Présaison CSP 2018/19

Le CSP sera-t-il le bienvenu chez les Ch'tis

Ce vendredi soir, les joueurs du CSP se rendent chez le co-leader du championnat, le Lille Metropole Basket Club. Si Lille est un co-leader avec Limoges, c'est un co-leader surprise car Lille est promu cette saison, champion de N1 en 2008-2009. Comment a fait Lille pour arriver à cette position ? Décryptage …...

Illustration

La seule raison (oui oui, on casse le suspens dès maintenant), c'est un collectif déjà au point. Sur les 9 joueurs foulant le parquet cette saison (je ne compte pas les espoirs jouant 1mn par match), 7 sont issus de l'effectif de l'an dernier !!! 7 joueurs sur 9 issus de N1 un chiffre non envisageable chez certains il y a quelques années. Mais alors ces joueurs sont-ils extraordinaires ? (et oui, il faut quand même un peu de suspens sinon, je termine l'article dès maintenant).

Au niveau des meneurs, la paire de N1 a été reconduite intégralement. On trouve donc en titulaire le premier américain Adam Payton qui assure ses 12pts (à 50%), 3 pds et 12 d'éval en « seulement » 26mn de jeu.

Illustration


Pourquoi « seulement » ? Tout simplement parce que son backup assure donc 14 minutes pour des statistiques assez faiblardes : Romain Malet tourne à 3pts et 2 pds. Nul doute qu'en cas de match serré, c'est le meneur américain qui trouvera sur son chemin Magic « J'ai un ballon dans les mains et je le garde ce qui m'empêche de défendre et de faire jouer mes équipiers » Darby. Ce ne sera pas un nouveau test pour les meneurs Limougeauds car un test se fait face à des adversaires de calibre équivalent et là ce n'est pas le cas. Donc à ce poste, net avantage au CSP ….. sur le papier. Reste à voir sur le terrain, en espérant que Vincent Mouillard soit à son meilleur niveau suite à son entorse (mais vu samedi dernier, on peut avoir confiance).

Sur les ailes, on retrouve un trio mixant expérience (autant que John Mc Cord), jeunesse et imprévu ! Dans l'ordre, je cite :
Anthony Stanford, bourlingueur de pro B depuis bientôt 10 ans, (38 ans, 4 d'éval en 18 mn de jeu …. rien à voir avec notre capitaine)
Jason Siggers, américain venu de Suisse et Boncourt en particulier. Ce jeune américain de 24 ans réussit parfaitement la transition entre les 2 championnats en scorant 20 points en 32 minutes de jeu pour 21 d'évaluation. Le match avec Mohammed est lancé et ces deux là risquent de se parler un peu durant le match !

Illustration


Frédéric N'Kembé, français de 34 ans, passé par la pro A, la pro B et la N1 tourne cette saison à 12 points et 10 d'éval en 30 minutes de jeu avec 37% à 3 points et 52% à 2 points. Souvent imprévisible, il semble cette saison être relativement constant. Confirmation vendredi, passage au travers ou gros carton en perspective si Siggers n'y arrive pas ?

Illustration

Dessous, on retrouve 4 joueurs dont 1 pouvant jouer aussi ailier. On va donc commencer par le premier, le serbe Djordje Petrovic.

Illustration


Nordiste l'an dernier lui aussi (mais à Boulogne cette fois …. on vous le dit, il n'y a pas qu'en foot où le Nord cumule les clubs … en basket c'est pareil :Gravelines, Lille, Le Portel, Boulogne ….). Pour lui aussi, la transition se fait facilement : 15 points, 5 rebonds en presque 30 minutes de jeu. Il va demain soir se frotter à un gros client au poste 4 avec Mc Cord. Répondra-t-il présent ? Akim Defoe tourne lui à 3 points en 10 minutes de jeu. Il a connu la N2 et la N1 et découvre le niveau pro cette année à 31 ans !

Au poste de pivot, on retrouve 2 joueurs français. L'un est très connu des Limougeauds puisqu'il s'agit de la déception Olivier Gouez. Le géant n'a donc pas confirmé tous les espoirs placés en lui avant son passage au CSP. Après un début de saison correct (13 d'éval lors des 3 premiers matchs), il retombe dans ses travers avec 4,5 lors des 2 suivants.
Son compère du poste 5, Nicolas Taccoen est le Pierre-Yves Guillard Lillois (bon, il n'a pas encore prouvé ce que Guillard a montré). Formé à Gravelines et au club depuis 2006, ce pivot de 23 ans tourne à 9 points et 7 rebonds par match en 25 minutes de jeu. Mais là encore, la comparaison avec nos pivots (Ford s'il veut jouer et Passave-Ducteil) n'est pas à faire.

Donc la réponse à la question : les joueurs sont-ils extraordinaires, la réponse est NON. Au niveau individuel, il n'y a aucune comparaison possible (le duel Siggers-Mohammed sera intéressant mais pour le reste ….).
La différence se fera au niveau collectif. Après les propos de coach Girard après le match du Portel, le CSP sera-t-il capable de hausser le niveau et de jouer ensemble ? La réponse à la question donnera l'issue de ce match. A jouer en solo, le collectif Lillois stoppera toutes les initiatives. En jouant en équipe, les joueurs du CSP prendront le dessus.

Mais Lille est-il si fort que ça au niveau collectif ?
Oui si on regarde l'attaque et l'évaluation où le LMBC se classe respectivement 1er et 2ème (contre 6ème et 3ème pour le CSP). Au niveau des tirs, Lille flirte avec les 50% (1ère) et est l'équipe qui perd le moins de ballon.
Donc, on le voit, Lille a de sérieux atouts.
La seule petite faiblesse concerne peut être la défense et le rebond (9ème et 8ème) mais ce n'est pas le gros point faible.

En résumé, si Lille est co-leader, il le doit principalement au maintien en place d'une grande partie de l'effectif champion de N1. Le collectif est donc déjà en place au contraire de nombreuses autres équipes dont Limoges. Par contre, au niveau individuel, aucune comparaison possible entre les 2 équipes, on le voit au poste de pivot notamment (encore faut-il que Ford actionne son turbo car sinon ….). Lille ne terminera donc surement pas sur le podium de pro B et la question est de savoir : quand le collectif des autres équipes sera en place (ce qui marquera la fin de cette équipe). Mais pour Lille, l'essentiel est ailleurs : se faire plaisir et assurer un maintien rapide avant d'envisager mieux d'ici quelques années. Au CSP, c'est l'inverse, l'essentiel est de gagner en vue de monter en pro A à la fin de cette saison. Pour cette raison, le CSP doit aller dans le Nord en étant sérieux et concentré et faire parler son collectif pour casser la dynamique nordiste. Et revenir avec une 6ème victoire !

PS : Les photos proviennent du très complet site du LMBC : http://www.lmbc.fr

  • Autour du match
  • Commentaires (3)