Présaison CSP 2018/19

CSP - Clermont : Va-t-on gagner ?

Illustration


Cette semaine, le CSP aura joué 2 matchs contre des équipes voisines géographiquement. Après une victoire qui doit regonfler le moral des troupes contre Vichy (pro A), le CSP affronte samedi Clermont. Cette semaine aussi, Beaublanc.com se contentera de présenter l'effectif clermontois sans parler de celui du CSP pour montrer qu'il faut désormais faire l'union sacré derrière cette équipe du CSP (sauf si les déceptions venaient à s'accumuler bien évidemment) et on va dire que la défaite à Nanterre était la dernière de la saison !.

Et si on se concentre sur l'équipe de Clermont, c'est que ce ne sera pas facile de trouver les joueurs aptes, ou nouvellement recruté qui fouleront le parquet de Beaublanc. On va d'abord commencer par les valeurs sûres du club et pour les autres … on verra par la suite.

A la mène, on retrouve Justin Ingram qui était arrivé lors du match aller contre le CSP. Ce joueur joue dans ses standards de la saison passée et a une moyenne de 16 points et 5 passes et 15 d'éval. Un beau duel en perspective avec notre nouveau meneur.

Illustration
Ingram à Bourg (Photo : Jl-bourg.com)


William Gradit était arrivé lui aussi contre le CSP. Depuis, il aligne des statistiques honorables pour un ex-international : 12 points et 10 d'évaluation en 34 minutes de jeu.

Illustration

.

Il fait équipe avec Mathieu Guichard qui marque lui 5 points pour 6 d'évaluation en presque 20 minutes de jeu.

Enfin, autre joueur du 5 majeur présent samedi soir, Erroyl Bing.

Illustration


Il aligne encore cette saison de jolies statistiques avec 15 points, 8 rebonds en 34 minutes de jeu (un peu plus en retrait sur les 4 derniers matchs après une période à + de 20 d'éval). Bref, un bon client de pro B.

Comme on ne peut pas jouer seul dessous (enfin si, certains y arrivent), on trouve également Sambou Traore et Karim Ouattara (non ce dernier n'a pas joué mais s'est entrainé avec le CSP quelques semaines). Ils bénéficient chacun d'un peu plus de 20 minutes de jeu pour des statistiques assez comparables à savoir en moyenne 9 points, 4 rebonds et 11 d'évaluation pour le premier et 6 points, 4 rebonds pour 8 d'évaluation pour le second..

6 joueurs : c'est donc le nombre de joueurs assurés de fouler le parquet de Beaublanc.

Jermaine Bucknor (numéro 15 sur la photo) est en effet blessé depuis plus de 2 semaines et pourrait revenir contre le CSP.

Illustration


Si ce dernier adore jouer contre le CSP, on peut penser qu'il sera diminué et que ses 14 points et 15 d'évaluation en 27 minutes seront réduits.
Une certitude par contre Mamadou Sy a quitté l'effectif alors qu'il jouait encore 30 minutes la semaine dernière.

Autre incertitude mais celle là, elle est très faible, c'est la présence du nouveau pivot de Clermont :
Alen TREPALOVAC.

Illustration


Passé chez les jeunes à Gravelines (à 20 ans) il y a 4 ans, ce pivot tournait à 3 points en 7 minutes de jeu. Depuis, la Chypre et d'autres pays ont accueilli ses 2m15 !!!
Dans le meilleur des cas, la ligue refusera vendredi sa qualification mais il y a peu de chance. Dans le pire des cas, il jouera mais avec seulement 2 jours d'entrainements dans les jambes. Ah si Fredzilla pouvait être avec nous, on ne s'inquièterait pas d'un pivot de 2m15 (mais bon, au moins, Johns and co savent jouer ce genre de joueur vu qu'ils en ont à l'entrainement …).

Voilà, le tour de l'effectif est fait. Des incertitudes, des valeurs sûres et du banal : bref, du classique pour la pro B.

Niveau collectif, Clermont n'arrive pas à se sortir du fond du classement (toujours 16ème sur 18) malgré la 3ème meilleure adresse aux tirs. Alors pourquoi ce classement ? Peut être à cause de l'avant dernière place aux rebonds ? Ou alors parce que Clermont est la pire équipe au niveau des balles perdues (plus de 17,5 par match !!).

Voilà, rien de bien phénoménal pour un CSP sûre de sa force mais de sérieux atouts pour un CSP qui doute. Reste à savoir quel CSP on aura.

Ah si, un dernier petit détail. Notre ami "le coach le plus sportif de France" alias Régis Racine vient à Limoges pour se préparer pour le prochain match. Donc nul doute qu'il ne protestera pas sur son banc puisqu'il a déjà une excuse toute faite et qu'il se fiche de ce match, hormis pour sa préparation. Ah, heureusement qu'il nous fait rire celui-là en ces temps pas évidents pour le CSP. Allez, samedi à 21h45, on aura peut être droit à "Régis, une chanson, Régis une chanson !!".

  • Autour du match
  • Commentaires (8)