Présaison CSP 2018/19

ProA nous revoila !

Illustration

Enfin !
Jusqu'au bout on s'est rongé les ongles ce soir, le verdict du terrain étant resté très incertain jusqu'au bout à Bourg-en-Bresse comme à Vichy qui a bien failli nous propulser en ProA avec quelques minutes d'avance en causant les pires tourments à nos périgourdins préférés.
On retiendra donc que Limoges remonte en ProA deux journées avant la fin du championnat, sur une victoire 83-88.

De l'engagement

Une petite surprise pour commencer, Jean-Michel Mipoka fait partie du cinq de départ, aux côtés de McAlarney, Desroses, Traore et Massie. Les deux Américains se trouvent dès le départ, mais la mire lointaine n'est encore réglée pour personne. Pas effrayés par l'Ogre, Baxter et Volcy répondent plus que présents pour les Bressans. La rencontre démarre sur un rythme très rapide, l'heure n'est pas au jeu placé (12-9, 5°min). Après ces quelques minutes, Desroses rentre à son tour complètement dans son match et exploite avec succès tous les ballons qui lui passent entre les mains, scorant la moitié des points Limougeauds et aiguillant les autres. Traore rate un dunk, puis Boungou-Colo en rentre un qui devrait compter double vu le niveau d'engagement. Les autres Limougeauds sont au diapason, concédant même des fautes inutiles. Bourg en profite pour créer un petit éclat en fin de période, tandis que Limoges n'est pas encore au niveau de l'enjeu. Ça ressemble à un premier quart-temps Limougeaud, somme toute. QT1 : 26-19.

Un sifflet anarchique

Le deuxième quart ne commence pas franchement de la meilleure des manières, avec deux fautes et une adresse fuyante pour les nôtres. Et puis... ZerboGomisGomis, temps mort des Bourguignons. Un Ogre qui se réveille, souvent ça pique un peu. Les talents d'organisation de JoGo font des étincelles (30-30, 13°min), sont tempérament aussi, lui valant une technique. Si on se fie à ce que l'on entend à la radio, on se croit à Beaublanc. Ils ont des supporteurs à Bourg ? Le pauvre Sarre risque de s'ennuyer la saison prochaine ! Les deux équipes font jeu égal dans ce deuxième quart, si ce n'est que les fautes pleuvent sur les Limougeauds et permettent à Bourg de se reconstruire une avance significative (38-30, 15°min). Le côté approximatif de l'arbitrage touche ensuite les Bressans, et des coups de sifflets tout aussi exotiques ramènent Limoges au contact en fin de période. Massie et Kmac se font pas prier pour convertir les lancers gracieusement offerts. L'incertitude est totale après 20 minutes, 41-40, comme d'ailleurs à Vichy (36-36 face à Boulazac) et à la Salle Mu (39-41 pour les filles face à Armentières).

On revient dans le match

Au retour des vestiaires, on attend l'habituel « 3° quart Limougeaud »©. Et à l'entame, on l'a ! La défense (presse tout-terrain individuelle) est nettement plus serrée qu'en première mi-temps, l'attaque n'est pas en reste et Gomis permet à Limoges de passer en tête pour la première fois de la rencontre (45-44, 22°min). Ferchaud a la main chaude de loin et tient les siens à flot. La défense est polarisée, les Bressans plantent tous leurs shoots côté gauche et rentrent tous ceux envoyés du côté droit. Les deux équipes se tiennent dans un mouchoir, passant devant à tour de rôle. Boungou Colo et Gomis enchaînent une belle série pour garder au mieux le suspense à dix minutes du terme (60-60). À Vichy, Boulazac est dominé 66-57 à 5 minutes de la fin.

Et on monte !

On va quand même pas laisser Vichy faire tout le boulot ! La montée oui, bien sur, mais avec la manière siouplait. Le capitaine Limougeaud guide ses ouailles dans la bonne direction, et entraîne avec lui Mipoka et Massie pour offrir 5 points d'avance aux siens. Les tirs lointains pleuvent avec beaucoup de réussite, Traore déflore enfin son compteur aux lancers après un nouveau dunk vendangé. Les locaux ne comprennent pas vraiment ce qui leur arrive (70-79, 36°min). Le temps-mort Bressan arrive évidemment, mais n'est-ce-pas déjà trop tard pour arrêter ce TGV vert en route vers la ProA ? Non, si quelqu'un peut arrêter un TGV, ce sont les contrôleurs... Antisportive pour Desroses, et les locaux reviennent à seulement 4 points. Tiens, on a pas beaucoup parlé de Kmac pour l'instant. Les Burgiens l'ont peut être oublié, mais il est toujours aussi dangereux, même à 8 mètres ! (77-84, 38° min). Le money-time se fait étouffant, Limoges reste handicapé par les fautes. Mipoka enchaîne le très bon (interception précieuse), et le marché stupide avant de provoquer une faute précieuse et d'inscrire deux lancers qui rassurent, et tuent le suspense des derniers instants. Cette fois ça y est, on y retourne !! ProA nous revoilà, Limoges monte sur une victoire 83-88 (pour l'anecdote, Boulazac c'est finalement imposé 76-77 sur le fil après avoir souffert tout le match)

Cette fois on y est

Sur le déroulement du match, Limoges a surtout créé un gros trou en début de quatrième quart plus que dans le troisième comme d'habitude. Le match a été loin d'être simple, mais au final il a basculé du côté qu'on espérait et c'est tout ce qui compte.
On pardonnera sans problème le match très difficile de Milbourne ou Traore, et on saluera plus la perf de Gomis, Desroses ou encore Massie, oh Massie qui mérite décidément l'oscar du meilleur intérieur de France avec encore un match monumental (23 point, 11 rebonds, 34 d'éval).
Desroses confiait à France bleue que les joueurs avaient prévu quelques litres de campagne pour ce soir, ils vont pouvoir les ouvrir avec la satisfaction du devoir accompli. Quant à Fred Sarre, il doit apprécier ce cadeau d'anniversaire (son pot de départ n'était pas aujourd'hui, il est prévu le 16 juin à Bercy)
Après une soirée comme celle là, inutile de faire dans l'analyse de détail ; régalez vous, savourez, public comme joueurs, et samedi prochain rendez vous à Beaublanc pour une fête qui restera dans les mémoires !
Mission Accomplie donc, à deux matches de la fin. Reste encore Aix-Maurienne et Nantes à affronter, à la maison, pour des matches qui seront à envisager comme une préparation pour les play-offs, et en tout cas pas à laisser traîner, ne serait-ce que par principe.
Dernières nouvelles du LABC : après un match plus que serré, les filles se sont imposé 77-75 (même si cette victoire ne suffira pas à les maintenir). Ce soir Limoges était imprenable, qu'on se le dise.

  • Autour du match
  • Commentaires (19)