Présaison CSP 2018/19

Envie, motivation, défense, réaction...

Illustration

Dans un climat qui inspire moyennement confiance, avec des problèmes d'effectif dévoilés au grand jour, le Limoges CSP peut pourtant retrouver le sommet de la ProA après 15 journées en venant à bout de l'ASVEL de Pierre Vincent... ce qui s'avèrerait bien payé pour certains joueurs que par intermittence... Gageons que ceux qui ont une conscience arriveront à prendre les choses en main à Beaublanc...

L'adversaire

L'ASVEL est emmené par le jeune US Chris Wright, qui cumule 8 points et 4 passes décisives de moyenne (8 d'éval).

Au poste 2, Edwin Jackson réalise un très bon début de saison, dans la lignée de ce qu'il a proposé l'an passé. Avec 17 points par match, il s'impose désormais de plus en plus comme un scoreur sur qui son équipe peut compter en toutes circonstances : c'est lui le leader.
Plus discret, Thomas Larrouquis se rappellera au bon souvenir de Beaublanc qu'il a fréquenté en 2007/08.

A l'intérieur, on retrouve le second pilier de l'équipe en la personne d'Amara Sy, qui apporte 11.5 points et prend 5.6 rebonds. Enfin, le pivot Georgi Joseph marque 6.1 points dans la raquette, et prend 4.9 rebonds.

Dernières confrontations

Limoges 62 - 70 Asvel (ProA - 2013)
ASVEL 79-56 Limoges (ProA - 2012)
Limoges 79 - 62 ASVEL (1/8e de finale de Coupe de France - 2012)
ASVEL 79-75 Limoges (ProA - 2011)
Limoges 87-69 ASVEL (ProA - 2011)

La forme des équipes (en ProA)

Limoges D V D V D
A Limoges, ça ressemble à un début de crise. Pourtant en mesure de prendre la tête du classement à mi-championnat dès la fin de ce match (si si !), le CSP semble presque sur le point d'imploser, après avoir enchainé les doudounes à l'extérieur.
A Beaublanc, les joueurs semblent encore avoir un minimum de fierté pour venir à bout de leurs adversaires, mais les venues de Chalon et Dijon nous ont fait chaud aux fesses... Méfiance !

ASVEL D D V V V
Si le début de saison rhôdanien a été compliqué, les choses sont en train de changer. Privés de Mickey Cup, les Lyonnais reviennent quasiment dans la course aux play-offs avec leurs trois victoires consécutives. Le CPS sera-t-il en mesure d'enrayer cette mécanique ?

L'analyse

Difficile de prévoir ce qu'il va se passer ce mardi soir à Beaublanc...
Nous avons déjà parlé d'un CSP bipolaire, et la maladie ne fait que se confirmer match après match, malheureusement.

La défaite chez le 11e de ProB, Boulazac, a eu le mérite de révéler clairement les discordes présentes dans le groupe. Les joueurs se sont-ils dit les choses en face ? Alex Acker sera-t-il mis face à ses responsabilités par ses coéquipiers ? Les joueurs français, encore impliqués dans leur job, auront-ils la force de prendre le dessus sur la mauvaise ambiance qui enveloppe le groupe ? Jean-Marc Dupraz aura-t-il l'opportunité d'assumer sa part de responsabilités dans les échecs qui se sont enchainés ?

Tant de questions qui ne trouveront un début de réponse qu'à 20h50 sur le parquet du Palais des Sports...
En attendant, pourquoi ne pas responsabiliser un peu plus les joueurs encore motivés ? Si Green ou Acker préfèrent couper les citrons, très bien. Donnons du temps de jeu à Gaylor Curier qui ne demande que ça... JoGo, NBC, Zerbo, Moerman pourraient bien être nos sauveurs.
Tout Limoges attend une réaction. Non seulement dans le jeu, mais surtout, SURTOUT, dans l'état d'esprit. Le CSP a besoin de guerriers, et on ne les a que trop peu vus cette saison. Quand tout va bien, c'est super, mais ça ne suffit PAS : dans la difficulté, il faut se mettre minable !

Espérons simplement que la malédiction qui lie le CSP à Canal+ Sport s'est arrêtée aux portes de 2014...

  • Autour du match
  • Commentaires (46)