Présaison CSP 2018/19

Toucher Cholet

Illustration

Comment reconquérir son public ? Voici LA question de ce week-end pour le Limoges CSP.
Perdre deux matchs de suite ce n'est pas la fin du monde, mais c'est surtout la manière qui est inquiétante.
Fred Forté a expliqué dans la presse cette semaine qu'il était compliqué de changer les mentalités et de mettre en place une autre philosophie.

Je cite : « Ça demande beaucoup d'adaptabilité et c'est évident que chacun doit faire un pas vers l'autre. On ne peut pas mettre en place un système aussi différent sans qu'il y ait des résistances au changement, un temps de compréhension. Il y a un niveau d'exigence extrêmement élevé de la part du coach. Le système est figé, mais à l'intérieur de ce système, les possibilités sont importantes. Le cadre est rigide, mais sur le terrain, c'est aux joueurs de faire le bon choix. »

Le plus inquiétant est que le coach avait dit qu'il fallait laisser du temps à cette équipe, et qu'au mois de décembre, on verrait le véritable visage du jeu limougeaud. -28 et -18, ouille ça fait mal. Si c'est ça le style de jeu que souhaite mettre en place P. Giannakis, pardon d'être pessimiste, mais on va droit dans le mur. Mais peut être que le jeu on le verra fin décembre....

L'adversaire

Cholet, plus gros club formateur de la ProA depuis des années. Chaque saison, ce club arrive avec des jeunes qui sont compétents, qui ont le niveau ProA, et même qui sont draftables en NBA. Cette année les projecteurs se tournent vers Rudy Gobert. Un poste 5 jeune (20 ans), de grande taille (2m15), habile de ses mains et surtout motivé par son futur avenir outre atlantique. Ce n'est pas la seule force de Cholet, coach Sousa possède un bon nombre de joueurs qui lui assurent plus de 76pts/match, mais surtout cette équipe perd peu de ballons et son collectif génère presque 17 passes décisives par match.

Les meneurs

Les 2 meneurs sont du même type que ceux de Nancy. Embo est un relanceur, il tire peu à 3pts mais son pourcentage est très bon (42%), il est aussi très bon défenseur. Slaughter est un peu le même type de joueur que Embo, grand pour un poste 1, cela lui permet aussi de jouer en 2 et donc leur association permet d'avoir une équipe qui joue beaucoup la transition et le jeu rapide.

Les arrières

Everett est un électron libre. Il est capable de shooter de loin (même si pour l'instant il n'a pas fait de miracles), et il peut provoquer en 1 contre 1 pour trouver des espaces ou décaler un de ses coéquipiers. Attention c'est le type de joueur qui peut faire basculer un match à tout moment.
Karim Souchu est en feu depuis son arrivée, plus de 56% à 3pts et sur 41 tirs s'il vous plait. On sait à Limoges qu'il est capable de faire des gros matchs offensivement, mais sa régularité en 2012 étonne.

Les ailiers

Jomby est très fort sur le jeu rapide, capable de mettre des paniers de loin. Son point faible est qu'il n'aime pas le contact. Il préfèrera un jump shoot à une pénétration.
Obasohan est un vrai poste 3. Il provoque des fautes, tire de loin, défend très fort et participe au rebond. Depuis le début de la saison il n'a pas fait encore un match de très haut niveau mais il en est capable. Ce serait bien qu'il ne le fasse pas contre le CSP.

Les ailiers forts

Là on touche au point faible de cette équipe. Le seul vrai 4 est Yannis Morin. Un jeune joueur français de 2m08 qui joue 6 min par match pour 2 pts. Donc Vebobe occupe ce poste depuis le début de la saison. J'aime ce joueur parce qu'il joue pour l'équipe. Peu importe ses stats perso, il sera toujours là pour poser un écran, prendre un rebond, mettre une claquette, enfin bref faire le sale boulot.

Les pivots

Par contre sur ce poste, c'est que du lourd. Rudy Gobert que j'ai présenté plus haut, vaut 7pts et 5rbs avec un très haut pourcentage. Il ne tire jamais à 3pts, va au rebond offensif sur chaque attaque et possède un jeu dos au panier performant.
Marcus Goree possède un palmarès intéressant : Champion d'Italie en 2006 - Champion de Russie en 2008 - Champion d'Israël en 2003. C'est un vrai 5 de 2m01, très bien posé sur ses appuis, pas facile à bouger et à contourner. Il va nous faire mal, c'est certain. Il vaut 15pts et 6rbs par match.
Et enfin, Travon Bryant, déjà vu à Pau et au Mans, n'est pas compliqué à décrire : il shoote de loin, prend des rebonds (4rbs/match), met des points (10pts/match) et fait des passes décisives. Avec ses 20mns de jeu en moyenne, et une évaluation de 10/match, il est tout simplement la meilleure doublure du championnat à ce poste.

La forme des équipes

Limoges DVVDD
Cholet VDVDV

Les dernières confrontations

Limoges 66-70 Cholet (2011, ProA)
Cholet 77-67 Limoges (2010, ProA)
Limoges 88-94 Cholet (2004, ProA)
Cholet 80-52 Limoges (2003, ProA)
Limoges 84-88 Cholet (2003, ProA)
Cholet 108-82 Limoges (2002, ProA)
Limoges 66-67 Cholet (2002, ProA)

L'analyse

Le jeu intérieur choletais devrait selon toute vraisemblance nous laminer sans aucun problème. Brockman cachera un peu le déficit limougeaud, mais il ne pourra pas tout faire. Sur les autres postes, nos ailiers devront être d'un très haut niveau pour contrebalancer les faiblesses de notre jeu intérieur.
Mais surtout, ce qui fera pencher la balance d'un côté ou de l'autre c'est l'envie et la détermination qu'auront les joueurs du CSP dans ce match.
Peu importe la philosophie du coach, la mauvaise série à Beaublanc ou encore les sautes d'humeur de Desroses, il faut venir pour tout donner sinon le résultat sera sévère et les supporters encore déçus... et probablement mécontents !!

  • Autour du match
  • Commentaires (85)