Présaison CSP 2018/19

On prend les mêmes...

Illustration

Les semaines passent et se ressemblent... les cadets avancent tambour battant même si le parcours semble moins aisé et les espoirs accumulent les déceptions. Les deux rencontres du weekend ont été très disputées mais leur issue a une nouvelle fois sourit aux cadets et été fatale aux espoirs. Récits.

Cadets: Grosse victoire à Boulazac


Les jeunes cerclistes commencent cette nouvelle année sur les mêmes bases qu'ils ont conclu 2010. Par une victoire. Elle inaugure un mois de janvier conséquent pour les cadets du CSP puisque s'ensuivra la réception de Mont de Marsan le 16, un ultime déplacement à Horsarrieu pour clôturer la première phase le 23 et un 32è de finale de Coupe de France face à l'Union Tarbes Lourdes Pyrénées le 30 à domicile.
Intensité défensive, respect des consignes et répartition équilibrée au scoring. Face à Boulazac, l'alchimie collective des limougeauds a fait la différence. Un match comme un condensé de leurs points forts en somme. Forts, il devaient l'être au regard de l'environnement du match. Des supporters provocateurs , un arbitrage parfois incohérent et surtout une belle équipe de Boulazac, revancharde et en net progrès par rapport au match aller. Cette victoire est probablement la performance la plus aboutie depuis le début du championnat pour ce groupe qui n'en fini pas de progresser.
Les limougeauds sont à onze succès, pour une défaite. Ce seul revers, ils l'ont concédé à Mont de Marsan, l'équipe qu'ils recevront dimanche à Jean Le Bail. Les Montois (8 victoires, 4 défaites), grâce à quatre succès consécutifs sont maintenant troisième devant Boulazac et se sont remis dans la course à la qualification en seconde phase, groupe A (les trois premiers de chaque poule et les cinq meilleurs quatrièmes sont qualifiés). Lors de cette avant dernière journée de première phase, un succès des protégés de Nicolas Nedaud, déjà qualifiés, leur octroierait définitivement la première place de la poule et donc un meilleur tirage pour la seconde phase A (poules de 4, le premier de chaque poule accède à la première division). Il effacerait aussi le seul accroc dans leur parcours. Deux plus non négligeables.

Pour Nicolas Nedaud, l'entraîneur du CSP : "C'est une grosse victoire car cela était tout sauf facile. On fait une bonne première période avec 12 points d'avance à la pause et les circonstances du match deviennent difficiles. Mais on a pas lâché l'affaire. Même en étant dans le dur on trouve des ressources qui sont intéressantes pour le futur et on gère correctement la fin, c'est bien. Pour moi, et je l'ai dit aux joueurs, la seconde phase commençait avec ce match. Ils ont vu l'intensité qu'il faut mettre pour s'en sortir, c'est une bonne expérience."

Boulazac 69 - Limoges CSP 75
(17-21, 12-20, 22-17, 18-17)
Salle Agora à Boulazac
200 spectateurs

Les stats du match pour le CSP :

6- Antoine GUILLOUT : 2pts, 2pd, 1int
7- Enzo CHAUME : 10pts, 6rb, 7pd, 5int
8- Bryan COUEGNAS : 7pts, 5rb, 1pd
9- Jean Max DUBAN : 18pts, 3rb, 4pd
10- Mathieu KHALED : 2pts, 3rb, 4pd
11 - Camil CZAJKOWSKI : 14pts, 13rb, 2int, 1ct
12- Guillaume NICOLI : 16pts, 7rb, 1pd, 1ct
13- Sébastien LABROUSSE : 1rb
14- Alexandre LASSALLE: 3rb, 3int
15- Obina ONIRIMBA : 6pts, 9rb, 2int, 2ct

Prochain match dimanche 16 janvier, 15h30 à Jean Le Bail :
Limoges CSP - Stade Montois

DEFAITE DES ESPOIRS MALGRE UN BEAU MATCH


Face aux efficaces pensionnaires de l'illustre centre de formation choletais (archi-multiple champion de France Minimes, Cadets, Cadettes, Espoirs etc...) dont les "produits" s'exportent à merveille (Rigaudeau, Gelabale, De Colo, Séraphin, Beaubois rien que pour les NBAers) les jeunes limougeauds ont plus que résisté pendant... 3 quart-temps !

