Présaison CSP 2018/19

Je ne présenterai pas Gravelines

Illustration

Pour la première fois depuis de nombreuses années, je n’ai plus envie de voir mon club qui m’a fait tant vibrer depuis des décennies. Plus envie de voir des coachs partir sous la pression d’un président qui use et abuse de stratégies toutes aussi basses les unes que les autres. Pas de présentation du BCM Gravelines-Dunkerque mais MON billet d'humeur.

Les petites interviews arrangeantes avec des médias ou alors savemment orchestrées par le président lui-même se sont succédées. Le Talk, sommet du show politicien, préparé parfaitement ou les répliques fusent sans que certains des véritables problèmes ne soient posés : quid des relations entre le président et l’entraineur, problème du comportement de Culpepper et pas de sa non utilisation, recrutement 1 mois et demi après le début de la préparation de Daniels alors que Forte exigeait de Giannakis une arrivée début août la saison précédente ?.
Alors oui, on a entendu 1000 fois (allez, peut être 1001) que le président ne venait pas à Beaublanc et que c’était le coach qui décidait. Magnifique show que certains politiciens n’auraient pas reniés.

NOUS SOMMES DOUBLE-CHAMPION EN TITRE

Alors, vous me direz, des titres : oui c’est super on a vibré 1 mois par saison durant ces 2 dernières années avec des playoffs intéressants. Oui, le club est revenu de nulle part mais quand on voit le budget on se dit heureusement.
Et enfin, oui, les joueurs ont fait des erreurs, ont raté des tirs, ont raté des écrans, ont gueulé, protesté. Oui les coaches (dont Philippe Hervé) ont fait des erreurs, des mauvais choix, une gestion des joueurs parfois étrange. Mais tous ont œuvré pour le bien du club, comme tout le staff dirigeant … au début.

CSP BUSINESS

Depuis, le CSP est devenu une entreprise pour faire de l’argent. Pourtant, il y en a eu des promesses : aller au top 16 de l’Euroleague, jouer les autres compétitions à fond… etc. Mais quand on regarde les effectifs en début de saison, les supporters, abonnés, partenaires doivent se dire qu’ils se sont bien faits avoir. Et on reparlera la saison prochaine du nombre d’abonnements et de partenaires. Et vous verrez la baisse spectaculaire. Déjà pour un match de Last 32 d’Eurocup (plus haute compétition que l’on pourra voir les prochaines années à Beaublanc), 4200 spectateurs. Il y a quelques mois Beaublanc était comble.... stade de foot compris !

DEGOÛTER LES FIDèLES

La perte des illusions est en route. De mon côté, c’est terminé, je ne peux plus regarder et suivre ce club sans avoir une odeur rance devant mon nez. Cette impression fâcheuse que tout n’est pas mis en œuvre pour le bien du club. Les joueurs ont lâché contre Oldenburg mais quel est le climat DANS l’équipe ? Un coach, humain et un des (LE pour moi) plus compétents en France, "malmené" (pour être poli), un capitaine souhaitant partir (et on le comprend), 2 joueurs appelés à voir ailleurs, 2 joueurs en difficulté et cités par le président comme choix du coach (histoire là encore de se dédouaner sur les autres). Bref, "Comment dégoûter un staff et des joueurs pour les nuls en 10 leçons". Et, je le redis, mais c’est en route pour les supporters.

Du coup, pour tout vous dire, je ne me sens vraiment plus capable de faire en ce moment un article pour ce site. Tout a été trop pourri (pour moi) pour que je puisse dire quelque chose d’honnête à mes yeux sans revenir à chaque fois sur la cause de base de tous ces dysfonctionnements. Et tout ceci nuirait fortement à la crédibilité de Beaublanc.com.

Du coup, en attendant que la fameuse personne cachée sorte de l’ombre... et que l’on revienne à un fonctionnement plus humain et cohérent (car oui 1 mois de folie et 11 derrière de Dallas et de grosses déroutes voire de honte par rapport aux résultats européens, ce n’est pas cohérent du tout), je vais me couper un petit moment de cette équipe (et non lui souhaiter des défaites) et attendre un changement divin. Il y a plein d’autres équipes de jeunes à regarder, à s’occuper peut être que de regarder un fonctionnement malsain amenant au bonheur intense 10% du temps et à des questionnements ou énervements les 90% restants.

En attendant, je vous souhaite à tous beaucoup de courage car il va en falloir pour continuer de parler de ce club en sachant tout ce qui est fait dans l’ombre …

  • Autour du match
  • Commentaires (1)