Playoffs 2019

Boulazac pour clore 2018

Illustration
Le Père Noël est passé un peu en avance au CSP avec son 5/5, il s'appelle François Peyronnet ! Va-t-il continuer sur sa lancée et offrir une 6ème victoire consécutive à Beaublanc face à Boulazac ? Rien n'est moins sûr tant nos voisins sont plus dangereux cette saison et ont déjà scalpé Monaco Nanterre et Pau cette saison. Présentation.

L'effectif :

Sauvé par Béral et la Béarn-connection Blois qui ne possédait pas de centre de formation, le BBD est encore en Jeep Elite. Une seconde chance pour essayer de rester à ce niveau, avec un recrutement JFL pas si mal que ça, et des étrangers d'un niveau plus que correct.

Les meneurs :

Kenny Chery est Canadien, 4ème saison pro, il arrive d'Espagne ou il était le 9ème marqueur du championnat. Ça classe un joueur vu le niveau Ibérique. Des appuis de folie, qui lui permettent de faire des cross-over pour casser les chevilles des adversaires. Il vaut 15,5pts, 3rbds et 4pds par match. C'est un métronome aux LF et avec sa faculté à provoquer des fautes, il peut passer sa soirée sur la ligne.

Remi Lesca sera et restera toujours une tête à claques un meneur de rotation. Son caractère et sa faculté à faire lever Beaublanc par des tirs longue-distance en fait un vrai poison (une fois par an à Limoges... le reste du temps c'est un médiocre). Le Palois aime provoquer le public limougeaud, et les supporters le lui rendent bien.

Victor Mopsus est tout jeune, il n'a pas de temps de jeu, mais il est là pour apprendre. Fils de Laurent, ex-savonneur de planches professionnel sur le banc béarnais, éternel assistant coach qui ne devenait head-coach qu'à la faveur des évictions. Formé à Chalon, Victor possède le record de précocité en ProA (15 ans 3 mois 10 jours).

Les extérieurs :

Travis Leslie arrive de Levallois. Joueur de 1c1, adroit de loin, bon dribbleur, un peu trop perso à mon goût et à celui de son coach puisqu'il n'est quasiment jamais dans le 5. Il reste une valeur sure en Jeep Elite, il est comme un poisson dans l'eau dans son rôle d'energiser.

Jerome Sanchez est un peu juste pour la Jeep Elite, mais c'est un défenseur de bon niveau. Il se bat sur tous les ballons, donne 200% de son énergie, il joue pour l'équipe plus que pour lui. Le genre de joueur qui travaille beaucoup, qui n'a pas des qualités physiques exceptionnelles, mais qui compense par la volonté et le cœur.

Raymond Cowels arrive de Toulon pour rester en Jeep Elite. Poste 2 shooteur, sa carrière a démarré vraiment la saison dernière. All star dès sa première année, grâce à son tir longue distance. Il n'a pas encore trouvé son rythme de croisière à Boulazac, mais attention au réveil du volcan.

Lasan Kromah arrive de Roumanie, et c'est une très bonne recrue. 18,5pts et 6rbds par match. Mais il est blessé depuis un long moment. C'est une grosse perte pour le BBD.

Stephan Gauthier est un pure produit du BBD. Il essaye de se mettre au niveau, mais il a du mal. Pas vraiment adroit de loin pour un poste 2 c'est dommage, il compense par sa défense et sa volonté, mais c'est quand même très dur pour lui.

Les intérieurs :

Jean-Frederic Morency arrive de Limoges. Il a gardé ses qualités de défenses, sa faculté à être dur sur l'adversaire. Il a perdu son tir à 3pts, il est à 1/7 depuis le début de saison. Il est toujours dissuasif dans la raquette, et son temps de jeu est en augmentation par rapport à Limoges. Un joueur de devoir qui devrait accepter de ne pas être un attaquant pour appartenir à des équipes de très haut niveau dans un rôle de chien de garde défensif.

Akil Mitchell a déjà été vue à Antibes en 2015. Il avait fait une saison correcte. Il est parti en G-League où il n'a pas été bon. Depuis son arrivé en Périgord, il tourne à 10pts, 6rbds et 3pds. Joueur complet, bondissant, il est capable de faire beaucoup mieux, mais il n'a pas encore trouvé l'adversaire qui lui permette de montrer tout son potentiel.

Nicolas De Jong est arrivé au BDD pour une raison simple. Il ne voulait pas jouer deux fois par semaine. Il vient d'être papa et il voulait être présent pour son enfant. Une excellente recrue pour Boulazac, il est capable de gros cartons, il mettra de toute façon ses 15pts par match quel que soit l'adversaire. il prendra aussi ses 5rbds. Certainement LA recrue de l'année pour le BDD.

Nianta Diarra a été formé au Havre, mais c'est à Antibes qu'il a explosé. Il a profité de la blessure de Tim Blue pour gagner des minutes et c'est comme cela qu'il a enchainé les double-doubles. Son gros point faible reste les LF ou il tourne à un magnifique 43%. Joueur dur, gros défenseur qui possède un bon timing au contre.

Le duel :

De Jong/Miles sera le duel a surveiller. Le Périgourdin va marquer ses points, reste à savoir si le Limougeaud sortira le genre de match qu'il sait faire depuis quelques rencontres.

L'analyse :

Vous l'aurez compris, Boulazac a une équipe portée sur la défense et Limoges tout le monde le sait sur l'attaque. Le coach Limougeaud a dit dans la presse locale qu'il voulait bien laisser ses joueurs libres en attaque, mais en contrepartie, il leur demande de faire tous les efforts en défense. Et soyons clair pour le moment ça fonctionne. Limoges tourne à 99Pts sur les 4 derniers matches, ce qui est très fort quand on sait qu'il y a eu 3 rencontres à l'extérieur.

On ne va pas se le cacher, si Limoges défend et est adroit, Boulazac va passer une mauvaise soirée. Par contre si on laisse des largesse en zone arrière, et qu'on n'est pas dans un grand soir en termes d'adresse, il va falloir un Beaublanc en feu pour éviter la sortie de route.

  • Autour du match
  • Commentaires (18)