Présaison CSP 2018/19

Champagne avec ou sans bulles ?

Retour à la ProA après le pétillant épisode espagnol et chez un adversaire non-moins pétillant : le Champagne Châlons-Reims Basket qui fait un bon début de saison (3V-2D) mais en ayant été un peu ménagé par le calendrier. Attention au relâchement coupable, il FAUT gagner ce match ! Présentation.

L'effectif :

Les meneurs :

Martin Hermannsson est Islandais. Et oui ça existe même en ProA. Il vient de Pro B de Charleville-Mézières où il valait 17pts 3rbds et 6pds. On connait peu la formation Islandaise, mais lui il est passé par une fac Américaine et c'est peut-être pour çà qu'il possède un jeu complet. Bon shooteur, passeur, défenseur, on peut facilement comprendre pourquoi Reims l'a signé.

Gédéon Pitard est champion de France avec Chalon sur Saône. Il est venu à Reims alors que Chalon voulait le garder. Mais lui voulait plus de temps de jeu et plus de responsabilités. Il a pour le moment réussit puisqu'il a doublé son temps de jeu et ses stats. Fort défenseur, il peut mettre dedans de loin. Rapide balle en main, bon en fixation passe. Un vrai joueur d'équipe.

Les extérieurs :

Sadio Doucouré est un joueur ultra rapide (10"66 au 100m). Jeune, il voulait jouer en ProA, il y est. Pour le moment il est plus une rotation qu'autre chose. Il défend fort, attention a bien le contrôler sur le repli défensif, sinon il finit dans le cercle.

Willie Deane est un ancien champion de france avec Nancy en 2011. Il a joué dans un paquet de pays et il a toujours été bon. Fort attaquant, excellent shooteur de loin il est aussi rapide balle en main. Son expérience est un vrai plus pour son équipe. Les jeunes vont beaucoup apprendre de lui.

LaMonte Ulmer est passé par des petits championnats. Il a joué en Finlande, au Luxembourg, en Roumanie. Gros shooteur longue distance, c'est sa principale force. Il fait son travail au rebond et sa défense est correcte. Vu qu'il n'a pas joué dans des championnats forts, on attend de voir ce que ça va donner en France, mais l'exemple Danny Gibson nous montre qu'on peut parfois faire des trouvailles chez les petits.

Les intérieurs :

Romain Duport l'homme aux genoux d'argile. Après une saison à cirer la banc de Limoges, où, il est vrai, coach Dule ne lui a jamais donné sa chance. Il a réussi à trouver un contrat. Il est vrai que ses 2m17 sont assez rares en France et donc prisés. Ses bonnes mains sont aussi un de ses atout. Pour le moment il fait une saison correcte, on ne veut pas lui porter malheur, mais on lui souhaite surtout d'enfin finir une saison sans bobo.

Ben Bentil est Ghanéen, de formation américaine. Il a été drafté en 51ème position par Boston. Premier joueur du Ghana à être joueur NBA. Il n'a pas beaucoup joué aux USA, alors il est parti sous des cieux plus rémunérateurs en Chine. Gros potentiel, ce poste 4 est attiré par le panier comme un aimant. Il vaut quand même 13pts et 5 rbds depuis le début de saison.

Paul Carter arrive de Hyères-Toulon où il valait 10pts et 5rbds. Il a les mêmes stats depuis le début de la saison. Poste 4 moderne, il shoote de loin, son jeu dos au panier est efficace et surtout il a un don pour le rebond offensif.

Ed Daniel arrive de Maccabi Ashdod (Israël). Fort rebondeur, il a aussi une bonne qualité de passe. Il provoque beaucoup de fautes et comme il est excellent aux LF, c'est un plus pour son équipe. Il pose de bons écrans et aime jouer le jeu sur pick and roll.

Le duel :

Une petite pièce sur Jaiteh / Carter. Les deux joueurs n'ont pas le même profil, mais c'est un duel qui me ferait plaisir à voir car Mam est en grande forme et l'équipe sait jouer pour lui. Dos au panier ou en mouvement, bon finisseur tout comme son homologue, le spectacle devrait être plaisant.

L'analyse :

Limoges se doit de gagner ce match pour rester dans la course aux playoffs. Châlons-Reims est assez irrégulier, ils ont perdu contre 2 grosses équipes et gagné contre 3 faibles. Ce qui veut dire qu'ils devraient se maintenir normalement sans problème. Nous devons gagner ce genre de rencontres pour le classement mais aussi parce qu'il est difficile de gagner en Champagne sachant que certaines grosses équipes y trébucheront. Ce match me fait "un peu" peur... Les joueurs devront redescendre du petit nuage sur lequel ils sont montés en EuroCup parce que le CCRB, tout comme le HTV les attend au tournant.

  • Autour du match
  • Commentaires (9)