Présaison CSP 2018/19

On a (enfin) gagné !

Illustration

Au terme d'un match indécis, Limoges bat Cholet 79-70. On ne va pas le cacher, on a eu chaud mais qu'elle fait du bien cette victoire ! Autre fait de la soirée, Fred Forte annonce le licenciement pour faute grave de Raph Desroses au micro de FBL. On en parle plus bas.

Mais commençons par le match !

Cette fois, nous avons eu droit à un match, contrairement à la dernière prestation limougeaude à domicile. Soyons clairs, le match n'a pas été beau et il reste beaucoup de travail avant de voir du beau basket à Beaublanc cette saison MAIS les cerclistes ont su profiter habilement des maladresses choletaises.

En effet, Cholet, ce n'est plus ce que c'était. Sincèrement, l'adversaire du soir, bien qu'assez adroit au delà des 6,75m dès que le défenseur laisse 50 cm d'espace, est assez pauvre tant offensivement que défensivement. Peu de pénétrations, des boulevards en défense et que de fautes concédées ! Sincèrement, moi qui m'attendait à voir le CB démonter notre CSP, je suis assez déçu par le peu d'envergure de cette équipe.

Bref, Limoges a gagné grâce à une volonté défensive omniprésente et tout le long du match et un superbe Sambou Traoré. Au four et au moulin, Sambou a défendu, intercepté (5 fois), provoqué des fautes (6) et apporté son éco au scoring (14 pts). Alors qu'ils étaient menés jusqu'à 7 points lors du 3ème quart, Sambou a porté ses coéquipiers vers l'avant et a fait une grande partie. Il n'est donc pas étonnant qu'il ait eu la meilleure évaluation du match (20).

Concernant le fil du match (en résumé): Cholet marque 2 points dans les 5 premières minutes mais gagne le QT1 grâce à un joli missile longue distance au buzzer. Limoges remporte le deuxième et vire en tête d'un petit point. Cholet prend pas mal d'avance dans le 3ème QT (jusqu'à 7 points d'avance, rappelons-le) et prend une option sur le match avant d'imploser sous la pression défensive des limougeauds bien aidés par un Beaublanc reconnaissant des efforts fournis sur le parquet.

On a aimé


La défense tout le long du match et la volonté de prendre les rebonds, pousser l'adversaire au-delà des 24 secondes, les interceptions.

Le match de Monsieur Sambou Traore que l'on retrouve enfin à son vrai niveau. Un joueur de qualité qui revient de blessure et qui est, à l'heure actuelle, notre meilleur intérieur. Espérons qu'il parvienne à maintenir un tel niveau lors des prochaines échéances.

Mac Alarney à 100% malgré sa perpétuelle garde rapprochée et des prises à deux qui l'ont bien privé de shoots qu'il affectionne tant.

Non pas le coaching mais l'attitude de Coach Giannakis envers ses joueurs: Mis à part une fumée sur Boungou Colo lors d'un des derniers temps morts (qui le mérite mais on ne va pas remettre ça sur le tapis ni remettre en doute son investissement), Maître Pannagiotis a plus encouragé ses joueurs que braillé dessus. On a davantage retrouvé l'image du bon père de famille qu'il véhiculait en début de saison avec des petites tapes dans le dos, des encouragements. Bref, on préfère !

On a moins aimé


Le coaching auquel je ne comprends toujours rien. Pourquoi un temps mort juste avant la mi-temps pour aboutir à une action individuelle de Jo Gomis au final ? Pour tromper l'ennemi qui s'attend encore à une remise en jeu compliquée dont seul le CSP a le secret ? Si c'est le cas, c'est bien vu. Sinon, c'est bizarre. Et ce n'est qu'un exemple.

Le mystère Evtimov. Pourquoi PG ne le fait-il pas jouer ? Alors que Walker prend vite des fautes (après avoir pourtant pris des rebonds et démontré plus de gnak que d'habitude), que Zerbo n'est pas dans le coup et que Brockman n'est pas pivot de métier, Monsieur Giannakis ne fait quand même pas entrer Vasco sur le parquet. On n'y comprend rien et je pense que lui non plus.

Le licenciement de Raph Desroses. Ok, c'est pas bien ce qu'il a fait mais franchement, un licenciement pour faute grave semble un peu démesuré bien que nous ne maitrisons pas tous les paramètres. Néanmoins, des excuses publiques ainsi que des travaux d'intérêt général au profit des jeunes pousses du club auraient sûrement été plus appropriés. Après tout, Cantona n'avait pas été viré de Man Utd quand il a violemment attaqué un supporter adverse. Et pourtant, l'acte était bien plus répréhensible.

C'est pourquoi, nous souhaitons bonne chance à Raph Desroses pour la suite de sa carrière. Il est triste de le voir partir de cette façon et nous (la rédaction) le remercions pour sa générosité, sa disponibilité et les très bons rapports que nous entretenions avec lui depuis son arrivée au Limoges CSP. Bref, bon vent Raph comme disent les marins.

Que retenir ?


On a gagné ! et c'est déjà pas mal car Cholet est un gros client. Maintenant, le plus dur reste à venir car il faudra confirmer dès le prochain déplacement à Chalon. Et ce ne sera sûrement pas une partie de plaisir car le Trophée des Champions abandonné aux limougeauds en tout début de saison doit rester en travers de la gorge ds bourguignons !

Wait and see et croisons les doigts !

  • Autour du match
  • Commentaires (30)