Présaison CSP 2018/19

Bon premier quart-temps et victoire contre Nantes...

Illustration

Ce soir, un spectateur qui aurait du quitter le stade après 10 minutes n'aurait pas raté grand chose. Limoges a gagné son match sur un premier quart temps énorme (29-7), puis s'est appuyé sur cet écart jusqu'à la fin. La victoire paraît courte après une telle entame : 85-77.

Nantes ouvre la marque grâce à un trois points de Gardner, et Owona très présent dans la raquette construit un premier avantage pour les Nantais (2-5, 2° min). Les limougeauds semblent pourtant dynamiques en ce début de première période et ils le confirment avec Robinson qui intercepte, distribue et marque. Ces premiers points marquent le début d'un vrai festival... Le cinq enchaîne les paniers et les Nantais n'ont pour seul solution que de prendre un temps mort à la 6éme minutes après avoir essuyé un 10-0. Cette tentative pour enrayer la machine limougeaude est vaine puisque le temps mort n'as pas refroidi les cerclistes. Gouez en défense et Robinson en attaque permettent à Limoges d'être sur un petit nuage. Même après que tout le cinq de départ Limougeaud soit retourné s'asseoir, Limoges termine le premier quart-temps en infligeant un 29-7 à l'équipe Nantaise.

Le second quart-temps démarre sur un goût de victoire, mais Nantes ne semble pas vouloir laisser la moindre chance aux limougeauds de s'échapper au score. Ils font donc tout pour garder la tête en dehors de l'eau. Limoges commet des erreurs en défense et peine en attaque face à la zone Nantaise avec Ragauskas en air-ball et Robinson qui se fait rebondir la balle sur le pied. Limoges arrive tout de même à conserver une avance confortable en ce début de période. (38-12, 13°). Et là c'est le drame...Nantes reprend du poil de la bête en profitant des failles dans la défense limougeaude pour inscrire un 13-0 (38-25, 17°). Ragauskas et Robinson se réveillent enfin pour relancer Limoges et permettent de conserver cet écart substantiel. (46-27, 18°). La fin de quart-temps est mi- figue mi-raisin, des erreurs commises sur une défense cercliste trop passive, avec heureusement la classe de Robinson et les rebonds de Dennis pour compenser. (54-31, ½ Temps).

De retour des vestiaires, les limougeauds font illusion le temps d'une minute avant de sombrer une nouvelle fois en laissant les Nantais leur infliger un 9-0 (58-43, 22°). Ragauskas tire en quantité industrielle ce soir, et ça rentre de temps en temps. Nantes durcit son jeu, Dioum s'adapte. Après une interception de l'imposant Charles, Nantes continue avec une grosse défense de zone à tenter de revenir sur les limougeauds et rappelle ainsi que le match est loin d'être enterré (65-54, 28°). Cinq points de Dubos achèvent un quart-temps loin d'être beau à voir.

En début de quatrième période, Gardner ramène les siens en dessous de la barre des 10 points (70-61, 32°). La défense limougeaude se réveille heureusement à l'image de Wampfler particulièrement en forme sur sa défense. Robinson, Dubos et Dennis se chargent de redonner une courte avance au Csp (81-69, 36°). Robinson a trois points permet aux limougeauds de reprendre confiance sur l'issue du match et de dérouler tranquillement dans les dernières minutes même si ce sont les Nantais qui inscriront les six derniers points de la rencontre. Ce match s'achève sur une victoire limougeaude (85-77).

Après une entame remarquable (29-7 au premier quart temps), le CSP a offert un jeu de qualité très moyenne, se faisant même presque peur en deuxième mi temps. On ne se serait en effet pas attendu à voir revenir Nantes à moins de 10 points après avoir été mené de 22 dès les premières minutes... La faute en partie à la défense Nantaise, qui à chaque passage en zone a complètement fait déjouer le CSP. Côté joueurs, on retiendra le très bon match de Robinson et de Wampfler. Gouez (9 pts, 6 rbds, 16 d'éval, bonne défense) et Lazare (5 pts 4 rbds 5 passes), irréguliers d'un match à l'autre étaient ce soir dans un jour avec. Ragauskas et Nash par contre étaient dans un jour sans... 8 pts et 3 d'éval à eux deux, très décevants pour un bosman et un américain. Dioum pour sa première apparition à Beaublanc n'a été ni bon ni mauvais, acceptable pour un pigiste Français, à confirmer...
Limoges voulait la victoire, Limoges a eu la victoire, et pour la forme, le goal average sur les Nantais. L'équipe de Beaublanc reste aux portes des play-offs (à égalité de points avec le 7°), avec un sérieux coup à jouer samedi prochain à Poitiers.

  • Autour du match
  • Commentaires (1)