Présaison CSP 2018/19

Derby en Dordogne : victoire exigée !

Illustration

Le CSP se déplace chez son voisin, le Boulazac Basket Dordogne. Après une belle descente aux enfers (et au classement), le CSP semble revenu du bon côté de la pente. Une défaite samedi et le CSP tomberait très bas (avec peu d'espoir de remontée). Une victoire maintiendrait le club dans une spirale positive avec la 2nde place en vue.

Après un bon match face à une faible équipe le weekend dernier, place cette fois à un plus gros morceau qui revient bien après un début de saison calamiteux qui a fait du mal à l'effectif.
Déjà l'entraineur Ruivet, fortement décrié en Dordogne, a laissé sa place à un coach plus expérimenté, passé par Nancy, Sylvain Lautie.

Au niveau des joueurs, là aussi du changement : Terry Williams a été viré pour engager à la place Errick Craven. 20 points, 5 passes l'an dernier à Clermont, il ne tourne cette saison qu'à 11 points et 4 passes en 24 minutes de jeu. Pourtant, depuis son arrivée, Boulazac relève la tête, preuve que les statistiques n'expliquent pas tout.

Illustration


A la mène, son backup est "made in pro A" avec Gauthier Darrigand. Et il n'a toujours pas relevé la tête depuis le début de la saison : 5 d'éval en 17 minutes (5 points et 3 passes).

Illustration

Sur les postes 2 et 3, là aussi, Boulazac a recruté : Yannick Gaillou (en provenance d'Aix-Maurienne) et un nouveau venu : Terrance Jonhson (en remplacement de Jahsha Bluntt qui a donc lui aussi été coupé).

Illustration Illustration


Le premier assure ses 10 points en 23 minutes de jeu (avec 50% à 3 points pour seulement 1 tir tenté par match !) alors que le nouvel américain tourne à 13 points et 12 d'évaluation en près de 33 minutes. Du solide sans être extraordinaire. Ils sont épaulés par un ancien de la maison (enfin 1), Thomas Andrieux qui tourne dans les mêmes eaux que ses coéquipiers avec 8 points, 9 d'évaluation en 20 minutes de jeu.

Dessous, et bien à vrai dire, c'est l'expectative !
Si Aaron Cel est en phase de reprise après une nouvelle blessure à la cheville, il tourne quand même sur la saison à 8 points et 4 rebonds en 23 minutes de jeu. Du solide pour un joueur prometteur. Sa participation est incertaine.
Antwon Hoard qui a gardé la forme à Beaublanc avec le CSP en début de saison a été conservé. Il tourne pour ses premiers matchs à 8 points et 6 rebonds en 26 minutes.

Illustration


Un autre ancien de la maison complète la colonie, à savoir Jonathan Aka. Ce dernier tourne à 11 points et 7 rebonds en 24 minutes de jeu.

Illustration


Enfin, un joueur était joker médical jusqu'au 8 Mars : Rashad Jones-Jennings tournait pendant sa pige de 1 mois à 7 points et 8 rebonds en 27 minutes de jeu (6 matchs). Il se murmure que Ivan Almonte serait remplacé par ce dernier (contrat médical prolongé donc, car Boulazac a utilisé tous ses jokers et la date limite est passée). A suivre ...
Bref, ca sent la fin pour Almonte qui n'aura joué que 3 matchs cette saison.

Au niveau collectif, si Boulazac est revenue à 1 point des playoffs, elle reste la 14ème équipe en attaque. C'est également l'équipe qui intercepte le plus de ballons (près de 10 par match) mais qui les utilise le moins bien (3ème équipe qui perd le plus de balles) !
Dans les autres domaines, Boulazac ne se distingue ni en bien ni en mal.

En résumé, l'effectif de Boulazac a beaucoup bougé depuis le match aller (on se croirait au CSP ces dernières années avec les blessures et les mauvais choix). Pour ce match, plein d'incertitudes : présence ou non d'Aaron Cel et de Jones-Jennings..? Si les 2 sont absents, le secteur intérieur risque d'être court (dommage pour la rentrée de Fred Weis), mais si les 2 sont présents, le CSP aura du boulot dessous.
Dans tous les cas, l'objectif est la victoire (que ce soit de 1 ou de 20 points). Attention tout de même à l'esprit de revanche de Boulazac qui avait pris une bonne doudoune à Limoges à l'aller...

  • Autour du match
  • Commentaires (8)