre en valeur. Encore du travail pour nos postes 1. Avec sa réussite aux tirs, il peut être décalé en 2. Bouillant dans le money-time.

Les extérieurs :

Chase Simon est d'abord un leader offensif partout où il est passé. Mais il est capable de tout faire sur un terrain. il a déjà dans sa carrière réalisé plusieurs fois des triples doubles. Pour cette saison, il tourne à 12pts, 3rbds et 2pds de moyenne. C'est un poste 2/3 longiligne, avec de bonnes mains et un sens du jeu. C'est un basketteur doté d'un bon QI basket qui s'intègre bien dans un collectif.

Mérédis Houmounou a joué plus de 300 matches dans l'antichambre. Champion de France ProB en 2017. Médaille d’Or au Championnat du Monde 3x3 Mixte. Médaille d’Argent au Championnat du Monde 3x3 (Athènes, Grèce). C'est le joueur qui se tape le clutch player d'en face. Très fort en défense, une grosse envergue, sa mobilité lui permet de défendre sur des postes 2 ou 3. Le genre de mec qui peut vous pourrir une soirée quand vous l'avez sur vous toute une rencontre.

Maxime Courby a été formé à Gravelines. Meilleur tireur à 3pts deux années de suite en ProB. Donc vous l'aurez compris, son jeu est beaucoup basé sur le catch and shoot derrière les écrans. Bon défenseur, ses 2 mètres en font un rebondeur des 2 côtés du terrain. Il est dans sa 27ème année, c'est à dire les meilleures années de sa carrière.

Mathieu Wojciechowski est bien connu des Limougeauds. Il est parti cette saison pour gagner du temps de jeu (+3min seulement en moyenne, mais il prend plus de responsabilités et ses stats s'en ressentent). Il est à 5,4pts à 46% à 3pts et 3,5rbds. Il mériterait de fouler davantage le parquet vu sa rentabilité. Son physique lui permet de prendre des rebonds, et son état d'esprit le pousse à être intense : "Wojcie" est toujours un vrai guerrier sur le terrain. Récemment blessé, l'international polonais est incertain pour ce match

Antoine Mendy ne sera pas là, il est blessé pour un long moment et ce sera une rotation en moins qui valait 14.7min, 6.7pts, 1.6rbds et 1pd. Arrivé pour palier les absences d'Houmounou et Wojcie, il s'est rompu le tendon d'Achille à l'Astroballe après seulement 3 matches sous le maillot bugien. Ancien palois...

Les intérieurs :

Kevin Dinal arrive d'Orléans. La saison dernière il n'a pas amené ce qui était attendu lors de la descente des Orléanais. Formé à Levallois, il explose en Nationale 1 puis continue à progresser en ProB, mais depuis qu'il est arrivé à Dijon en ProA, il tarde à confirmer. Cette saison, il ne force rien, tire peu mais ne gâche rien. Son temps de jeu est de 9min en moyenne, il est une rotation au poste 4 ou 5.

Youssou Ndoye est Sénégalais, il a été formé au USA à St Bonaventure University (NCAA I), puis au Austin Spurs (NBA D-League). Il a démarré sa carrière européenne en Pro B à Bourg ou il a participé à la monté. C'est un poste 5 old school. Il est fort dos au panier, il s'entend très bien avec Peacock, le jeu poste haut poste bas est super bien huilé à Bourg grace à ses 2 joueurs. Il ne faut pas oublié ses 2m12 et son envergure. Il vaut 11pts et 6rbds/match.

Zach Peacock est passé par Cholet en 2014, il valait 13pts et 6rbds. Après un passage par la Dé Turque, il est revenu en Pro B à Bourg ou il a tout cassé. Et cette saison, il vaut 22pts et 7rbds. Adroit de loin, 21-37 à3pts 56.8%, il est bon en 1c1, sur jeu placé, au rebond offensif, au contre. enfin vous l'aurez compris, c'est un gros client. Pour imager, Charle Kahudi a eu beaucoup de mal le week-end dernier à le contenir. Ca classe un joueur.

Gilvydas Biruta s'est blessé face à Strasbourg et risque une indisponibilité longue durée. La JLB est à la recherche de son remplaçant. Qui a dit poissards ?

Le duel :

Si on prend Jaiteh / Peacock, le pauvre Limougeaud risque de se faire marcher dessus. Mais pourtant, il faudra trouver une solution pour contenir le MVP officieux du championnat. Mam devra donc sortir un gros match, notamment en défense, et tout le monde devra se mettre au diapason pour contrôler au mieux la raquette.

L'analyse :

Bourg ne fait aucun complexe cette saison, et cette équipe "poil à gratter" montre qu'elle peut battre n'importe quel adversaire - notamment sans pression, à l'extérieur. C'est le genre de formation dangereuse, qui joue libérée, avec une grosse confiance et une défense qui tient la route. Peacock est la réponse à tous leurs problèmes.

Limoges est en pleine confiance aussi, malgré le faux-pas dijonnais. Avec la qualification pour le top 16, le haut de tableau en Pro A et un Beaublanc rempli, cette rencontre doit être le cadeau de Noël des joueurs à leurs supporters.
Finir l'année civile sur une victoire à domicile serait un signe positif pour la suite de la saison, et enverrait une information aux autres prétendants au titre.

Accessoirement, une victoire qualifierait le club pour la Mickey-Cup même si cela n'est pas un objectif en soi... La compétition estampillée LNB tombe mal avec un calendrier TOP16 qui demandera de la récupération et il n'est pas certain que le club en fasse un objectif. L'intérêt d'une victoire face à Bourg réside plutôt dans la sécurisation de points en vue des playoffs que dans un A/R à DisneyLand Paris.

PS : A nos lecteurs/commentateurs, merci de vos encouragements, on ne lâche pas le rythme, heureusement les repas de fêtes nous redonnent de l'énergie ;)

  • Autour du match
  • Commentaires (17)