Le dauphin boit la tasse

Illustration

Soir de confirmation pour le CSP qui a enchainé une deuxième grosse performance à domicile, cette fois ponctuée par une victoire - et non des moindres ! La SIG de Vincent Laloose Collet a fait les frais de l'engagement limougeaud de tout instant dans un Beaublanc on fire. Analyse.

Le match

Si la rencontre semblait mal démarrer pour un CSP fébrile qui accumulait les pertes de balle (Gibson dès la première possession), les choses allaient vite changer. Quasiment d'entrée, Kenny Hayes était mis sur orbite par Howard en contre-attaque (voir ci-dessous) et lançait là une prestation de haut vol. Après 10 minutes, c'est bien Limoges qui prenait les commandes (18-16) !

Très vite dans le deuxième quart, Carter donnait même jusqu'à 9 points d'avance sur un rebond offensif. Mais en face, un énorme David Logan (le fameux gars qui a grandi à Chicago, petite ville de province polonaise ! - cf avant-match) maintenait son équipe à seulement 4 unités à la pause (36-32).

Dans le troisième quart, tout semblait plus compliqué des 2 côtés, personne ne parvenant à faire vraiment le break. Il fallait donc attendre le dernier acte pour voir Limoges s'imposer en patron. Grâce à des actions collectives dont le Limousin a été sevré pendant quelques années, jusqu'à jouer l'extra-pass dans la raquette (vidéo ci-dessous), le CSP rendait une nouvelle fois le retour en Alsace un peu plus long à Collet et sa petite troupe.

Clairement, l'apport de Zack Wright, blessé, a manqué à Strasbourg pour rivaliser ce soir. Malgré tout, la victoire est belle et méritée, la manière est celle à laquelle on va prendre goût et s'habituer : ça sent la sueur ! Les moppers auront du boulot cette saison, et c'est tant mieux..

On a aimé

Cette pointe de sadisme qui nous pousse à laisser les cigognes croire à l'exploit pour mieux les abattre en plein vol.

Beaublanc, qui a porté son équipe autant qu'il a enfoncé Collet et Labeyrie pour finir en jungle tropicale : chaud, humide, étouffant mais pas désagréable. Si les travées basses n'étaient encore pas pleines à craquer, les sièges vides se faisaient plus rares que mercredi lorsqu'on prenait de la hauteur. Côté décibels, le Palais des Sports faisait honneur à sa réputation pour les 5 ans des Ultras Green.

La réussite confortable à 3 points : 10/24 (41.7%)

La défense, globalement, dans la lignée du match d'Eurocup, avec de bonnes aides défensives, des ballons volés et des violations de 24 secondes. Seul bémol en défense, la zone qui mérite d'être encore bossée à l'entrainement !

AJ English : on a aimé, on n'a pas aimé.. ? Dilemme pour beaucoup d'observateurs, mais AJ semble avoir sacrément besoin de reprendre confiance. Ce qu'on retient, c'est qu'il ne baisse pas les bras (ce qu'on pouvait craindre après son absence de mercredi) !
Difficilement rentré dans son match, il lui a fallu un premier panier marqué pour commencer à se libérer, n'hésitant pas à se jeter au sol pour récupérer un ballon perdu. Son apport (même moindre en comparaison à son excellente pré-saison) a été utile ce soir, libérant davantage Hayes sur le poste 2.

Kenny Hayes, justement. MVP du soir (25 d'éval) avec 19 points et 7 passes, aucune balle perdue, preuve de l'apport complet de l'Américain. Propre, et tellement doux pour nos petits yeux !

• Pour le reste de l'équipe, pas franchement de surprise, même si tout ne se voit pas dans les stats, particulièrement sur ce match.
Globalement, tout le monde a apporté avec ses qualités : Conklin en warrior (qui risque de peser très, très lourd quand il retrouvera la réussite), Jaiteh (malgré un méchant 0/4 – voir le problème des intérieurs dans le « on n'a pas aimé »), Morency dont la présence ne se sent pas dans l'évaluation (en vrai, j'avais un gros a priori sur lui, et il gagne peu à peu mon estime... ;)), Gibson toujours rassurant à la mène, Howard plus discret mais toujours efficace, Bouteille qui émarge à 16pts et prouve une nouvelle fois ses qualités offensives... En bref, un bon match collectif !

On n'a pas aimé

• Allez, pour la forme : Collet et Labeyrie !

L'arbitrage de ProA : retour à la réalité après 40 minutes en Eurocup. Il faut dire qu'avec Maestre, on est toujours au top...

La blessure de Zerbo, sorti avec le coude gauche en vrac... Le tigre est vraisemblablement victime d'une entorse qui pourrait le priver de compétition plusieurs semaines. Mauvaise nouvelle pour lui et pour l'équipe !

Les intérieurs qui ne veulent pas dunker ! Mam Jaiteh, Jeff Morency, Brian Conklin, Fréjus Zerbo... 4 joueurs pour un même problème : montez au cercle et posez nous des gros dunks pour qu'on ne parle plus de ces layups ratés sous le panier !!

Toutes les petites erreurs qui peuvent coûter cher à la fin  ! On pense notamment aux shoots un peu rapides de Carter. Bon, heureusement, dans un money-time un peu serré contre Collet, on sait qu'on ne risque rien.

Bilan

Le bilan d'une victoire contre Strasbourg est toujours vite fait. On entend et on lit de plus en plus que la SIG prend une place dans notre cœur jusque là dédiée aux Palois... Et c'est plutôt vrai !


D'un point de vue comptable, le CSP passe dans le positif avec 3 victoires pour 2 défaites, frappant désormais à la porte du haut de tableau...

Maintenant, continuons de jongler sur deux tableaux avec un gros déplacement à Bilbao, mercredi. Sans pression à l'extérieur, le CSP pourrait bien être capable d'un exploit... avant de devoir se remobiliser très vite le vendredi à Châlons-Reims !

  • Autour du match
  • Commentaires (45)