Présaison CSP 2018/19

Un bonus au Rhénus ?

Voilà un avant match qui sera facile à faire tellement il y a de choses à dire. Strasbourg nouveau vainqueur de la coupe de France contre un Boulazac bien faible a (enfin) réussi à gagner un titre, mais bon avec leur effectif et leur adversaire l'inverse eut été une faute professionnelle (ou une habitude ?). Alors choucroute/bière* ou mauricette/Pinot gris* ?
Edit : Selon le site off, Samuels sera finalement de la partie

Revenons donc à nos moutons et regardons de plus prés cette opposition entre le second du championnat qui sort d'une branlée chez elle contre Monaco, et Limoges qui vient de gagner sans la manière contre Boulazac à la maison (on est bien d'accord que 19pts face au BBD ce n'est pas terrible... donc les 20 en finale de CdF se passent de plus de commentaires).

L'effectif :

5 nouvelles recrues depuis le début de saison pour les Alsaciens. Collet qui disait que ce n'était pas normal de prendre des joueurs après janvier pour changer la valeur d'une équipe, a certainement changé d'avis.
Si on regarde le groupe de Strasbourg, on ne peut que dire Bravo. Arriver à mettre en France autant de talent dans une même équipe, il faut avoir beaucoup de moyens et des talents de négociateurs de haut niveau (et ne pas payer son coach sur 10 mois parce que la FFBB prend en charge le reste ça doit aussi aider un petit peu...).

Vous pouvez retrouver l'effectif complet ici
Vous pouvez retrouver l'analyse du match aller ici

Miro Bilan : Croate de 2m13 qualifié en octobre 2017. Un vrai poste 5 avec un gros jeu dos au panier, joueur complet, avec de bonnes mains et un sens de la passe que Collet apprécie avec son jeu sans ballon. Il vaut 13pts et 7rbds par match. On aurait pu penser qu'il serait meilleur au vu de son gabarit et de son talent mais il manque un peu de vitesse et d'athlétisation pour notre championnat et souffre du syndrome des pivots mastocs en ProA.

Dee Bost : Qualifié le 18/12/2017, de nationalité Bulgare, comme son nom l'indique (alors que rappelons-le le recrutement de l'ukrainien Pooh Jeter était scandaleux du côté du Rhénus il y a quelques années). Il a fait une grosse saison à Monaco l'année dernière. Ce qui lui a ouvert des opportunités pour signer en Lituanie. Mais la mayonnaise n'a pas pris, alors il a trouvé un contrat en Alsace. Son talent réside dans sa vitesse d'exécution, sa faculté à sortir du banc comme "energizer". Il peut mettre des tirs de loin, mais il préfère jouer sur la fixation passe ou finir dans le cercle. Avec ses 1m88 il peut dunker et ce sans forcer. Bost revient d'une petite blessure, mais apparemment vu le match qu'il a fait en finale de coupe, il va beaucoup mieux.

Damien Inglis : qualifié le 11/01/2018. Il venait de se faire couper par son club de GLeague. Après avoir été drafté par les Bucks de Milwaukee, il a essayé en vain de trouver sa place en NBA. Mais il est parti trop tôt : sa formation individuelle n'était pas terminée. Certes il possède un physique interessant, une puissance fabuleuse et un tir correct, mais il lui manque un vrai dribble et des mouvements de poste 4. Il vaut 6pts et 3rbds en Jeep Elite (ce qui est peu pour un potentiel NBAer). Il faut souligner son impact physique en défense, c'est aujourd'hui son fond de commerce.

Levi Randolph : qualifié le 8/02/2018 après la blessure de Pape Sy. Poste 2 américain, il n'a jamais été drafté. Il a tenté de percer en GLeague mais c'est en Italie qu'il s'est fait un nom. Il arrive de Sassari, sa taille (1m96) lui permet de défendre sur des poste 3. Gros shooteur de loin, il sait aussi courir et surtout se démarquer pour jouer dans les intervalles. Il n'a pas l'air d'être un gros leader, mais sait on jamais...

Florent Pietrus : qualifié le 8/02/2018. Le poste 4 made in Collet. En équipe de france il était le patron de la défense. Il est connu pour se brancher avec un joueur à chaque match et pour lui fair péter un plomb. Sinon, on le connait tous, mais surtout on connaissait l'ancien Florent. Parce qu'avec les années, il a beaucoup plus de mal à avoir un impact dans le jeu. Il doit avoir une mission dans les vestiaires, pour booster ses coéquipiers, ce que ne sait pas faire son coach.

Le duel :

Wright/Bost vs Joyce/Gibson les postes 1 limougeauds devraient être dominés mais on ne sait jamais si Joyce sortait de sa boite qui est fermée depuis un moment ce serait une excellente idée.

On peut aussi souligner le duel des poste 5 entre Samuels et Bilan-Labeyrie, mais le Limougeaud ne devrait pas être de la partie suite à sa blessure aux adducteurs. Le duo Jaiteh/Conklin aura du boulot et Bazille peut-être des minutes à gratter.

L'analyse :

Une stat résume bien Strasbourg. Quand Labeyrie et Bilan sont à moins de 10pts, la SIG perd à chaque fois son match. Donc on sait ce qu'il reste à faire. Les systèmes de Collet sont tous connus, si son équipe se retrouve mal menée dans les dernières minutes, il panique et fait paniquer ses joueurs comme au match aller et comme la plupart du temps.
Il est tellement prévisible que l'on pourrait presque écrire le scénario du match dès aujourd'hui. Pas le déroulement du match, mais le 5 majeur, les rotations et dans quel ordre, voire les minutes d'entrée et sortie de ses joueurs.

Mais laissons un peu de suspense, et s'il vous plait messieurs les Limougeauds, perdre contre Pau c'est mal, mais si vous voulez réussir votre saison, gagner à Strasbourg laverait (presque) l'affront Palois. Alors sortez nous une envie comme vous savez le faire, mettez la pression sur les épaules des Alsaciens, et vous verrez qu'ils ont du mal à la gérer c'est une marque de fabrique chez eux.

*L'abus d'alcool nuit à la santé, consommez avec modération

  • Autour du match
  • Commentaires (18)