Playoffs 2019

Analyse type d'une défaite type

Dans un Beaublanc encore plus résigné que révolté, le CSP s'est une nouvelle fois vautré sur le score de 88 à 94 face à plus fort que lui, laissant les play-offs s'éloigner un peu plus... Analyse type d'une défaite type.

NDLR : les parties rédigées [entre crochets] pourront être remplacées à souhait lors de prochaines joutes toujours plus palpitantes.

Comme attendu, Beaublanc a réservé un accueil personnalisé à l'encontre de ce cher [Jean-Denys Choulet].

Devant les caméras de [MCS], Limoges a vite laissé [Châlon/Saône] prendre le contrôle du match. Diminués dès la 5e minute par [les 3 fautes d'un Zerbo] pourtant combatif, les cerclistes subissaient trop le jeu, donnant l'impression d'évoluer à l'extérieur...
Alors que [Devin Booker] alimentait la marque, bien servi par un [John Robserson] qui s'est amusé de la défense haut-viennoise pendant tout le match, seuls [Léo Westermann en mode caviardise] et [Will Daniels, très incisif] semblaient montrer un niveau suffisant pour rester dans la roue des [Bourguignons].
Et quand Limoges revient à hauteur de son adversaire dans le 3e quart-temps, c'est à la faveur d'un [8-0] que [Jeremy Hazell] et les siens ont remis le CSP à sa place : dans le ventre mou d'un championnat bidon.

On n'a pas aimé

- Prendre [94 points] à domicile avec un coach serbe.

- Vous noterez l'absence de crochets quand j'évoque la trouille de Gatens qui ne prend pas un shoot (et quand il en met un, les trois nains gris décident sans faire appel à la vidéo que c'est au-delà des 24s)

- Pas de crochets non plus pour Payne, Traore et Diawara qui continuent de faire de leur mieux pour gagner leur place dans un coin de notre tête qui compte déjà des Petro, Batista, Curtis, Costner... un beau panthéon dans la peinture !

- Nobel Nobel Nobel... un jour clutch, un jour à côté de la plaque... et aujourd'hui, devinez quoi ?!

- On pensera à souligner également l'excellente performance, une fois n'est pas coutume, du trio arbitral qui a joué le rôle confié par "LA" Ligue en éteignant à plusieurs reprises toute velléité de retour limougeaude. Autant la faiblesse technique, le manque de réussite, les trous en défense, font partie du jeu... autant certaines décisions des nains gris sont inconcevables voire révoltantes.

- La provocation sans limites de la LNB qui n'attend qu'un débordement pour faire plonger le CSP sur tapis vert (comme s'il en avait besoin, d'ailleurs)

- Sortir du Palais des Sports sans mots et se dire tout simplement qu'il faut se faire à l'idée de la saison blanche qui se profile... Pour la ProA c'est pas loin d'être cuit désormais (je vous laisse voir le classement), pour l'Eurocup on sait que ça passe par un exploit, et la Coupe de France, en plus d'être une maigre consolation, reste aléatoire avec 3 matchs secs à gagner sans aucun droit à l'erreur. Bienvenue en 2016.

  • Autour du match
  • Commentaires (78)