Les troupes de Sylvain Maurice ont mené la rencontre bien drivés par leurs armes habituelles : un Dubois leader à l'impact offensif considérable et aux mouvements rapides et clairement un ton au dessus de la concurrence. Thomas Cornelly a bien contribué à la gestion du jeu dégage malgré son jeune âge une certaine assurance (qui ne lui évite pas certaines pertes de balles en dribble dommageables à un meneur) et a alimenté la marque de loin. Enfin la boule de muscle Bamba a fait dans son registre en usant de son physique hors normes pour martyriser le cercle à plusieurs reprises. Si un dunk en contre-attaque ne relève pas de l'exploit pour un garçon de son gabarit, ses interventions ligne de fond conclues en smash sont en revanche bien plus prometteuses... une explosivité qui n'est pas sans rappeler un certain Marc M'Bahia. Il reste à Tiegue d'apprendre comme son illustre aîné en son temps à se discipliner et à gérer son énergie débordante.

En toute honnêteté le niveau du championnat espoir est déroutant. Certains éléments ont clairement un avenir pro tout tracé devant eux alors que d'autres joueurs peineront à trouver une NM3 intéressée à leur sortie du centre de formation. Du coup on peut passer d'une action de grande classe à un cafouillage de minimes-filles-département en l'espace d'une minute. Les limougeauds qui souffrent d'un véritable déficit de taille (seuls Thomas Célérier et Matthieu Gamberoni dépassent le double mètre mais ne brillent pas par leur dextérité) ont pourtant mené les deux premières périodes (14-18, 12-12, et même remporté 24 à 30 le QT4) malgré l'absence de Lucas Durand.

Malheureusement, leur "trou" maintenant habituel est intervenu au QT3 et les choletais ont su user et abuser des centimètres de Rudy Gobert qui termine avec l'éval hallucinante de 45 !!! (35pts et 13rbds). On aura également apprécié la maturité et la gestion du jeune Matthieu Robin déjà expérimenté champion de France cadets et espoirs qui ressemble à une sorte de mini Rigaudeau et qui sans faire de bruit et sans jeu flashy émarge à 16pts et 4pds.

Les espoirs cerclistes encaissent donc un rédibitoire -18 au QT3 pour s'incliner dans une dernière période où ils ont couru après le score sans parvenir à rétablir l'équilibre. Score final 84-76 assez frustrant quand on sait que cette rencontre était à la portée des jeunes limougeauds. L'apprentissage est toujours aussi difficile et les passages à vide coûtent toujours aussi cher à ce groupe qui pointe en dernière position du classement malgré de très belles séquences et u potentiel évident. Charge aux responsables Jeff Jouhaud et Claude Bolotny d'attirer des prospects de grande taille pour pouvoir lutter à armes égales avec les autres équipes de ce championnat.

Les stats complètes de la rencontre (la ligne de Lucas DURAND est à cumuler à celle Stanley DUBOIS - erreur de la table de marque)

IllustrationNous vous recommandons également la lecture du dernier MAXI BASKET avec un dossier complet sur les centres de formation (structure, budget, palmarès...) où nos responsables sont intervenus sous la forme d'une interview et expliquent en détail pourquoi le centre limougeaud n'est toujours pas homologué par la fédération.
A lire... ou plutôt déguster, le reportage photos sur les "icônes limougeaudes" à savoir nos illustres anciens reconvertis à Limoges. De Butter à Bonato en passant par Fred Weis retrouvez les anciennes gloires du CSP dans leur entreprise actuelle.

  • Autour du match
  • Commentaires (17)