Présaison CSP 2018/19

CSP - Antibes : le contrefort alpin

Illustration

Non, Beaublanc.com n'est pas aussi inculte en géographie que les américains ! Non, Antibes n'est pas dans les Alpes ni à une altitude importante. Mais par contre, le CSP est à l'aube d'attaquer les cols alpins : après Antibes, le CSP se déplace à Evreux (3ème), reçoit Pau et va à Aix-Maurienne (4ème). Bref, il est très important de gagner ce soir histoire d'aborder ces 3 cols très bien placés. Et au vu des derniers résultats (3 victoires consécutives) et des dernières recrues, on peut dire que ce ne sera pas si facile que Quimper aurait du l'être. Présentation.

Comme à Nantes la semaine dernière, Antibes est une équipe "nouvelle" avec une arrivée majeure dans son secteur intérieur et avec des blessés (notamment Steeve Ho You Fat jeune intérieur de gros talent et jouant 30 minutes par match avant sa blessure).

Donc que propose Antibes ?

Tout d'abord derrière, on trouve sur les postes 1 et 2 un ancien US de pro A Darnell Harris et un bon joueur français de pro B Arnaud Kerkhof passé par Chalons et Nanterre.

Illustration


Alors qu'il tournait l'an dernier à 10 points pour 8 d'évaluation en pro A en 20 minutes de jeu, Darnell Harris tourne cette saison à 14 points pour 11 d'évaluation en un peu plus de 30 minutes de jeu. Donc, en faisant un peu de math, on voit que ses statistiques en pro B sont moins bonne qu'en pro A ce qui peut expliquer le rendement d'Antibes en début de saison avec un joueur censé être le fer de lance de cette équipe (avec le salaire qui va bien surement).

Il est associé avec le meneur Arnaud Kerkhof qui joue lui aussi presque 30 minutes par match pour 7 points, 6 passes et 7 d'évaluation (et un piètre 24% à 3 points) : des statistiques conformes à celles qu'il réalisait l'an dernier à Nanterre.

Illustration


Enfin, le troisième larron à l'aile est l'ancien espoir congolais (22 ans) Max Kouguere.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il répond aux attentes placées en lui : 12 points, 5 rebonds et 12 d'évaluation en un peu moins de 30 minutes.

Il ne reste donc pas beaucoup de temps aux autres joueurs. Pourtant, figure tout de même dans l'effectif Miloud Doubal, international algérien et qui tente 3 tirs à 3 points en 10 minutes de jeu (4 d'évaluation et 4 points). On trouve aussi Julien Doreau dont les statistiques cette saison sont en chute libre. Enfin, l'espoir Damir Karaibrahimovic complète le secteur extérieur, les deux derniers cités ayant les mêmes statistiques que le premier.

Place à la raquette :

Illustration


Andrew Feeley a rejoint Antibes avant leur dernier match à Clermont et on peut dire qu'il a bien débuté : 20 points, 10 rebonds en 24 minutes ! Est-ce la surprise ou juste un bon départ ? A nos intérieurs de le controler.

Illustration
Luc Arthur Vebobe avec Arnaud Kerkhof au second plan

Et il est aidé à l'intérieur par Luc Arthur Vebobe qui revient bien après une blessure. 10 points et 8 rebonds (mais moins de 40% de réussite) sont ces statistiques cette année en plus de 30 minutes de jeu.

Qui est là pour compléter la raquette ? Un nouvel arrivé en la personne du bon bucheron de l'ex Yougoslavie : Nemanja Jelesijevic, 2m06, 7 points lors de son premier match mais surement une présence intéressante dessous.

En terme individuel, on voit des joueurs corrects, costauds dont il faut se méfier. Mais si on compare avec nos titulaires, il est fort probable que le talent des joueurs limougeauds soit supérieur.

Au niveau collectif, c'est bien simple, si Limoges se place dans le haut de tableau au niveau des points, évaluations, rebonds, passes, Antibes se place à chaque fois dans les 5 dernières équipes.

Inutile d'aller plus loin, Antibes n'est pas un Everest, c'est juste une équipe de pro B avec des joueurs corrects qui doivent permettre au CSP de confirmer la victoire à Nantes et d'aborder sereinement le déplacement à Evreux.

  • Autour du match
  • Commentaires (6)