Présaison CSP 2018/19

Limoges ne se laisse pas prendre au JEU

Illustration

Après trois quart-temps gérés sans forcer, le CSP a mis un coup d'accélérateur fatal au moral et au physique des bressans qui ont flirté avec les 20pts de retard pour finalement recoller 65-78 alors que coach Dule faisait tourner le banc. Avec 6 joueurs à plus de 10pts, Limoges n'a pas forcé et a gardé des forces pour attendre Valence à Beaublanc. Analyse.

QT1-QT3 tout vient à point à qui sait attendre

Sans faire dans la débauche d'efforts, Limoges reste gentiment au contact de la JEU dans le premier QT et laisse espérer les locaux qui compte un point d'avance (21-20) au terme des dix premières minutes. En panne d'adresse longue distance chez Boungou-Colo (2/7) et Schaffartzik (0/3... on est content que ça lui arrive en CdF) et pas très intense, préférant insister sur sa domination physique à l'intérieur, le CSP emmène tranquillement son monde au vestiaire avec une toute petite avance de 4pts (36-40). Pas de coup de tonnerre au retour de la pose, ce qui laisse penser que coach Dule ne s'est pas spécialement agacé et que cela faisait "partie du plan". Limoges reste à portée de tir de Bourg-en-Bresse qui jette toutes ses forces dans la bataille avec beaucoup de courage par Peacock ou Braud mais qui échoue encore à 51-57 avant d'aborder le dernier quart.

QT4 Rien ne servait de courir, il fallait partir à point

Après avoir usé les rotations de la JL, le CSP allait donner le petit coup de rein nécessaire à cet équipe de calibre européen pour laisser sur place le prétendant à la montée en ProA. Gatens et NBC bien servis par Westermann allument derrière l'arc et font plier la défense burgienne qui doit s'écarter faute de prendre la pluie, mais ce faisant, ce sont les intérieurs Daniels et Camara qui malmènent les cercles et font la loi au rebond. Bourg accuse rapidement 10 puis 20 longueurs de retard. La messe est dite. Passées les 5min, Dule fait tourner l'effectif sortant tous ses joueurs à plus de 10 points (NBC, Westermann, Daniels, Traoré, Gatens) laissant à McCalebb, Wojcie, Diawara, Schaffartzik et Zerbo gèrer les derniers instants pour laisser la JEU à 68-75 écart représentatif de la combativité déployée par les pensionnaires de l'antichambre.

UNE VICTOIRE FACILE ?

Honnêtement OUI. Si les 3 premiers QT n'ont pas été rassurants, ils n'ont pas été inquiétants non plus. On n'a pas senti les limougeauds fébriles et à la merci de leurs hôtes du soir. Le mot d'ordre du gestionnaire serbe devait être "économie" sachant que la vraie bataille nécessitant 40min d'intensité serait mardi contre Valence pour le premier match à domicile de l'icône de Belgrade. Imaginons une seconde que Limoges ré-édite l'exploit espagnol, Dule s'installerait instantanément en "PATRON" du vestiaire limougeaud à même de filer des sueurs froides à tous les techniciens de ProA voire d'Eurocup. Comme nous l'écrivons depuis le début de la saison, cet effectif est une somme de talents, pas bien construite certes, mais le talent est là et si Dule parvient à apporter la discipline indispensable pour canaliser ces qualités le Cirque St Pierre pourrait en surprendre plus d'un (même si un renfort en 4 nous semble toujours indispensable surtout au niveau des rebonds). La JL Bourg aussi valeureuse soit-elle, reste taillée pour la ProB avec seulement 3 étrangers et des rotations d'un calibre inférieur aux joueurs du bout du banc limougeaud. En jouant leur chance crânement probablement à 110-120% ils sont restés au contact mais n'ont pû contrer l'accélération finale. Disons que cette rencontre aura été un bon test de la capacité à respecter les consignes du coach et à ne pas s'enflammer trop tôt.

On a aimé

- Voir que les arbitres n'ont pas fait de zèle (Dule a coaché avec Parvaud en prête-nom comme ça arrive sur plein de bancs tous les weekends)
- L'adresse de Gatens mais avec très peu de tirs pris alors qu'on attend plus d'agressivité de sa part
- Westermann qui revit (11pts à 50% à 3pts 6pds seulement 2bp en 21 petites minutes)
- Les 9 rebonds de Daniels, mais on sait que c'était face à des intérieurs de ProB...
- Bo McCalebb... parce que quand il joue c'est Bo !
- L'impression que "ça file droit" dans l'effectif

On n'a pas aimé

- Didier, le commentateur de radio scoop qui emm... ennuie son jeune compère avec ses commentaires vides et sa méconnaissance du basket et de ses acteurs.
- Les 3 fautes de Traoré et Camara en début de QT3. Ces deux mastocs doivent apprendre à gérer les fautes plus efficacement.
- Les économies de France Bleu qui a laissé Jérôme Ostermann au repos
- Le match "sale" de NBC malgré des stats finales respectables, les pourcentages sont très très moyens (2/7 à 3pts et 5/8 aux LF) 14 d'éval avec 15pts est un fait révélateur.
- le peu de temps de jeu de Wojcie qui avait sa place face à des joueurs de ProB
- le petit coup bas de la LNB qui n'a pas qualifié Dule, même si les règlement sont importants, en l'occurrence douter de la qualification d'une icône du basket européen est risible et a bien fait marrer la plupart des observateurs du basket continental. Comment passer pour des glands en une leçon ? Demandez à un béarnais !

  • Autour du match
  • Commentaires (24)